Partagez | 
 

 On joue à papa et maman? ft. Jiwon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
King of Hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 444
POINTS : 514
ICI DEPUIS : 17/07/2015
AGE : 27

COEUR : #ahri
OCCUPATIONS : 1è master arts du spectacle/spé théâtre - vice pré club théâtre - barman au Samdiss


MessageSujet: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Dim 23 Aoû - 16:35

«On joue à papa et maman? »
Jiwon & Ah In

C'est dans un bar, posé, que le très récent King Ah In, attend sa partenaire, la Queen des Hearts : Park Jiwon. A vrai dire, ils ne se connaissent pas trop, et pourtant ils font partis de la même famille. Ils ont déjà discutés ensemble, mais ce fut superficiel, succinct, chacun manquant de temps à ces moments là. Ce changement de statut est donc un très bon moyen de faire plus amples connaissances et de parler de la gestion de la famille. Oui, Ahin est motivé à tout faire rouler comme sur des... roulettes? Puis il le sent, il le sait, qu'il s'entendra à merveille avec cette personne. Après tout, dans le peu qu'ils ont discuté, il l'avait trouvé intéressant. Puis de toutes manières, Ah In est tolérant, et foutrement amical. S'il a arrivé à sympathiser avec Jisung et Min Gyu, c'est bien qu'il peut devenir ami avec tout le monde. Enfin, ami est un bien grand mot, il faut relativiser. Ah In s'entend avec énormément de monde, mais peu font partis de ses amis proches, de ceux qui méritent réellement le statut d'amis en fait.

Voilà que la reine arrive, Ah In le salue d'un geste de la main et lui fait signe de le rejoindre. Un sourire presque enjôleur, le voilà qui hèle le serveur. « Commande ce que tu veux, c'moi qui régale!» Le serveur arrive, et les deux hommes prennent leur commande, une fois l'employé disparu, Ah In se penche légèrement vers Ji Won, les avant-bras posés sur la table. « C'est fou tout ça! Tu trouves pas? ça te fais pas un peu stressé? Mais wow, je suis trop motivé, j'espère que toi aussi! Hein? Hein? HEIN?» Oui, Ah In est un peu surexcité à l'idée d'être roi. Il ne prend pas la grosse tête pour autant, parce qu'il n'est pas si heureux d'avoir une responsabilité en plus, néanmoins, ça lui fait quand même plaisir. Autrement, ça lui changera pas trop, il veillait déjà beaucoup sur les roses avant d'être placé à ce rang. « Faudra qu'on fête ça! En bonne et due forme gars! Avec d'la nana, d'la boisson, nuit de folie!» Si Ji Won est gay? Il s'est jamais posé la question, puis s'il l'est, il aura des mecs à la place des nanas, puis voilà, ça change rien!

Emi Burton


+

HEARTS:
 

Yo soy el rey del mundo:
 

I'm the man with no name
Revenir en haut Aller en bas
queen of hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 316
POINTS : 387
ICI DEPUIS : 02/08/2015
AGE : 26

COEUR : la serrure d'or du coffre renfermant son palpitant démontre quelques signes d'effraction.
OCCUPATIONS : il veut guérir, soigner, aider et c'est pour cela qu'il prépare un doctorat de médecine


MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Dim 23 Aoû - 17:20

On joue à papa et maman ?

Ah In & Ji Won
Mais par quel Saint avait-on jugé bon de nommer Jiwon reine des cœurs ? C'était surement la chose la plus improbable, la plus saugrenue et annonciatrice de catastrophes qui soit jamais arrivé dans la vie du jeune homme. Quelques jours à peine auparavant il remerciait le ciel de le laisser respirer au sein de l'université en ne lui octroyant aucune responsabilité digne de ce nom. C'est vrai, il étudiait, il ne sortait pas, il ne buvait pas, il ne fumait pas, il n'était pas à la tête des deux clubs desquels il était membre. La seule chose qui aurait pu le soumettre à un stress inopportun était sa mission divine d'aider chaque target croisant sa route. Et encore, c'était assez exceptionnel qu'il prenne sa mission assez à cœur pour en devenir anxieux. Que dis-je, c'était arrivé peut-être deux ou trois fois, sans plus. Généralement il essayait un peu, et si il voyait que ça marchait, il continuait, sinon il se retirait et revenait plus tard, tentant une nouvelle approche. D'ailleurs il commençait sincèrement à en avoir ras le bol, des targets. Pas eux spécifiquement, mais plus généralement de leur situation, des gens qui en profitaient. Il ne parlait pas des chanceux succinctement intelligents qui faisaient l'effort de passer inaperçu et donc évitaient de se prendre une beigne en pleine poire chaque lundi. Non, il parlait de ces pauv' gars qui, par total hasard divin, se retrouvaient mouton noir de leur famille. Ji Won en avait assez, assez de se sentir inutile malgré tout les efforts qu'il y mettait. Il avait cette sensation déconcertante que peu importe combien de target il tiendrait éloigné des violences, il y en aurait toujours une bonne pelleté derrière qui continuerait à s'en prendre plein la figure avec la seule excuse qu'ils aient une carte méprisable. Mais en temps que sept de cœur, qu'avait-il pu faire ? Hormis soigner les blessures, désinfecter les plaies, encourager et remonter le moral, il avait été plutôt inutile et inefficace. Il n'avait pas les pouvoirs. Mais le jeu avait changé, les cartes avaient été redistribué et voilà que Park Ji Won se retrouvait Reine.

