Partagez | 
 

 ▬ roommate's night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jack of diamonds

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 493
POINTS : 126
ICI DEPUIS : 07/07/2015
AGE : 26

COEUR : stalké sans relâche par une certaine Lily...

MessageSujet: ▬ roommate's night Lun 20 Juil - 1:34

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
Récupérant sa carte bancaire, Feng ne put s’empêcher de la regarder dans le creux de sa main et sourire en coin. Dire que son colocataire passait son temps à essayer de l’usurper… Le coffre de la moto gardant précieusement l’alcool et le poulet frit, il retourna à toute vitesse sur le campus. Leur dernière soirée entre colocataires lui semblait bien trop loin, et, dur à croire, mais le chinois chérissait ces soirées là. Ce n’est que depuis qu’il est à Busan qu’il comprend le sens de l’amitié, et il y a pris goût. Garant la moto, les sacs en plastique encombrant ses mains, il lut le sms reçu. Des putes ? Il priait en silence pour que cela soit une blague. Rapidement, il monta les étages du dortoir, et, devant sa porte, il la poussa simplement, sachant qu’elle était ouverte. C’est le sourire aux lèvres qu’il posa ses achats sur la table basse. Les coréens avaient tellement raison de manger du poulet frit avec de la bière ; ça avait été mis sur terre par dieu pour aller ensemble. Une émission débile à la télévision, une conversation enjouée. Oui, Yi Feng adorait ce genre de soirée, ça le faisait sentir en quelques sortes vivant, et ça le mettait d’excellente humeur. Si bonne, son humeur, qu’à peine avaient-ils fini de manger, il commença à servir le whisky. Les femmes, les motos, le taek won do, le baseball, et le whisky, faisaient partie des vices de ce jeune bridé, ah, et les clopes aussi, c’est vital ça d’ailleurs. Parlant de cigarettes, le lendemain ce studio puerait le tabac froid à des kilomètres, et toutes leurs affaires avec. Mais, le lendemain ce n’est pas tout de suite. Dans l’immédiat, l’alcool continue de couler, et le rire de Yi Feng, grave et imposant, continue de résonner entre ces murs.

Le lendemain arrive bien plus vite que ce que l’on croit.

C’est difficilement qu’il émergea. Si au quotidien il était avantageux de mesurer près d’un mètre quatre-vingt-dix, saoul, c’était une toute autre histoire, et avec la gueule de bois, on manquait de mots pour l’expliquer. Le chinois ignorait l’heure qu’il était, mais, il y avait quelque chose dont il était certain : son cerveau devait être bien trop spacieux comparé à la boîte crânienne qui le contenait. Cela faisait mal, ça tapait sans cesse dans sa tête, lui tirant des grognements de douleur alors qu’il plongeait son visage un peu plus dans son oreiller. Pitié, que quelqu’un l’assomme.

code by lizzou × gifs by tumblr


stop talking shit
i don't have time for non senses, i don't have time to watch you cry bae; it's time to play.


Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Lun 20 Juil - 2:19

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
« Poulet frit, bière, Jack Daniel’s, toi et moi. Ça te tente pour ce soir? »

A chaque fois qu’il recevait ce genre de messages de la part du chinois, Kyusik était incapable de retenir ce petit sourire d’excitation qui venait se dessiner sur ses lèvres. D’aussi loin qu’il s’en souvienne, il n’avait jamais regretté l’une de leurs soirées alors il trouvait toujours le moyen de modifier ses plans pour n’en rater aucune. Il avait beau être affalé dans le lit d’une jolie demoiselle qui s’occupait bien gentiment de sa virilité, cela ne l’empêchait pas de prendre une courte vidéo du travail qu’elle effectuait avant de la couper dans son élan pour la délaisser comme le gros connard qu’il était. Une soirée avec fengounet n’égalait pas la meilleure des pipes.

