Partagez | 
 

 bad timing... or not ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
2 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 102
POINTS : 23
ICI DEPUIS : 23/07/2015
AGE : 22

COEUR : il bat, merci :)
OCCUPATIONS : étudiante en vente & commerce.


MessageSujet: bad timing... or not ? Jeu 30 Juil - 15:00

bad timing or not ?
se nah & shin

(ootd.) There is nothing I would not do for those who are really my friends. I have no notion of loving people by halves, it is not my nature ✻✻✻ Se Nah ne voyait plus le temps défiler. Entre ses études, le temps qu'elle se devait d'accorder à Karl et ses maigres moments de répits, la belle ne trouvait même plus la force de se faire à manger ou de sortir tout simplement pour se détendre avec des amis. Mis à part les Spades, la plupart de ses connaissances avaient préféré la boycotter, tentant de lui faire croire que ce n'était pas la faute de sa carte… Et il était vrai que passer du rang de 10 à 2, cela faisait tout de même une sacrée chute ! Mais la brunette assumait l'entière responsabilité de ses actes. Elle l'avait bien cherché quelque part… Et puis ce n'était pas ce qui allait la freiner. Plutôt la petite terreur qu'elle s'était décidé d'adopter dans son appartement !! Le berger australien était encore jeune, mais elle allait devoir songer à une autre alternative d'ici peu car la bête allait très vite grandir et surtout grossir. Un appartement de cette taille ne tiendrait pas longtemps la route vu le gabarit de l'animal. En moins d'un an il atteindrait sa taille adulte et pèserait 40 kilos de plus… Évidemment, Se Nah ne s'était pas inquiétée de tous ces détails, pensant bien pouvoir tenir la cadence et le sortir matin et soir pour qu'il puisse se défouler… Oui sauf, qu'il était le genre de chien à exiger au moins 1h30 de promenade !! Et le temps, Se Nah ne l'avait pas toujours… de bonne heure comme très tard le soir. Jusque là elle s'occupait de lui autant qu'elle pouvait, au point de zapper quelques cours de danse dans la semaine pour garder la force et le courage de sortir la bête avant le coucher… Mais la théorie semblait plus faisable qu'elle ne l'était en vrai. Ce soir-là, Se Nah n'avait donc rien de prévu, pas même une sortie, puisque trop fatiguée. Elle revenait tout juste de sa promenade avec Karl et ne souhaitait rien de plus qu'une bonne douche réconfortante. Le bébé chien tout aussi exténué de sa balade, ne tarda pas à retrouver son cousin pour s'y installer et y recharger ses batteries. Courant ce temps, la brunette tenta tant bien que mal de faire le vide dans son esprit. Il y avait plusieurs choses qui la tracassait en plus de son chien. Bien sur, Shin lui manquait atrocement mais elle ne pouvait plus tellement compter sur lui et cela faisait un bout de temps qu'ils ne s'étaient pas vu. Avec Karl à gérer, c'était plus difficile de lui accorder un moment en cachette... Et puis elle commençait à s'inquiéter pour son avenir, se demandant si elle serait capable de gérer ses études, car ayant de plus en plus de mal à se mettre dedans…