Ji Won ne pensait pas grand chose de Ah In. Il appréciait la personne avec qui il avait pu parler de temps en temps, mais ça n'avait jamais été plus que ça. Une connaissance qu'il est toujours agréable de croiser car aux premiers bords ils accrochaient bien. Mais manque de temps, de motivation, par oubli aussi peut-être, ils n'avaient jamais approfondi. Lorsque Ji Won apprit qu'Ah In était roi, il fut soulagé pour tout avouer. Ça aurait pu être pire, ça aurait pu être mieux, c'était juste bien. Ça leur donnerait l'occasion de mieux se connaître et, qui sait, peut-être réussiraient-il à bien mener leur famille. Ji Won passa l'entrée du bar et fut de suite interpellé par une main levée en sa direction. Il reconnut Ah In et se dirigea vers la table, sourire aux lèvres. Étrangement, il était heureux. Pourtant il n'avait jamais voulu faire parti de la Sainte Trinité, ça ne lui avait même jamais traversé l'esprit. Ca semblait tellement de travail et lui, avec ses études, n'en avait pas énormément de libre. Il allait falloir qu'il réfléchisse à nouveau son quotidien et d'une certaine manière il en était tout excité. Parce que ça changeait, que ça donnait un coup de pied dans son derrière endormi depuis quelques mois déjà. Son derrière vint se poser sur la chaise à l'opposé de Ah In, histoire qu'ils puissent discuter plus facilement sans se faire mal au cou à force de tout le temps tourner la tête. Ah In héla un serveur qui ne tarda pas à ramener son joli minois. Ji Won ne se priva de le regarder, de détailler son visage. Pas mal, y avait mieux, mais il avait du charme. Lorsqu'il se tourna pour demander à Ji Won sur quoi se portait son choix, le concerné fut déstabilisé deux secondes avant de lancer un rapide coup d’œil au menu posé sur la table. Ji Won se redressa, et commanda un soda. Dans le doute, toujours prendre un soda. Le serveur prit note de la commande et s'en alla, surement peu conscient des yeux de Ji Won dans son dos, le reluquant discrètement. Enfin, il essaya. « C'est fou, tu l'as dis. Stressé ? Je crois que je réalise pas encore assez pour être stressé. » commença Ji Won avant de laisser échapper un petit rire, conscient de la joue communicative de Ah In. Oui, si ça se trouve, ça allait bien marcher. « Motivé à fond les ballons. Je suis sûre qu'on va faire du bon travail ! J'ai hâte de m'y mettre. C'est fou quand même... » termina Ji Won avec un sourire, ses doigts s'entremêlant entre eux avant de se détacher et de recommencer le même schéma, signe qu'il était heureux et légèrement euphorique.

Son sourire s'étirait un peu plus à chaque seconde tandis que la bonne humeur de Ah In s’infiltrait dans chacun de ses pores. « Carrément. Il faudra un thème, c'est toujours plus fun avec un thème. Et faudra qu'on s'organise des trucs en collectif plus souvent ! » Le serveur refit son apparition quelques secondes à peine après que Ji Won ai fini sa phrase, un plateau posé sur la paume de sa main. A son bord, deux verres. Il les déposa face à Ah In et Ji Won et s'éclipsa à nouveau. Le surdoué se saisi de son verre et le leva en l'air vers Ah In. « Allez, à notre famille. Que notre règne soit long et prospère ! » dit-il en souriant. Ouai, ça allait être bien. Ça allait être très bien même.
 
crackle bones


+ QUEEN OF HEARTS.
What am I to you, what am I to you, I do love you crazy uh do you ? Like this and like that, stop confusing me. If you’re gonna keep this up, let’s write up a contract. X number of kisses per day, x number of texts per day. If we do that, will I feel better? What am I to you, what am I to you. I do love you crazy uh do you?©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
King of Hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 444
POINTS : 514
ICI DEPUIS : 17/07/2015
AGE : 27