Quelques minutes et un demi paquet de cigarettes plus tard, il le voyait enfin rentrer pour partager une soirée qui allait s’avérer mémorable. Entre l’alcool, le poulet frit qu’il ne manquait pas de dévorer avec amour, la petite ligne de coc’ pendant la pub et leurs conversations enjouées, Kyusik ne voyait pas le temps passer et lorsque son cerveau émergeait enfin après de longues heures de flou, il ne pouvait pas s’empêcher de regretter amèrement le doux mélange d’alcool et de drogue qu’il avait cru bon de faire la veille. Non loin de lui, il pouvait entendre un homme grogner son mécontentement, s’imaginant facilement qu’il devait s’agir de son colocataire ou d’un inconnu qu’il avait fini par ramener dans sa chambre. D’ailleurs, était-il vraiment dans sa chambre ? Dans un moment de doute, il se forçait à ouvrir les yeux pour observer le corps dénudé qui se trouvait sous ses draps avant de froncer les sourcils. Par curiosité, il soulevait le drap une première fois pour essayer de se rappeler du déroulement de sa soirée et de la façon dont il avait fini sa nuit dans cette chambre qui n’était pas la sienne. Après quelques minutes de réflexion, il rebaissait le drap pour fixer l’arrière du crâne de l’inconnu à côté de lui avant de le soulever à nouveau. Son regard se figeait alors sur ce tatouage dont il connaissait le propriétaire avant qu’il ne jure dans sa langue maternelle. « Putain c’est pas vrai… » Sans se faire prier, il sortait du lit tout en se cachant le sexe à l’aide d’un coussin qui trainait à ses pieds avant de le pointer du doigt. « Par pitié me dis pas qu’on a…enfin… » ça ne voulait pas sortir. Alors il fouillait la chambre à la recherche d’une cigarette qu’il glissait entre ses lèvres.

code by lizzou × gifs by tumblr


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
jack of diamonds

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 493
POINTS : 126
ICI DEPUIS : 07/07/2015
AGE : 26

COEUR : stalké sans relâche par une certaine Lily...

MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Lun 20 Juil - 16:14

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
Quoi? Qu’est-ce qui n’est pas vrai? Qu’est-ce qu’il a fait encore l’autre ? Ne pouvait-il donc pas le laisser dormir en paix ? Depuis le temps Kyu devrait savoir que Feng avait du mal avec les lendemains de soirée. Le chinois tenta un coup de pied en sentant qu’on lui soulevait le drap, mais, ça s’apparentait plutôt à une tentative étrange et surtout vouée à l’échec. Ah voilà, il était à nouveau en paix, il pouvait essayer de se rendormir désormais, mais la voix de son colocataire s’éleva à nouveau. Yi Feng grogna cette fois, un grognement qui signifiait « ferme ta putain de gueule, cordialement. » Il ne fallait pas se placer entre le chinois et les bras de Morphée, c’était certainement pire que lui confisquer ces cigarettes.

Cependant il y avait trop d’agitation, il n’y parvenait pas. Kyusik semblait déterminé à retrouver quelque chose dans la chambre et il bougeait nerveusement. Feng finit par se retourner, s’allongeant sur le dos, frottant ses yeux paresseusement en grimaçant. « Qu’est-ce que tu fous putain ? » dit-il d’une voix endormie et encore plus rauque que d’habitude, on entendait qu’il n’était pas totalement éveillé, puisqu’il parlait avec un accent prononcé tout à coup. Avec beaucoup de difficulté, il parvint à se redresser, assis sur le lit, forçant pour ouvrir ne serait-ce qu’un œil, et tout ce qu’il vit, fut son colocataire, nu, et pâle. Avaient-ils invité quelqu’un la veille ? Il y avait soudainement quelque chose d’étrange avec le studio, il n’avait pas la même gueule que d’habitude, il avait l’air bien plus petit, et putain, il faisait chaud ici… Soudainement, il souleva lentement le drap qui le couvrait, et constata à son tour qu’il était nu. Oh, la chaleur sûrement…

Un peu comme la scène des neurones de Jimmy Neutron se connectant lorsqu’il avait une idée, le cerveau du jeune homme lia tous les éléments ensemble. Ils n’étaient pas dans leur studio. Ils étaient tous les deux nus. Ils n’avaient pas de souvenirs de ce qu’il s’était passé la veille, et par-dessus tout, Feng commençait à paniquer, tout comme Kyusik. Son visage se tourna vers celui de son ami. « Non… on n’a pas fait ça… c’pas possible… pas vrai ? » Oui, il paniquait. Il se leva du lit, manquant de tomber et de se manger le mur d’en face, trainant avec lui le drap pour l’attacher autour de ses hanches. « Il manque des vêtements ici… »

code by lizzou × gifs by tumblr


stop talking shit
i don't have time for non senses, i don't have time to watch you cry bae; it's time to play.


Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Lun 20 Juil - 17:32

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
De toutes les soirées qu’ils avaient passé ensemble - et elles étaient nombreuses - il ne leur était jamais arrivé de finir dans une chambre qui n’étaient pas la leur, à moitié nus et surtout incapables de se souvenir de quoi que ce soit. Les idées floues, le sportif plaquait l’une de ses mains sur son front tout en laissant s’échapper un sourire de désespoir alors que son colocataire semblait enfin prendre conscience de la situation chaotique dans laquelle ils s’étaient fourrés. Incapable de se rappeler du moindre détail qui aurait pu expliquer pourquoi ils s’étaient réveillés à poil dans le même lit, Kyusik décidait de s’allumer un bâton de nicotine pour calmer ses nerfs. Puis il se penchait pour fouiller la pièce à la recherche de son boxer qu’il finissait pas trouver, accroché à la lampe du plafond.

Ce qu’il foutait ? Kyusik avait envie de pleurer à l’entente de cette question à laquelle il ne daignait pas répondre. Il n’avait qu’à ouvrir ses putains de yeux pour découvrir la situation de lui-même, comme le grand garçon qu’il était. Et c’est ce qu’il fit après quelques minutes d’attente qui lui semblaient interminables. Le chinois se mit alors à paniquer en faisant le lien entre les divers éléments qui portaient à croire qu’ils avaient passé la nuit ensemble et lorsqu’il lui posait enfin la question, il haussait les épaules pour lui faire comprendre qu’il n’était pas plus avancé que lui. « Comment tu veux que j’le sache, la connexion avec mes neurones est coupée depuis hier » Négligemment, il se laissait tomber sur le bord du lit en grognant lorsqu’il sentait quelque chose d’humide se coller à ses fesses. Par curiosité, il se soulevait un peu pour tâter les draps et se saisir d’une capote qu’il prenait bien soin de balancer à l’autre bout de la pièce lorsqu’il se rendait compte de quoi il s’agissait. « oh mec immonde…j’vais dégueuler j’crois » Sans plus attendre, il se redressait rapidement pour sortir de la pièce à la recherche des toilettes qu’il finissait par trouver avant de vider son estomac de tout l’alcool ingéré la veille. Putain ce qu’il regrettait. Pourquoi avait-il joué aux jeux idiots de son colocataire ? Pourquoi avait-il accepté de comparer combien de verres il pouvait supporter avant de se mettre à vomir ? Mal au point, il se cramponnait comme il pouvait à la cuvette des toilettes alors que de la sueur commençait à perler sur son front. Une belle gueule de bois, comme il les aimait. « j’te déteste putain. C’est de ta faute tout ça, si tu m’avais pas fait boire on en serait pas là ! » Il beuglait depuis la pièce voisine à l’attention de son colocataire, lui reprochant le fait d’avoir été le premier à l’inciter à boire alors qu’au fond, il n’y était pour rien. Mais c’était Kyusik et il ne se gênait jamais pour mettre la faute sur les autres.

code by lizzou × gifs by tumblr


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
jack of diamonds

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 493
POINTS : 126
ICI DEPUIS : 07/07/2015
AGE : 26

COEUR : stalké sans relâche par une certaine Lily...

MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Mer 22 Juil - 1:42

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
« J’ai comme l’impression que tu n’es pas le seul dont le cerveau a dit « fuck », putain… » On aurait dit un romain, un romain bridé avec le long drap attaché autour de sa taille, bridé, pâle, avec des cernes aussi grandes que des cratères lunaires. Le romain on ne peut plus « made in China » en somme. Le sol était couvert d’affaires, mais, à y regarder de plus près, Feng était prêt à parier que c’étaient des affaires pour fille. Certes, ce sont des livres et des babioles principalement, mais, il en avait déjà vu des semblables chez sa petite sœur, alors, peut-être qu’il avait raison de penser de la sorte. Réfléchir lui était très compliqué à cet instant avec le martèlement constant contre son cerveau, et ça l’énervait au plus haut point, réfléchir c’était son domaine, mais l’alcool en avait décidé autrement. Son visage se tourna à nouveau vers son colocataire qui devint soudainement blême, courant pour trouver les toilettes et y vomir. Feng grimaça, se demandant bien ce qui avait pu provoquer cet effet. Alors, il avança, jusque là où Sik était assis, et ses petits yeux bridés devinrent aussi ronds que des soucoupes en y voyant le préservatif. Merde. Non, ce n’était pas possible. Son réflexe ? Se tâter les fesses. Si pour la première fois de sa vie, il s’était fait… sodomiser, il devrait avoir un minimum mal non ? Pourtant, rien, rien, rien du tout quant à la partie inférieure et postérieure de son anatomie. « MAIS FERME LA PUTAIN. POUR LE MOMENT ON SAIT PAS CE QUI S’EST PASSÉ ! »

Yi Feng pouvait être très patient, il pouvait être très passif, mais, fallait pas non plus pousser le bouchon trop loin ; il était quelque peu colérique sur les bords, enfin, « quelque peu »… Fouillant dans le lit où il avait dormi, il retrouva son boxer : rien à signaler sur celui-ci. Il l’enfila alors, se débarrassant du drap, et, malgré la migraine, il s’efforça de regarder et détailler tout ce qui était autour de lui. C’était un studio pour quatre personnes. Il pouvait le voir facilement à la structure du logement. « On est au bâtiment D » déclara-t-il. C’était déjà un début. Mais pourquoi avaient-ils quitté leur dortoir pour se retrouver ici ? Sur le bureau, posé contre la fenêtre, entre des bouteilles vides et des mégots, il y avait des photos. Mais il y avait dans les cadres, des sourires de filles et de garçons. « Faut qu’on sache où sont les locataires de la chambre… Et faut qu’on le sache vite. »


code by lizzou × gifs by tumblr


stop talking shit
i don't have time for non senses, i don't have time to watch you cry bae; it's time to play.


Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Mer 22 Juil - 16:38

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
Ces lendemains de soirée étaient particulièrement pénible, surtout lorsque l’alcool ingéré la veille vous remuait l’estomac. Comme à son habitude, Kyusik terminait bien rapidement dans les toilettes pour se nettoyer le système digestif de toutes traces de poison alors que son colocataire lui hurlait de se la fermer, une fois de plus. Quel con. Sa tête lui faisait un mal de chien et lui, il beuglait comme toujours sans se soucier de l’état dans lequel il se trouvait en ce moment même. La prochaine il se le promettait ; il lui gerberait dessus pour lui donner une bonne raison de s’énerver.

« enfoiré… » Ses murmures s’étaient perdues dans un énième hoquet qui lui arrachait une grimace. C’était ignoble mais au moins, il se sentirait mieux par la suite. Après quelques minutes supplémentaires à appuyer son front contre la cuvette, il se relevait en maugréant quelques insultes en coréen. Puis il empruntait une des brosses à dents qui trainaient sur le bord du lavabo pour rafraichir son haleine de chacal et se décidait enfin à rejoindre le chinois dans la pièce principale du studio où ils se trouvaient. « Pourquoi on est venu là ? ça n’a aucune logique » Fatigué par cette nuit qui n’avait pas du être très longue, il se massait les tempes tout en fouillant la pièce à son tour à la recherche de quelconques indices. « Putain y’a rien ! Où sont nos affaires, c’est pas possible » Il grognait son mécontentement avant de remarquer une petite lumière rouge qui clignotait au dessus du frigo. En fin connaisseur, ses doutes se confirmaient lorsqu’il grimpait sur une chaise pour aller regarder ce qui provoquait ce faisceau lumineux ; une caméra. « Feng ! Viens là, j’regarde c’que j’ai trouvé » Sans plus attendre, il lui tendait l’objet après l’avoir débranché de son socle et descendait de la chaise pour se pencher dessus avec plus d’attention. « Putain j’espère qu’elle fonctionne… » Lorsqu’il enclenchait le bouton, un petit son se faisait entendre et il se concentrait sur les images qui commençaient à défiler sous ses yeux sans qu’il n’y comprenne quoi que soit. Rien. Il n’y avait rien de suspect, rien d’inhabituel pendant plusieurs heures. Alors il accélérait l’enregistrement et s’arrêtait brusquement lorsqu’il reconnaissait leur deux silhouettes qui rentraient dans la pièce, visiblement aidés par deux autres personnes qu’il lui était impossible d’identifier. Ces dernières les trainaient avec difficulté jusqu’au salon et se mettaient soudainement…à les déshabiller. « c’quoi ce délire, regarde les ! Tu bouges même pas sur la vidéo »