C'est avec toutes ces interrogations qu'elle crut soudain entendre un bruit suspect. Le bruit d'une porte que l'on ouvre. Dans la seconde qui suivit, elle entendit son chien japper et un bruit sourd s'immobilisant contre le plancher. S'inquiétant de ce qui pouvait se tramer de l'autre côté de ses murs, la spade se dépêcha de ressortir de la douche, les cheveux encore trempés et avec quelques bulles de savon qui glissaient le long de son corps. Elle ne prit même pas la peine de s'essuyer lorsqu'elle attrapa la première serviette à disposition qu'elle enroula autour de sa poitrine. Inquiète par ce silence qui s'était soudain installé, ses pas se firent silencieux lorsqu'elle traversa le petit couloir menant à la porte d'entrée. Au passage, elle se saisit d'un vase qui traînait sur une commode en cas de légitime défense. Les lumières étant toutes éteintes, elle pensa évidemment à appuyer sur un interrupteur malgré la peur que cela lui procurait et crut entendre la respiration saccadée de son chien non loin d'elle. Sans plus réfléchir elle alluma la lumière et rejoignit le seuil de l'entrée où elle y dcouvrit les pieds de quelqu'un à terre… Les pieds de… « Shin ?! C'est toi ? ». Les yeux grands écarquillés, elle vit alors un portrait qui valait bien le détour. Son meilleur ami, fesses contre-terre,renversé par son bébé molosse qui s'évertuait à vouloir lui faire des léchouilles ! Jusqu'à là anxieuse, les traits de son visage s'étirèrent en un sourire doux et amical, alors qu'elle déposait le vase au sol, en tête d'aller aider son ami de l'emprise de la bête. « Allez, stop Karl. Ce n'est pas bien en plus ce que tu fais… Si c'était un voleur, j'aurai du soucis à me faire ! ». Bah oui il était censé la protéger, pas simplement sauter sur tout ce qui bouge… Pour se faire, elle s'abaissa à sa hauteur pour attraper son collier et le ramena contre elle. Soulagée que son ami n'ait rien, elle lui offrit un sourire désolé mais tout à la fois amusée, alors qu'elle réalisait que son ami avait de toute évidence voulut lui faire une surprise… ratée ! « Tu vas bien ? Karl commence à peser lourd… J'espère qu'il t'a pas trop fait mal. » Elle s'inquiétait pour lui mais en même temps, c'était normal. Et puis elle n'était même plus trop sure de lui avoir déjà présenté Karl un jour… « Ca t'apprendra à entrer par effraction ! » dit-elle avec une fausse rancoeur. C'était pas faux de souligner que son absence s'était faite trop longue, mais elle ne pouvait pas vraiment le blâmer pour ça… Il était son meilleur ami. Elle lui pardonnait quasiment tout. « Karl sois gentil. Je te présente Shin. C'est un ami, d'accord ? Fais le beau. » Et alors que l'animal répondait à l'ordre dictée, presque trop précipitamment, les grosses pattes du chiot se détachèrent si brusquement de sa maîtresse qu'il en extirpa la serviette au passage, révélant la poitrine nue à la vue de son meilleur ami qui n'avait probablement plus aperçu cette partie de son anatomie depuis leur dernière expédition à la piscine en classe primaire !! « Omo !! Tu… Tu n'as rien vu ok ?! » Rouge de honte, la brunette se dépêcha de récupérer la serviette dans laquelle elle s'enroula, les bras coincés autour de sa poitrine. Elle bredouilla quelque chose d'incompréhensible avant de retourner à l'intérieur de la salle de bain, mal à l'aise. Pendant ce temps-là, Karlou continuait de faire le beau devant Shin, les deux pattes soulevées dans les airs et le corps bien droit. Il jappa, comme pour se présenter poliment à lui.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


allow me some time to play with your mind and you'll get there again and again, close your eyes and imagine my body undressed. take your time cuz we've got all night. ©️ by anaëlle.


Dernière édition par Hong Se Nah le Dim 2 Aoû - 20:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En transition

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 72
POINTS : -1
ICI DEPUIS : 19/07/2015
AGE : 22

OCCUPATIONS : diamonds' queen principalement. troisième année de design et travaille secrètement aux sources chaudes de dongnae.