COEUR : #ahri
OCCUPATIONS : 1è master arts du spectacle/spé théâtre - vice pré club théâtre - barman au Samdiss


MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Dim 23 Aoû - 17:47

«On joue à papa et maman? »
Jiwon & Ah In

Le visage penché, le regard perdu dans le vie, Ah In réfléchit, ou du moins il essaie. Vient-il de voir Ji Won reluquer les fesses du serveur? Ouais, ça le perturbe. Il est pas homophobe, loin de là. La tolérance avant tout, c'est l'un de ses principes. Puis il est convaincu que lorsqu'on aime quelqu'un, y a pas que le physique et le sexe qui compte. Puis bon, si Jiwon est gay, ça fait des nanas de plus pour lui. Mais voilà, une question lui trotte dans la tête, et tant qu'il ne l'aura pas prononcé, il ne sera pas serein. « Dis, j'suis beau? J'veux dire, c'pour mon égo, savoir si je peux plaire à quelqu'un qu'aime pas les meufs, c'cool tu vois.» Ca n'a rien à faire dans la discussion, c'est totalement à côté de la plaque, mais fallait qu'il soulage sa conscience, parce que ce genre de question débile, ça pèse lourd. « Enfin, le prend pas mal, si t'es pas gay! Puis j'en ai rien à faire hein, ce que t'es. C'juste, la curiosité, tu sais, ça peut tuer un cerveau! »  

Passons du coq à l'âne. Ahin revient à la précédente discussion parce qu'il le faut, et parce qu'avant c'était juste la petite pause curiosité. « J'ai tout en même temps, stresse, choc, enfin bref... Par contre je sais pas toi, mais j'aime pas trop qu'on ait des target chez nous. Enfin je veux dire, j'veux pas voir un coeur martyriser un target rose - après je doute qu'ils le fassent, mais de la méchanceté pour de la méchanceté, je suis contre.»  Ca peut être parfois déroutant d'entendre ça de la bouche d'Ahin, lui qui est réputé pour être un sacré revanchard, quelqu'un qui aime faire bouffer sa vengeance à quiconque ose lui faire du mal. Seulement, les gens semblent oublier justement que l'on se venge que lorsqu'il y a eu un problème avant et de ce fait, Ahin n'est pas du genre à embêter des gens, il préfère même faire l'inverse, les aider. Il n'est pas un heart pour rien, après tout.

Puis Jiwon propose de créer des thèmes et des événements avec les roses, ce à quoi Ah In opine de la tête dans l'affirmatif. Il a raison, il faut souder les liens des chers membres de cette douce famille. Puis il réfléchit un instant avant de répondre « Avec tout ça, faudra aussi qu'on s'impose un peu, avec nos idées, avec pacifisme, parce que les autres familles vont nous prendre de haut, c'est obligé.» Puis le serveur revient avec leur commande. Le blondinet se saisit de son verre de bière et vient le cogner contre la boisson de son acolyte, en trinquant pour les hearts. « Le rose de l'amour régnera à vie!» Ca peut faire un peu kitch, mais qu'importe!

Emi Burton


+

HEARTS:
 

Yo soy el rey del mundo:
 

I'm the man with no name
Revenir en haut Aller en bas
queen of hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 316
POINTS : 387
ICI DEPUIS : 02/08/2015
AGE : 26

COEUR : la serrure d'or du coffre renfermant son palpitant démontre quelques signes d'effraction.
OCCUPATIONS : il veut guérir, soigner, aider et c'est pour cela qu'il prépare un doctorat de médecine


MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Dim 23 Aoû - 18:24

On joue à papa et maman ?