code by lizzou × gifs by tumblr


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
jack of diamonds

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 493
POINTS : 126
ICI DEPUIS : 07/07/2015
AGE : 26

COEUR : stalké sans relâche par une certaine Lily...

MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Jeu 23 Juil - 18:22

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
Jusque là, il ne paniquait pas. Il n’avait pas vraiment de raison de paniquer, au pire des cas, ils ont juste couché ensemble, mais ça, c’est vraiment au pire des cas, et on n’est pas encore au pire des cas. Ne jamais penser au pire alors qu’on ne sait même pas ce qu’il se passe réellement. « traite moi autant que tu le veux si ça te fait plaisir, mais ça ne va rien changer. » Si Kyusik croyait que Feng n’entendrait pas, c’était perdu. S’asseyant sur le bureau, il mit la main sur un paquet de cigarettes, où il en prit une pour la glisser à ses lèvres. Pourquoi ne parvenait-il à reconstituer ses souvenirs ? Dans sa mémoire, il ne pouvait voir ce qu’il s’était passé entre le sixième verre de whisky et le réveil. Le jeune homme avait l’impression que, quelqu’un avait sonné chez eux hier, mais il ne pouvait être sûr, peut-être son cerveau lui disait cela pour se rassurer. Cependant, rien n’était vraiment rassurant à présent.

« Je ne pense pas qu’il y ait de « logique » à trouver ici… On serait venu seulement si on nous y avait invité, et encore, avec une très bonne argumentation, parce que c’est le désordre complet, mais, tout ne s’est pas fait en une nuit ici… » Feng s’obligeait à fixer des points ci et là dans la pièce ; une odeur étrange commençait à envahir ses narines, et il avait peur de tomber visuellement sur l’origine de telle odeur. Kyusik attire alors toute l’attention de son colocataire, qui, écrasant son mégot pour le remplacer par un nouveau bâton de tabac, se lève du bureau pour le rejoindre. Le coréen lui tend une caméra. C’était quoi ce délire ? Ça commençait à devenir sincèrement glauque. Feng rendit l’appareil à son colocataire ; lui était à l’aise avec les appareils photos, pas vidéo. « Tu penses qu’on nous a filmé ? » Se mettant à côté de Sik, son regard se centra sur le petit écran de l’appareil. Le métisse devint blême en se reconnaissant, en oubliant sa cigarette, qui tomba mollement au sol. « C’est moi… » Il ne bougeait pas, il se faisait littéralement trainer jusque cette pièce, et on le déshabillait. On l’avait violé ? Mais si c’était filmé, alors ça voulait dire que quelqu’un d’autre avait eu accès à cette caméra ? Et qui étaient ces gens qui leur faisaient subir ça ?! « Je suis foutu… »


code by lizzou × gifs by tumblr


stop talking shit
i don't have time for non senses, i don't have time to watch you cry bae; it's time to play.


Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Lun 27 Juil - 18:49

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
Soyons honnêtes, ce n’était clairement pas la première fois que l’étudiant terminait une soirée dans un autre appartement que le sien, complètement nu qui plus est. Ce genre de soirée très arrosée, il en avait très fréquemment avec ses potes lorsqu’il sortait en boîte et il ne s’en était jamais inquiété puisqu’il se souvenait généralement de quelques moments en fouillant bien entre les trous noirs. Seulement voilà, pour une fois il n’arrivait pas à se rappeler de quoi que ce soit en dehors du fait qu’il avait bu dans son appartement avec Yi Feng et le plus étrange dans l’histoire était qu’ils ne leur avaient jamais pris de changer leur plan de soirée à la maison pour aller faire la fête ailleurs. Généralement, ils restaient devant la télé et se réveillaient avec une jolie gueule de bois sur le canapé. Alors pourquoi avoir terminé leur nuit dans ce studio qui ne lui disait absolument rien ?