MessageSujet: Re: bad timing... or not ? Dim 2 Aoû - 2:28

bad timing or not ?
se nah & shin

(ootd.) There is nothing I would not do for those who are really my friends. I have no notion of loving people by halves, it is not my nature ✻✻✻ Se Nah lui manquait. C'était assez étrange pour lui de penser ça, alors qu'ils avaient tous les deux l'habitude d'être séparés pendant un long moment. Après tout, pendant près de dix-huit ans, ils n'avaient pu se voir que pendant les vacances scolaires. Shin attendait avec impatience de la voir débarquer dans le misérable petit village dans lequel il habitait pour pouvoir s'amuser avec elle. S'amuser jusqu'à pas d'heure, rire jusqu'en avoir mal au ventre et tout simplement passer du temps avec elle. L'idée de la voir débarquer pendant les vacances avait le don de faire passer les périodes scolaires plus rapidement et l'aider à oublier le fait que sa meilleure amie habitait loin de lui. Alors il ne savait pas pourquoi il ressentait cela : il devrait normalement être habitué au fait de ne pas la voir très souvent mais ce manque était de plus en plus présent ces temps-ci. Il n'avait pas d'explication alors il s'efforçait d'en trouver. Il n'aimait pas rester sans réponses. Au début, Shin avait pensé que c'était ses mensonges et sa nouvelle situation familiale qui les avaient éloignés. Qui pouvait supporter un menteur tel que lui de toute façon ? Mais ce n'était pas ça. La jeune femme acceptait sa nouvelle condition de vie et évitait même de lui faire trop de reproche. De toute façon, elle connaissait plutôt bien sa mère et à quel point elle pouvait être cinglée de temps à autre. Et après avoir barré mentalement chacune de ses potentielles explications, il s'était rendu compte que c'était le jeu qui se jouait dans l'université qui était la cause de ce manque qu'il ressentait. Il était la reine et elle était le numéro deux. C'était ça le problème. Ça craignait un max même. Si Se Nah s'en fichait totalement, Shin ne pouvait pas se permettre cette liberté. Il était un diamonds et dans cette famille, on respecte la hiérarchie. C'était ainsi et même lui ne voulait pas aller à l'encontre de cette règle qu'il chérissait tant. Ils s'évitaient, se parlaient beaucoup moins et s'adressaient à peine un regard. C'était comme s'ils étaient de simples étrangers. Ils ne se voyaient qu'à l'abri des regards, dans des endroits où personne ne les reconnaîtrait, dans des endroits où ils pouvaient être eux-même. Sa conclusion à ce sentiment de manque était donc celle-ci : il ne pouvait pas la voir autant qu'il le voulait alors qu'ils habitaient dans la même ville et allaient dans la même université. Et tout ça à cause d'un stupide jeu de cartes que le jeune homme avait trop peur de ne pas respecter. Il devait maintenant subir les conséquences de cette peur et elles n'étaient pas moindre. C'était Se Nah ou sa réputation de queen à cheval sur la hiérarchie. Et à vrai dire, si un jour quelqu'un lui demandait de choisir entre les deux, il lui serait difficile de faire un choix.

Shin avait décidé de rendre visite à Se Nah. Une sorte de visite surprise. Il savait où elle habitait et était quasiment sûr qu'elle se trouverait dans son appartement à une telle heure. La circulation était plutôt rapide dans les rues de Busan et il ne fallut pas beaucoup de temps avant que le taxi atteigne le quartier de Nampodong où habitait Se Nah. Il paya le chauffeur et sortit du véhicule, se dirigeant vers l'immeuble où se trouvait l'appartement de la demoiselle. Une fois arrivé, il remarqua que la porte s'ouvrait grâce à un digicode et il avait beau réfléchir, il était certain que sa meilleure amie ne lui avait jamais fait part de ce code. Cependant Shin était assez prétentieux pour penser qu'il pouvait le trouver. Après tout, il la connaissait tellement bien qu'après deux ou trois essais, il était sûr de tomber sur la bonne combinaison. Il entra tout d'abord la date de naissance de Se Nah, se disant qu'elle avait eu trop la flemme de s'en trouver un plus compliqué mais les trois bips et la lumière rouge lui firent rapidement comprendre qu'il avait tort. Il entra plusieurs combinaisons à la suite jusqu'à ce qu'une lumière verte s'allume et que la porte se déverrouille. Il poussa la porte un sourire aux lèvres, se préparant à crier un « surprise » à sa meilleure amie, comme elle avait l'habitude de le faire quand elle débarquait sans prévenir dans son ancienne maison à la campagne. Il se déchaussa dans l'entrée mais n'eut pas le temps de faire un pas de plus que quelqu'un ou plutôt quelque chose, lui sauta dessus. Le jeune homme lâcha un petit cri de surprise (pas très viril sur le coup) avant de tomber à la renverse. Il ne comprenait pas grand-chose à la situation et l'obscurité de la pièce ne l'aidait pas non plus. Tout ce qu'il savait c'était qu'une chose lui était carrément grimpée dessus et essayait de lui lécher le visage. Les lumières s'allumèrent soudainement, laissant Shin découvrir son agresseur. C'était un chien. Non, un chiot mais qui pesait déjà une tonne. « Ouais c'est moi. » Plutôt simple comme salutation mais la tenue (s'il pouvait appeler ça comme ça) de la demoiselle avait le don de lui retourner le cerveau. « Ouais je vais bien, t'en fais pas pour moi. J'ai juste été surpris. Depuis quand t'as un chien d'ailleurs ? Et ton Karl pèse une tonne c'est pas possible. » Il avait encore des centaines de choses à débiter sur le chiot de sa meilleure amie mais il se retint de le faire. En temps normal, il ne s'arrêterait pas, bavard comme il est mais il était plutôt difficile pour lui d'aligner des mots si Se Nah comptait rester dans cette tenue. « Moi ? Entrer par effraction ? Tu me vexes. » Il essaya de prendre un air faussement vexé mais qui s'effaça rapidement pour laisser place à un sourire. « La date de naissance de ton père c'est pas vraiment fiable comme code. J'dis ça j'dis rien. »