Ah In & Ji Won
Un soubresaut frappa Jiwon lorsque la question de Ah In franchit la barrière de ses lèvres. Alors là, il ne s'y attendait pas à celle-là. Et même si il s'y serai attendu, et il ignorait comment il aurait pu s'en douter, jamais il n'aurait été préparé au détachement avec lequel Ah In venait de lui demander si il était beau. Wait what ? Pourquoi cette question ? Ca lui arrivait souvent de balancer ce genre de truc sans même savoir de quel bord est la personne a qui il demande ? Si c'est le cas, c'était un miracle que son visage soit encore entier. Parce qu'il y en avait des moins sympas que Jiwon. Son camarade clame la curiosité et Jiwon a presque envie de le couper en lui disant que même sans curiosité il avait le droit de poser la question, puis qu'il s'en foutait pas mal. Jiwon n'avait jamais réellement eu de tabou au niveau de sa sexualité. Oui, il était gay. Non, ça n'avait pas gêné sa famille. Oui, sa soeur s'est mise à le regarder différemment et non ce n'était pas dans le mauvais sens. Puis pour les petits haineux qui avaient commencé à apparaître un peu partout dans son entourage, il leur avait dit merde. Soit on l'accepte, soit il vous oublie. Il est comme ça Jiwon. Il se prend pas la tête, enfin, en général. Parce qu'il y avait bien toutes ces questions qui se trimbalaient dans sa tête dès qu'il rencontrait quelqu'un ou dès qu'il devait ne serait-ce qu’interagir avec un autre être humain. Comment parler, comment se tenir, que dire, qu'éviter d'énoncer etc...puis les questions standards du style: si je fais ça, qu'est-ce qu'il/elle va penser etc...Ô il aurait pu envoyer valser ces inquiétudes aussi, il en aurait envie d'ailleurs, mais il ne peut pas, il n'en a pas la force. Sa tête ne veut pas le laisser oublier qu'il peu être socialement gênant et qu'on ne peut pas faire tout ce qui nous passe par la tête en société. Ce serait trop beau. Il tenta tant bien que mal de calmer la toux qui lui retournait la gorge avant de réussir à reprendre le dessus sur son corps capricieux. « Wahou, t'en as encore des questions comme ça ? Préviens la prochaine fois, histoire que j'évite de mourir quoi. Les tueurs de reine ils sont pas bien vu généralement. » lâcha-t-il entre deux toux. Une fois calmé il inspira un grand bol d'air et fixa Ah In. Inspection en marche. Mmh. « Ouai t'es beau. » dit-il simplement avant de décroiser ses bras de devant sa poitrine. « Et je le prend pas mal, comme dis, si t'as d'autres questions, tu les poses. Vaux mieux une réponse claire et nette qu'un mythe qui se forme dans sa tête. C'est comme dans Star Wars, on sait tous que Dark Vador et bah c'est le père de Luke mais si le con il l'avait jamais dit, il l'aurait jamais su. Tu vois le genre ? Ca aurait été tragique. Imagines il se serait marié avec Léïa quoi.» un frisson d'horreur traversa sa colonne vertébrale avant qu'il ne se redresse sur sa chaise.

Le sujet target tomba et Jiwon soupira intérieurement en entendant les paroles de Ah In. Le soulagement. Non, Ah In ne faisait pas parti de ces connards qui prennent leur pied à froisser des feuilles, à pousser dans les couloirs, à menacer sans raison. Il était du bon côté, de ceux qui ont assez de cervelle pour se rendre compte que ce genre de violence gratuite était stupide et inutile. « Tu sais quoi ? Je suis totalement d'accord avec toi. C'est cool qu'on pense pareil sur ce sujet. Les target en général ça me gêne, mais les autres familles règlent ça comme ils veulent. Chez les coeur, j'aimerais qu'on fasse en sorte qu'ils n'en souffrent pas. Pas trop. Enfin, je veux dire, pas de la part d'un autre membre de la famille. Faudra leur en parler, leur faire comprendre qu'on est une famille et qu'une famille s'est pas sensé se taper dessus. » répondit Jiwon, réellement soulagé de ne pas être le seul mal à l'aise avec les targets et le rôle attribué à ces derniers. Mais comme dit, eux ne pouvaient pas faire grand chose en ce qui concernait les targets des autres maisons, mais si ils pouvaient rendre la vie moins difficile aux leurs, alors ils le feraient.

Jiwon but quelques gorgées de soda et fut heureux de sentir le liquide couler le long de sa gorge. Il ne s'était pas rendu compte à quel point elle avait été sèche. Peut-être le stress, peut-être l'adrénaline de la nouvelle. Peut-être un peu tout. « Ils nous ont toujours pris un peu de haut, et si on veut que ça change, va falloir montrer qu'on est pas une bande de peluches qui sert qu'à faire des bisous et faire joli dans un amphi. » répondit l'asiatique sur le même temps que son camarade. Jiwon rit à l'annonce de Ah In et sentie a nouveau le liquide gazéifié couler le long de sa gorge. Il reposa son verre devant lui et examina Ah In. « Je suis content que ce soit toi. Je veux dire, t'imagines le malaise si on avait été associé a des gens peu sympathiques ? Ça aurait été la merde. Mais me prends pas pour un vieux sentimental qui chiale devant Titanic. C'est juste que...bah...voilà. » dit-il avant de baisser la tête. C'est bien Jiwon, vas-y, enfonces-toi tu vas bientôt trouver une nappe phréatique.

 
crackle bones


+ QUEEN OF HEARTS.
What am I to you, what am I to you, I do love you crazy uh do you ? Like this and like that, stop confusing me. If you’re gonna keep this up, let’s write up a contract. X number of kisses per day, x number of texts per day. If we do that, will I feel better? What am I to you, what am I to you. I do love you crazy uh do you?©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
King of Hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 444
POINTS : 514
ICI DEPUIS : 17/07/2015
AGE : 27