Une bonne dizaine de minutes après avoir vomi toutes ses tripes dans les toilettes, Kyusik avait fini par mettre la main sur une caméra trouvée au dessus du frigo. En fin connaisseur depuis qu’il tournait ses films pour adultes sur le campus, il avait tout de suite reconnu l’objet qu’il avait entre les mains et le maniait avec aisance, observant avec attention les images qui défilaient sous leurs yeux jusqu’à ce qu’ils ne finissent tous les deux par regretter d’avoir perdu leur vigilance la veille. Au moment où il s’attendait à voir une suite, la caméra se coupait pour leur indiquer la fin de la cassette, arrachant un long soupir à Kyusik qui reposait l’objet sur la table avant de glisser ses mains sur son visage, totalement dépassé par les événements. « Bon si on résume. On a bu, on se souvient pas de la soirée, on s’est fait trainer ici et peut-être fait abusés…Si ça se trouve il s’est rien passé de plus… » Il essayait de s’en convaincre, vraiment. Kyusik s’éloignait de son colocataire pour reprendre ses recherches, fouillant les poches des vestes posées dans l’entrée avant d’en sortir une photo qui lui arrachait une grimace. « Je pense que les personnes qui nous ont fait ça me connaissent. Et sont probablement abonnés à mon site » Il lui montrait la photo de lui-même avec un air gêné, avouant difficilement qu’il avait peut-être mis son pote dans la merde à cause de fans un peu folles. « On devrait se barrer pour aller voir à l’appart’, habille toi »

code by lizzou × gifs by tumblr


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
jack of diamonds

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 493
POINTS : 126
ICI DEPUIS : 07/07/2015
AGE : 26

COEUR : stalké sans relâche par une certaine Lily...

MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Jeu 30 Juil - 0:54

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
Il manque de tomber, il perd l’équilibre, ou du moins ses jambes semblent ne plus vouloir tenir son corps, alors il se rattrape comme il peut au mur. Si ces images se répandent… Feng se retrouverait certainement à devoir faire une croix sur sa carrière de mannequin, et faire profil bas pour ce qui est des affaires. Si ça prend trop d’ampleur, il sera certainement obligé de travailler pour son père, au lieu de travailler pour lui-même. Yi Feng voyait déjà que c’était la fin de sa vie, la fin de sa jeunesse, la fin de tout ce qui avait de bon, et par-dessus tout cela, il avait peut-être été violé. Il aurait dû écouter sa mère quand elle lui répétait de faire attention à ses fréquentations, il aurait dû, il aurait peut-être pu éviter ça. Il faudrait bien plus que de la nicotine pour faire passer la pilule, et il n’était pas sûr que le chinois puisse encore avaler du whisky, mais si son futur venait de se briser, entre hier soir et aujourd’hui matin, alors il trouverait un moyen absolument pas catholique de l’oublier. L’étranger, avait les yeux fixes, ils s’étaient ancrés à un point imaginaire au sol, et refusaient de bouger. Ils étaient vides. On dirait qu’il paniquait, qu’il paniquait réellement. « Si ça se trouve il ne s’est rien passé de plus… TU TE FOUS DE MA GUEULE HEO KYUSIK ?! »