Il n'avait pas eu le temps de saisir la patte du chiot pour lui montrer que lui aussi le saluait, qu'il vit la serviette de Se Nah glisser du haut de son corps, assez pour découvrir sa poitrine. Il fit un mouvement en arrière, choqué par la scène qui se déroulait devant ses yeux. Ils étaient peut-être meilleurs amis mais pas de là à se dévoiler des parties intimes de leurs corps. La dernière fois qu'une telle scène c'était produit, ils ne devaient même pas avoir huit ans, l'âge auquel les enfants ne faisaient pas encore la différence entre homme et femme. Il détourna rapidement son regard alors qu'elle remontait sa serviette. « Euh oui ! Enfin non j'ai rien vu. » Autrement dit, il allait avoir l'image de la poitrine de Se Nah gravée dans la tête pendant les prochaines semaines. Il n'avait pas eu le temps d'ajouter autre chose qu'elle s'était réfugiée dans sa salle de bain, laissant le jeune homme seul, sûrement aussi rouge que pouvait l'être une personne. Ses yeux glissèrent doucement sur le chiot, attendant que Shin le salue à son tour mais il se contenta de lui caresser la tête avant de se lever et de se diriger vers la salle de bain. Il tapa sur la porte deux fois avant de dire : « Euh... je te laisse finir ce que t'as à finir et je vais juste faire ... comme chez moi ? » Ses mots n'avaient pas de sens pour lui mais il fit comme si de rien était. Il n'attendit pas la réponse de la demoiselle et se dirigea vers la cuisine, cherchant quelque chose pour se rafraîchir. Il attrapa deux canettes de soda et alla s'assoir à même le sol, devant la porte de la salle de bain, pour pouvoir parler à Se Nah. « On a pas eu le temps de parler entre nous ces dernières semaines … tout se passe bien pour toi ? Genre les cours, tes potes et tes crush ? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
2 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 102
POINTS : 23
ICI DEPUIS : 23/07/2015
AGE : 22

COEUR : il bat, merci :)
OCCUPATIONS : étudiante en vente & commerce.