COEUR : #ahri
OCCUPATIONS : 1è master arts du spectacle/spé théâtre - vice pré club théâtre - barman au Samdiss


MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Dim 23 Aoû - 19:04

«On joue à papa et maman? »
Jiwon & Ah In

Oh? Peut-être qu'Ahin y est allé un peu fort en posant sa question. Il aurait peut-être dû préparer le terrain. Ou pas, c'est pas son style. C'était plus fort que lui, ça lui faisait limite mal à la tête. Alors que Jiwon tousse, Ahin se dresse rapidement pour lui tapoter le dos, un peu inquiet quand même. Puis il se replace tranquillement alors que sa reine, choquée, lui demande s'il agit toujours de cette manière. « Ah désolé, j'ai pas pu m'en empêcher tu sais... Vraiment!» Insiste-t-il en appuyant ses doigts sur l'une de ses tempes. Puis, Jiwon affirme que Ahin est beau, ce à quoi le concerné réagit très vite en souriant d'un air fier et en lui offrant un clin d'oeil charmeur. Ahin est joueur après tout, il ne peut s'empêcher de faire l'idiot. Jiwon reprend la parole pour soudainement parler charabia au comédien. A vrai dire, il n'a jamais vraiment apprécié Star Wars, il connait simplement les grandes lignes du film dans le genre "Je suis ton père" et le verlan stylé de maître Yoda. En gros, il a pas tout compris. « Donc... Si j'avais pas posé cette question, tu te serais marié avec une femme?» Vive la logique du blond. Il s'appelle Ahin, B.L.O.N.D après tout...

Les voilà qui parlent présentement des Target. En effet, Ahin aime beaucoup ce système de hiérarchie, parce qu'il trouve ça fun, que ça change comme ça. Parfois ça peut apprendre des leçons aux pourries gâtés. Mais tout ça à un revers, les défavorisés qui montent sur le podium peuvent à leur tour devenir exécrables, et c'est la même avec les anciennes target. Et pire, parfois tout ça va trop loin. Le bizutage sur les targe peut être abominable, de l'Ijime pur, chose que le comédien ne tolère pas du tout. La violence, la méchanceté gratuite, c'est mal. « T'as raison. Si déjà, on peut pas interférer chez les autres, mais on peut faire quelque chose de bien chez nous. Alors ouais, on peut pas tout réformer, mais on peut les traiter bien. J'pense qu'on est tous égaux et que nous, on est choisi pour veiller à ce que cette égalité perdure.» Beau discours, vaillant Ahin est en place.

A force de trop parler, la soif assèche la gorge. Alors, le blond porte son verre de bière aux lèvres. C'est un vrai Coréen, à la manière des Romains antiques, il ne boit quasiment que de l'alcool. En fait, c'est simple, soit de l'eau, soit de l'alcool. Et quand il sort - comme présentement - l'eau ne l'attire pas. Ahin aime bien être une peluche et faire des bisous - surtout aux filles - mais Jiwon a raison. « On a pas de raisons d'attaquer, ne soyons pas comme eux, mais soyons préparés. Puis prêts à la riposte si jamais.» C'est l'esprit combatif, compétitif qu'il répond ainsi à sa reine. Il n'est pas prêt à se laisser marcher sur les pieds. Puis Ahin pouffe de rire aux propos suivants de Jiwon. Il commence à s'enfoncer, mais c'est tellement hilarant. « Mon Dieu t'es trop drôle! C'est vrai, je suis content aussi d'être associé avec toi! T'es vraiment fun! Et t'inquiète, moi non plus je pleure pas facilement!... Sauf quand une fille trouve ça sexy un mec qui pleure héhé!» Teubé va!

Emi Burton


+

HEARTS:
 

Yo soy el rey del mundo:
 

I'm the man with no name
Revenir en haut Aller en bas
queen of hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 316
POINTS : 387
ICI DEPUIS : 02/08/2015
AGE : 26

COEUR : la serrure d'or du coffre renfermant son palpitant démontre quelques signes d'effraction.
OCCUPATIONS : il veut guérir, soigner, aider et c'est pour cela qu'il prépare un doctorat de médecine


MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Dim 23 Aoû - 20:01

On joue à papa et maman ?