Yi Feng était de nature calme, de nature indifférente, de nature maladroite, et pourtant, quand il s’énervait, ce n’était pas à moitié. Ce que son colocataire disait n’avait rien de rassurant, et la partie explicitant que les personnes qui leur avaient fait subir tout ça le connaissaient avait fini de le mettre hors de lui. Ses poings s’étaient refermés. Il aurait pu le tuer, sur le champ. Il aurait parfaitement pu, il en avait largement les moyens, mais au lieu de ça, il prit la caméra posée sur la table et il la balança contre le mur. Il y fit un trou. L’appareil s’écrasa avec violence, éclatant en morceaux. Et sans un mot de plus, il trouva de quoi s’habiller et il sortit de là, non sans balancer encore quelques affaires par la fenêtre ou contre le sol au passage. Feng n’arrivait plus à se calmer. Il avait toujours tout fait pour que ça marche, même quand il sortait, quand il faisait en sorte d’être un jeune comme tous les autres, il gardait le contrôle sur la situation. Et, là, en une nuit, à cause de fans écervelées et qui n’ont certainement pas de parents, il se retrouvait dans la triste merde. Il n’attendit pas son colocataire, il se mit en marche. Il voulait quitter ce bâtiment au plus vite, et prendre une douche, se frotter la peau jusqu’à saigner. Il n’y a pas que les femmes qui peuvent se sentir sales après de telles soirées…


code by lizzou × gifs by tumblr


stop talking shit
i don't have time for non senses, i don't have time to watch you cry bae; it's time to play.


Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: ▬ roommate's night Mer 12 Aoû - 21:26

what the fuck happened... × ft. KYUSIK & YIFENG
Malgré le fait qu’il ne soit pas aussi paniqué que son colocataire, Kyusik n’en pensait pas moins en ce moment. A quoi s’attendait-il en s’énervant contre lui ? Pensait-il réellement que ce qu’il lui arrivait était de sa faute ou rejetait-il simplement sa colère sur la première personne qu’il avait sous la main ? Dur à dire. Sans masquer un soupir qu’il n’avait pas pu contenir au vu de la situation dans laquelle ils se trouvaient, le coréen ne bougeait pas d’un pouce lorsque son vis à vis se mit à saccager la pièce à sa façon. Que pouvait-il faire d’autre que de le regarder s’énerver ? Entrer dans son jeu ne servirait absolument à rien et il ne s’imaginait même pas essayer de le calmer au vu de son comportement actuel.

Dans le plus grand des silences, Kyusik attendait qu’il s’en aille pour se rhabiller à son tour dans le calme, cherchant à trouver son téléphone qu’il ne trouvait pas dans les quelques affaires qui trainaient dans ce studio. Puis il quittait enfin le bâtiment d’un pas fatigué pour rejoindre le chinois qui l’avait devancé de plusieurs mètres, se demandant si ce dernier allait lui pardonner d’être à l’origine de ce merdier dans lequel ils s’étaient retrouvés sans le vouloir. « Feng attends, on a du blé, on va trouver un moyen d’arranger ça. On y arrive toujours » Kyusik avait déjà fauté un nombre incalculable de fois, s’était mis dans des situations rocambolesques et pourtant, il s’en était toujours sorti et ce, peu importe la gravité de la situation. Alors qu’ils regagnaient enfin leur appartement, il se dépêchait de fouiller ses affaires à la recherche d’informations qu’il finissait par trouver après avoir mis la main sur son ordinateur. Pendant que son colocataire s’occupait dans son coin, il prenait soin de vérifier sa boîte mail ainsi que ses derniers messages avant d’esquisser un semblant de sourire. Visiblement, personne n’était encore au courant de ce qu’il s’était passé et rien d’alarmant ne lui avait été rapporté jusqu’à présent. C’était une bonne nouvelle. Du moins c’était ce qu’il pensait avant d’entendre son téléphone vibrer à côté de lui. Qui pouvait bien lui envoyer un message à cette heure ci ? Curieux, il l’attrapait pour lire le contenu de ce qu’il avait reçu sans afficher la moindre expression sur le visage. Du chantage. Il s’y était un peu attendu et maintenant qu’il en avait la confirmation, l’étudiant se demandait s’il était vraiment utile d’en informer son colocataire. Dans l'attente de faire un choix, il ne trouvait pas de meilleure idée que de se rouler un joint qu'il glissait entre ses lèvres pour calmer ses nerfs. Bordel ce que ça faisait du bien.

code by lizzou × gifs by tumblr


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

p'tit curieux

MessageSujet: Re: ▬ roommate's night

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ roommate's night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shadow Night
» Fight Night Round 4
» Armée du chaos, Night Lord
» Le Golem dans Night slashers ?
» Virtua cop 1 et Vampire night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 SHADES OF (CRADES) CARDS :: anciens rps (dortoirs)-