MessageSujet: Re: bad timing... or not ? Dim 2 Aoû - 20:49

bad timing or not ?
se nah & shin

(ootd.) There is nothing I would not do for those who are really my friends. I have no notion of loving people by halves, it is not my nature ✻✻✻ Se Nah pensait peut-être que cela changerait quelque chose si elle se réfugiait dans la salle de bain… A vrai dire, n'importe quel endroit aurait fait l'affaire du moment qu'elle ne se retrouvait plus face à son meilleur ami. Pas après ce qu'il s'était passé… La brunette avait besoin d'un petit moment en solitaire pour se persuader qu'il n'avait rien vu, absolument rien vu ! A tout bien y réfléchir, Shin avait été témoins de bien plus d'atrocités durant toutes ces années désormais révolues. Ses premières règles, ses premiers essais capillaires catastrophiques, ses premières cuites au rhum – le rhum, un alcool à ne jamais lui faire boire – ses premiers pornos… A ne pas s'y méprendre, ils n'en avaient jamais regardé un ensemble, mais elle ne lui avait pas caché en avoir déjà téléchargé quelques uns. A vrai dire, Shin avait été le premier informé le jour où elle avait perdu sa virginité. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, à cause de son penchant pour les soirées alcoolisées et sa passion pour la danse, Se Nah n'était pas une précoce en la matière. Elle était passé à l'acte à seulement 19 ans, l'an passé. Une nouvelle fois, Shin pouvait mettre un visage sur ce dépuceleur étant donné qu'elle ne lui cachait absolument rien. Leur relation a toujours été ainsi, très fusionnelle, presque improbable. Il n'y aurait pas grand monde à ce jour pour les croire aussi proche l'un de l'autre à cause de ce jeu de carte, venu tout gâcher. Si à la base, la belle s'était persuadée que cela n'aurait rien changé, elle était obligée de constater que leur amitié était peu à peu en train de prendre une directive inconnue. Ni dans le positif, ni dans le négatif. C'était se leurrer que de croire qu'ils tiendraient infiniment comme ça. Certes, lorsqu'ils étaient ensemble, il n'y avait plus aucune hiérarchie, plus de faux-semblants et ils étaient ce qu'ils avaient toujours été l'un envers l'autre. Mais lorsque la réalité revenait à la surface, le fait de devoir ignorer son meilleur ami au point d'agir comme de parfaits inconnus commençait à devenir de plus en plus insoutenable. Ce n'était pas tant le fait de s'ignorer, mais plutôt de le voir aussi épanouie à la place qu'il détenait, ne se doutant probablement pas de ce qu'elle ressentait. Surtout qu'elle avait été d'accord à la base, voir même plutôt amusée au tout départ. Le soucis, c'était qu'elle ne pouvait pas le lui dire, justement parce qu'elle lui faisait croire que tout allait bien… Quelque part, elle était également persuadée qu'entre sa carte et elle, le choix était vite fait… Et elle n'était pas prête à apprendre de sa bouche qu'elle était moins importante que son rang actuel au sein des Diamonds.

Avec l'accident provoqué par Karl, elle n'avait rien relevée de ce qu'il avait dit et s'était juste réfugiée dans la salle de bain pour terminer de sécher ses cheveux ainsi que le restant de son corps. Le tout, en remettant ses idées en place. L'inconvénient avec de longs cheveux était que le temps de séchage serait considérable. De ce fait, elle enroula sa tignasse dans une serviette de bain au-dessus de sa tête, et prit bien le soin de serrer une seconde autour de sa poitrine. Là, rien ni personne n'en viendra à bout. Pas même Karl ! Et alors qu'elle s'avançait devant son miroir pour appliquer sa crème hydratante sur son visage, elle entendit Shin revenir auprès de la porte. Ce dernier lui demanda alors de ses nouvelles, n'ayant pas tort sur le fait qu'ils n'avaient pas eu le temps de parler depuis un sacré moment. Malgré sa tristesse, Se Nah prit sur elle pour aborder son ton le plus enjoué pour qu'il ne se doute de rien. « C'est clair. Ca doit faire… 3 semaines ? Ben écoute je vais bien… Avec l'arrivé de Karl, je n'ai plus une minute à moi et les cours… ça change pas ! J'ai toujours du mal à m'y mettre ! Mais j'essaye de tenir la cadence. Je sors moins déjà… Et pour ce qui est de mes crush… j'en ai un en ce moment. Rien d'étonnant, pas vrai ? » Le plus difficile supposément était de tomber sur le jour où elle ne craquerait pas pour quelqu'un !! Marquant un temps de pause, la belle se mordit la lèvre avant de se tourner en direction de la porte qui les séparaient l'un l'autre, les mains posées sur le lavabo. Elle lui avoua une chose qu'elle ne prit pas la peine de voiler derrière un sourire ou une voix trop aiguë. « Mais tu m'as surtout manqué, Shin. ». Voilà, c'était dit. Et puis elle ne lui cachait rien, c'était une habitude ! N'ayant pas apporté ses vêtements de rechange étant donné qu'elle ne s'était pas attendue à recevoir du monde, elle allait bien obligatoirement se retrouver en serviette devant son meilleur ami.