Ah In & Ji Won
Jiwon a toujours été très famille, très proche des siens. Même si son besoin irrépressible de voyage lui a fait quitter bon nombre de fois sa terre natale, il est toujours revenu. Et il reviendra toujours, que ce soit pour une semaine ou quinze ans. Mais il lui est impossible de tenir en place, rester toute sa vie au même endroit serait synonyme de mort à petit feu. Il se sentirait étouffer si jamais cela venait à se produire. Non, Jiwon était de ceux qui ont besoin de voyager, de voler de leurs propres ailes pour voir le monde. Découvrir de nouvelles cultures, rencontrer des gens si différents les uns des autres que chacun restaient marqués au fer rouge dans sa mémoire. Il se souvenait de cette vieille femme en Italie qui le regardait toujours de travers parce qu'il semblait trop bien élevé pour que ça ne soit pas louche. Il se souvenait de Jake. Il se souvenait de cette jeune femme en Angleterre, cette demoiselle qui lui a appris l'anglais comme personne d'autre n'en aurait été capable. Puis ce postier en Belgique qui semblait toujours courir partout. Tout le monde, Jiwon se souvenait de tout le monde. Chaque personne entrant dans sa vie laissait une marque indélébile. Parfois la trace était douce, agréable, parfois elle n'était que douleur et amertume. Alors quand en arrivant à Busan il a prit connaissance du système des cartes, il s'est senti soulagé. Parce qu'il allait intégrer une famille, un clan, un groupe de personne avec qui il pourra être lui-même et enfin poser ses valises quelques temps. N'était-ce pas ça, une famille ? Un comité d'âmes chaleureux qui ne veulent que le bien des leurs ?  
La question de Ah In fit éclater de rire Jiwon. « Oh mon dieu...ohla non, que dieu m'en garde ! » répondit-il en riant, avant de venir essuyer les quelques larmes qui étaient venu poindre au bord de ses yeux. Lui ? Se marier avec une femme ? Elle était bonne celle-là. Quoi que...à la réflexion, si une grande amitié le liait avec une femme et que le mariage les arrangeait tout les deux...pourquoi pas. Mais Jiwon ne rêvait pas de mariage, il n'était pas ce genre de type à vouloir appartenir à quelqu'un un jour et pour toujours.

Non, c'était vrai, ils n'avaient pour le moment aucune raison d'attaquer les familles adverses. Peut-être même qu'elles n'attaqueraient jamais et laisseront les cœurs en dehors de leurs rivalités, mais c'était peut-être trop rêver. Rester sur ses gardes était le maître mot. Les cœurs n'étaient peut-être pas les plus nombreux ou les plus intimidants à première vue, mais il ne fallait jamais se fier aux premières impressions. Parce que sous chaque océan se cache un kraken et que les cœurs étaient capable de transformer le-dit kraken en bâtonnets de surimi. L'homme qui aime chérit ses protégés, mais dès lors qu'on touche aux êtres aimés, il perd toute raison et peut semer l'enfer sur terre. Jiwon ne voulait pas devenir cet homme que l'on craint de regarder dans les yeux à cause de ses exploits de violence la nuit passé. Il voulait être la reine chez qui l'on va si l'on a besoin d'aide, si l'on a besoin d'attention ou d'une oreille a qui se confier. C'était bien plus confortable et apaisant qu'un leader qu'on ose même pas approcher. « Si conflit il y a, il ne sera pas enclenché par nous, il faut qu'on en soit certain et qu'on agisse pour que ce ne soit jamais le cas. » répondit-il d'un ton calme et soudainement plus sérieux. Parce que Jiwon n'est pas du genre à parler de violence, de riposte ou de conflits à la légère. Les mentales de certains étudiants étaient fragiles, hors de question de les ruiner pour des stupides guerres de famille.

Jiwon avala une nouvelle gorgée, reposant son soda sur la table. Il se lécha doucement les lèvres pour y récupérer les quelques gouttes de boisson. Puis il retourna son attention vers Ah In. Les propos de ce-derniers arrachèrent une autre petite flopée de rires à Jiwon qui leva les yeux au ciel. Dieu, qu'il appréciait que cela se passe bien. Certes il ne pouvait pas juger des événements à venir et de la relation qui le lierait à Ah In en seulement dix minutes de conversation, mais il avait un bon pressentiment. « Ravie de voir que je suis si drôle ! Au moins on ne s'ennuiera pas les dimanches soirs au manoir. Et, entre nous, les mecs qui pleurent, c'est touchant, pas sexy.» rajouta Jiwon sur le ton de la confidence en se penchant en avant. Il afficha un sourire à pleine dent, ses fossettes se dessinant sur ses joues, avant de se redresser. Jiwon se saisit à nouveau de son soda pour en boire une autre gorgée avant de laisser traîner ses yeux autour de lui.

 
crackle bones


+ QUEEN OF HEARTS.
What am I to you, what am I to you, I do love you crazy uh do you ? Like this and like that, stop confusing me. If you’re gonna keep this up, let’s write up a contract. X number of kisses per day, x number of texts per day. If we do that, will I feel better? What am I to you, what am I to you. I do love you crazy uh do you?©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
King of Hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 444
POINTS : 514
ICI DEPUIS : 17/07/2015
AGE : 27

COEUR : #ahri
OCCUPATIONS : 1è master arts du spectacle/spé théâtre - vice pré club théâtre - barman au Samdiss


MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Lun 24 Aoû - 17:37

«On joue à papa et maman? »
Jiwon & Ah In

Ah In se sent con, et pas qu'un peu. Pourquoi Ji Won rit de sa question ? Le blondinet a sûrement du être à côté de la plaque, ça lui arrive souvent – surtout avec les filles en fait – mais c'est frustrant de ne pas connaître la raison. Après, ça peut simplement venir du fait qu'il a tiré une mauvaise conclusion parce qu'il ne connaît pas les références qu'à utiliser la reine des cœur. Oui c'est ça, du coup, il s'est prit la honte. Fort heureusement, Ahin est résistant au ridicule, il se peut même qu'il ait fusionné avec. Oh non, il ne risque pas d'en mourir. « Sorry man ! » Dit-il, un peu embarrassé par sa question stupide. En y pensant, le comédien ne sait même pas réellement quoi penser du mariage. C'est un homme qui ne supporte pas du tout la trahison, quasiment incapable de pardonner cet acte qu'il considère comme un crime. Alors se marier pourrait être problématique, parce que pour lui, ce serait un pacte vraiment important. Trop stricte là-dessus, peut-être qu'il risquerait d'étouffer sa femme, et que celle-ci voudra aller voir ailleurs. Ahin peut-être vraiment collant par moment et même s'il sait que ce n'est pas le meilleur des comportements amoureux, il ne peux comprendre qu'on le délaisse pour un autre à cause de ça. Après tout, y a l'option discussion qui peut être choisie, non ? Ahin n'est pas stupide, mais beaucoup pensent le croire. C'est un peu de sa faute, il ne fait pas en sorte de changer cette vision que les gens ont de lui.

Le blondinet hoche la tête pour montrer son accord avec les propos de Jiwon. Ils devaient rester neutre ou alors former une alliance avec une autre famille qui souhaite la paix. Néanmoins, il faut tout de même penser à tout, préparer toutes les éventualités possibles, énoncer tous les pronostiques pour être prêts en cas d'attaque. « Je pense que ça ira de notre côté, les gens qui rejoignent nos rangs sont comme nous après tout. Néanmoins, je veux qu'on soit prêt, si jamais on nous attaque, on doit défendre notre territoire coûte que coûte. »

Puis la discussion se poursuit dans les éclats de rire. Tant mieux, Ahin aurait tellement désespéré de tomber sur quelqu'un qui ne comprend pas son humour, ou pire qui ne veut pas le comprendre, qui se prend trop au sérieux – à la manière des clubs ou des diamonds. Bien sûr, il y a des exceptions partout, fort heureusement sinon il n'aurait jamais pu devenir ami avec Yifeng par exemple. « On veillera à mettre l'ambiance ! » Puis il fait mine d'être émoustillé par les propos de son – qui sait – futur ami et pose une main sur sa bouche en affichant un sourire coquin « Tu crois que j'arriverai à pécho en pleurant ? » Oui, on peut dire qu'il pense qu'à ça, enfin, presque.

Emi Burton


+

HEARTS:
 

Yo soy el rey del mundo:
 

I'm the man with no name
Revenir en haut Aller en bas
queen of hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 316
POINTS : 387
ICI DEPUIS : 02/08/2015
AGE : 26

COEUR : la serrure d'or du coffre renfermant son palpitant démontre quelques signes d'effraction.
OCCUPATIONS : il veut guérir, soigner, aider et c'est pour cela qu'il prépare un doctorat de médecine


MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Lun 24 Aoû - 22:09

On joue à papa et maman ?

Ah In & Ji Won
C'était plutôt habituel que les gens ne comprennent pas ses blagues, ou ses références d'ailleurs. Parfois c'était simplement une histoire de goût, d'autres fois c'était parce que c'était carrément impossible à comprendre. C'était rare d'entendre quelqu'un rire de ce qu'il disait, dans le bon sens qu'on s'entende. Parce que les rires de moquerie ou de jugement, ça il connaissait. Mais ce n'était pas le cas de Ah In et Jiwon en était vraiment reconnaissant. Il n'aurait pas supporté de se retrouver couplé à une personne qui ne comprenait pas qu'il valait mieux rire qu'être trop sérieux. Ou quelqu'un qui juge sans réellement connaître, aux premières abords, sans prendre le soin d'en savoir un peu plus. Bon nombre d'étudiants étaient de cette catégorie-là. Peu de hearts cependant, et d'une certaine façon, tant mieux. Jiwon n'aurait pas apprécié d'être jugé par sa propre famille. Car c'est ce qu'elle était devenu, une famille à part entière. Bien sûr il y avait sa vraie famille, sa famille de sang. Mais de temps en temps, et pas en de très rares occasions, il se sentait bien plus proche des autres hearts que de sa propre famille. C'était un sentiment étrange, mais il n'y accordait pas grand cas.