L'air de rien, elle ouvrit la porte et trouva assis par terre. Bien entendu il ne perdit pas de temps pour se hisser à sa hauteur, à cela près qu'il la dépassait de quelques centimètres, ce qui la faisait toujours sourire lorsqu'elle le constatait. Quand ils étaient plus jeunes, Se Nah avait longtemps était celle qui le dépassait de plusieurs centimètres. D'ailleurs elle adorait toujours le narguer là-dessus. « Tiens ? T'as encore grandis ? » dit-elle alors que sa main se suspendait au-dessus de leurs têtes. « Attends que je porte mes talons, tu vas voir... » Oui, parce que bien évidemment, si elle en portait, elle regagnerait son titre de plus grande qui lui allait davantage qu'à lui, c'était certain ! « Laisse-moi deux minutes ! Je vais enfiler un truc. Et merci pour le coca ! » Espiègle, elle se saisit de la canette sans son accord au préalable et se dirigea vers sa chambre à quelques pas de là, qu'elle ne referma pas à son passage. Pas cette fois-ci. Il pouvait entrer d'ici les deux minutes en question s'il le souhaitait. Il n'avait peut-être jamais vu ses seins, mais en maillot de bain, si. Elle n'était pas pudique au point en sa présence. « Et de ton côté ? Ma reine va bien ? » Il n'était pas sa reine, mais il comprendrait où elle voulait en venir. Ne s'embêtant pas sur le choix de ses vêtements, elle retira la grosse serviette de ses cheveux et attrapa les premiers sous-vêtements à sa portée, un haut blanc, ainsi qu'un short jeans qui la rendait déjà plus présentable. Karl ne se gênant pas pour revenir dans le décor, se rapprocha de sa maîtresse pour quémander des caresses. A la place de ça, Se Nah s'agenouilla et lui fit un gros câlin comme s'il était une peluche. D'une certaine façon, elle se consolait avec Karlou lorsque Shin n'était pas là. Tout comme lui, elle n'avait aucune retenue s'il s'agissait d'un geste affectif ou d'un besoin de tendresse. Le plus étrange était qu'elle ne se sentait plus aussi libre d'agir ainsi avec le diamond a cause de l'espace qui s'était créé entre eux. « Reste pas dans le couloir et viens là. » lui fit-elle savoir en s'asseyant sur son lit et en tapotant la place sur le côté. Karl s'apprêta à obéir à sa place, mais sa maîtresse le lui en empêcha, lui faisant comprendre qu'il n'avait pas le droit. « Non Karlou. Tu as ton panier si tu veux te coucher. » Elle essayait de se la jouer autoritaire mais ce n'était pas encore tout à fait ça… Comment résister à une bouille pareille ? Elle attendit de ce fait que Shin la rejoigne. « Et je te signale que mon code est très bien. Il n'y a que toi pour connaître la date de mon père ! ». Véridique. Très peu de personnes avaient déjà rencontré ses parents.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


allow me some time to play with your mind and you'll get there again and again, close your eyes and imagine my body undressed. take your time cuz we've got all night. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
En transition

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 72
POINTS : -1
ICI DEPUIS : 19/07/2015
AGE : 22

OCCUPATIONS : diamonds' queen principalement. troisième année de design et travaille secrètement aux sources chaudes de dongnae.


MessageSujet: Re: bad timing... or not ? Mer 12 Aoû - 19:08

bad timing or not ?
se nah & shin

(ootd.) There is nothing I would not do for those who are really my friends. I have no notion of loving people by halves, it is not my nature ✻✻✻ Shin était habitué aux situations grotesques avec Se Nah. Depuis qu'ils se connaissaient, ils leur étaient arrivés un tas de choses, tellement qu'ils pourraient en faire un roman. La plupart du temps, c'était Se Nah qui le fourrait dans des situations pas possible et c'était à lui de trouver des solutions pour les sortir du pétrin. Leurs rôles étaient parfois inversés mais c'était plus rare : Se Nah avait toujours été la petite touche de folie dans leur duo alors que Shin pouvait être considéré comme le « raisonnable ». Alors cela ne l'étonnait qu'à moitié d'avoir été mis dans une telle situation après avoir revu sa meilleure amie pour la première fois en trois semaines. Évidemment, il ne s'attendait pas à voir ses seins mais quelque chose comme débarquer chez elle et la surprendre avec un mec ne l'aurait vraiment pas étonné. Sa réaction n'aurait pas été la même et il ne savait pas s'il avait préféré la surprendre avec quelqu'un que de voir ses seins. C'était ça, son problème. Il ne saurait pas comment réagir. Si on lui avait posé la question quatre ou cinq mois auparavant, il aurait dit avec certitude que cela ne le gênait pas de savoir que Se Nah sortait avec un garçon mais maintenant, il savait que sa réponse serait moins évidente. Il ne savait pas quand son état d'esprit avait changé, quand sa vision des relations de Se Nah avaient un autre tournant et ça le dérangeait. Il n'aimait pas rester sans réponse et ce n'était pas comme si la demoiselle pouvait l'aider à trouver une solution à son problème. Ils étaient peut-être liés comme des frères et sœurs mais Shin ne pouvait pas lui parler de ça aussi librement qu'il le voulait.

Assis sur le sol, il sirotait tranquillement son soda, le regard dans le vide. Perdu dans ses pensées, il ne s'était rendu que trop tard que Se Nah était en train de lui parler. Il se redressa brusquement, comme un enfant le ferait après que ses parents l'aient grondé d'avoir une posture incorrecte à table. Il n'avait peut-être pas entendu le début de sa phrase mais il remarqua quelque chose : elle ne parlait pas comme elle le ferait d'habitude. C'était un petit détail dans sa voix qui avait mis la puce à l'oreille du jeune homme. C'était le genre de « faculté » qu'il avait développé en mentant sans arrêt. Il était devenu très observateur et c'était le genre de détail qu'il ne laissait pas échapper. Sa voix avait l'air triste mais elle faisait en sorte de ne pas lui montrer, faire comme si, au contraire, elle était ravie. Shin fit la moue, ne sachant pas s'il devait lui parler de ça. « Tu devrais te focaliser sur les cours, c'est important quand même. Tu sais que je déteste le design mais j'arrive à avoir des notes potables, tu devrais t'en sortir. » Il rit tout en repensant au jour où sa mère lui avait annoncé qu'il devrait étudier cette matière. Elle ne lui avait laissé aucun choix ni même le droit de contester. Il s'était senti comme un prisonnier à qui on annonçait sa sentence. Le design. C'était une idée totalement farfelue pour lui mais apparemment totalement logique pour sa mère. En faisait du design, il pourrait créer de grandes marques de vêtements, des objets de luxe... c'est ce qu'elle lui disait. Tous les choix qu'elle faisait n'était pas pour le bien de son fils mais pour son propre bonheur à elle et même s'il avait beaucoup de choses à redire sur ça, il n'avait jamais osé la contredire. Trop faible. Trop soumis. La seule chose qu'il avait réussi à lui dire était « mais je dessine comme un pied maman ».
Shin ne s'attendait pas à l'entendre dire qu'il lui avait manqué. C'était tellement soudain qu'il s'étouffa presque avec son soda. Il essaya de rester discret tout en se tapant légèrement sur la poitrine, pour faire passer le liquide. Il savait que Se Nah aimait dire tout ce qui lui passait par la tête mais il n'était pas habitué à ce genre de parole. Il réfléchit à ce qu'il devait lui répondre, un « moi aussi » était sûrement suffisant mais il n'eut pas le temps de le dire : Se Nah, enroulée dans plusieurs serviettes, venait de sortir de la salle de bain.

Il se leva immédiatement, faisant face à son amie. Il ne savait pas pourquoi mais il avait du mal à lui faire face, du mal à la regarder droit dans les yeux comme il avait l'habitude de le faire. Elle lui parla de sa taille, lui disant qu'il était plus grand qu'elle et il sourit. « Encore heureux, j'en avais marre que tu me dépasses. » Ses souvenirs le ramenèrent à l'époque où Se Nah le dépassait, qu'elle faisait au moins cinq ou six centimètres de plus que lui et il ne put s'empêcher de sourire plus. Il était plutôt content d'être plus grand qu'elle maintenant. Une sorte de satisfaction personnelle. « J'ai pris la peine de te prendre une cannette et tu prends la mienne ? » Il prit un faux air vexé alors que sa meilleure amie se dirigeait déjà vers sa chambre pour s'habiller, le laissant seul dans le couloir. Il se baissa pour ramasser la canette qui était à l'origine destinée pour son ami et l'ouvrit, en attendant que Se Nah lui fasse signe d'entrer. « Ouais ça va. Y a rien de spécial dans ma vie tu sais. Je continue de faire régner la terreur chez les diamonds, rien de nouveau. » Il rit, une nouvelle fois, pensant que sa vie était d'une banalité horrible. Il n'était pas le genre de personne à qui tout et n'importe quoi arrivait. Si on mettait de côté sa mère et ses lubies, il était un simple étudiant de vingt ans. Ennuyant à mourir.
Il alla s'assoir à côté de la demoiselle après qu'elle lui ait permis de rentrer dans sa chambre. Rien n'avait particulièrement changé depuis la dernière fois mis à part le panier de son chiot, Karl, qui avait son apparition dans le coin de la chambre. « C'est vrai mais je pense que tu devrais changer ton code... je sais pas, essaie ma date de naissance, jamais personne pensera que c'est ton code, vu que personne ne sait qu'on est ami. » L'idée que sa date de naissance soit son digicode lui plaisait un peu. Il aimait se dire qu'à chaque fois qu'elle voudrait rentrer dans son appartement elle devrait obligatoirement penser à lui. « Sinon, t'as parlé à ton crush ? » Shin ne savait pas pourquoi il revenait sur ce sujet, ces mots étaient sortis seuls de sa bouche, comme si depuis le début, il avait eu envie de lui demander ça. Sa question était stupide en plus. Bien sûr qu'elle avait dû aller lui parler. Elle ne lui avait sûrement pas parlé de ses pseudos sentiments amoureux pour lui mais elle avait dû lui parler. « C'est le mec des clubs c'est ça ? » Se Nah lui en avait déjà vaguement parlé, la dernière fois qu'ils s'étaient vus en cachette. Elle en parlait comme le meilleur des crushs qu'elle n'ait jamais eus et maintenant que Shin y repensait, il se sentait légèrement énervé. Il ne savait pas pourquoi, c'était la première fois qu'il réagissait de cette manière en évoquant un des coups de coeur de sa meilleure amie. « Tu lui trouves quoi en fait ? » Il prenait un air détaché, celui qu'il prenait à chaque fois qu'il devait mentir à quelqu'un, quand il ne voulait pas qu'on devine ses pensées. « Je l'ai vu plusieurs fois et je le trouve plutôt banal... par rapport aux autres je veux dire. » Il avait envie de se taper la tête contre un mur. Il ne savait pas ce qui lui prenait. Ce n'était pas son genre d'agir de cette manière et il espérait que Se Nah ne remarque rien, pas tant qu'il n'aurait pas compris ce qu'il lui arrivait.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

p'tit curieux

MessageSujet: Re: bad timing... or not ?

Revenir en haut Aller en bas
 
bad timing... or not ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» timing phase de recrutement
» Timing Parfait
» [Timing]"Reponse" en "N'importe quelle phase"
» [Timing] Margaery Tyrell et les complots (résolu)
» Joueurs de Touhou Hisouten - Scarlet Weather Rhapsody -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 SHADES OF (CRADES) CARDS :: Elsewhere :: ∞ Neverland :: anciens rps (logements)-