On veillera à mettre l'ambiance ! Jiwon n'en doutait pas, il n'aurait su dire pourquoi, mais cette discussion le rassurait et la direction qu'elle prenait le rendait vraiment heureux. Parce qu'en apprenant la nouvelle de son changement de statut il s'était senti submergé d'un stress totalement nouveau. Lui ? A la tête d'une famille ? Ça ne pouvait pas être vrai, ça ne pouvait pas lui arriver à lui. Il n'avait jamais voulu faire parti de la Sainte Trinité et voilà qu'il se retrouvait Reine de Cœur. Comment allait-il faire pour se la jouer discret maintenant ? Il ne pourrait plus agir de la même façon lorsqu'il s'agissait de venir en aide aux targets. Il allait falloir qu'il retravaille ses plans, qu'il trouve une alternative. Car il était hors de question qu'il n'arrête les frais. Hors de question. Il s'était donné une mission, il allait la faire jusqu'au bout et qu'importe les ennuis qu'il pourrait en résoudre. Après tout, il ne lui restait que deux, voir trois, années à trimer à l'université. Après cela, il serait libéré de ce jeu, libéré de ces murs de fac et libre d'intégrer le monde des adultes. Non pas qu'il soit réellement pressé d'être considéré comme un adulte responsable, mais c'était toujours mieux que de devoir jouer au flic entre les murs de l'université de Busan.  

Ah In serait-il obsédé par l'idée de plaire aux femmes ? Jiwon se posa la question quelques secondes en entendant la demande son camarade. Non parce qu'en l'espace de même pas vingt minutes il avait posé plus de questions vis-à-vis de ce sujet qu'autre chose. Ça ne gênait pas Jiwon sois-disant passant, c'était juste intriguant, et plutôt marrant. « Je ne suis pas une nana, je pourrais pas te dire ce qu'elles trouvent sex' ou pas. Même pour certains mecs je pourrais pas dire, on est pas tous attirés par les même choses. » répondit Jiwon avant de prendre une gorgée de son soda. « C'est fou ce que je peux être profond dans mes propos parfois... » lâcha-t-il en reposant son verre.    

 
crackle bones


+ QUEEN OF HEARTS.
What am I to you, what am I to you, I do love you crazy uh do you ? Like this and like that, stop confusing me. If you’re gonna keep this up, let’s write up a contract. X number of kisses per day, x number of texts per day. If we do that, will I feel better? What am I to you, what am I to you. I do love you crazy uh do you?©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
King of Hearts

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 444
POINTS : 514
ICI DEPUIS : 17/07/2015
AGE : 27

COEUR : #ahri
OCCUPATIONS : 1è master arts du spectacle/spé théâtre - vice pré club théâtre - barman au Samdiss


MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon Mar 1 Sep - 14:10

«On joue à papa et maman? »
Jiwon & Ah In

Ahin n'est pas de ces gens qui juge facilement autrui. C'est une personne tolérante, un esprit libre, bien souvent perché aussi – et ce, sans un quelconque effet d'alcool. Cependant, il ne faut pas pousser mémé dans les orties. Du moment où une personne fait une action qu'il ne supporte pas, il la catalogue. Après, des choses qu'il ne supporte pas, il n'y en a pas beaucoup, c'est pourquoi il est difficile de se faire détester par le blondinet. Puis, s'il ne vous aime pas, et qu'il ne vous déteste pas, il sera simplement indifférent. Dans le cas de Jiwon, Ahin apprécie de plus en plus discuter en sa compagnie. Ce dernier semble avoir son propre humour et le comédien a quelque peu hâte de le décoder.

Ahin reste pensif un instant, il faut réfléchir au sujet des targets, mais soudainement, son cerveau semble vide. Il a sûrement fait son cotât de réflexion pour la journée. Puis la discussion tourne autour des nanas et des mecs. Il est bien vrai que le comédien est porté sur la chose, c'est un fait assez reconnu, et il ne le nie pas. Ahin écoute Jiwon attentivement, comme si c'était un sage devant lui qui lui parlait. Il boit ses mots, et ouvre légèrement la bouche d'un air concentré. Puis la dernière parole de sa queen le fait rire au point d'en perdre son souffle. « L'instant philosophie du jour ! Tu me plais bien toi ! J'sens qu'on va bien s'entendre ! »

Emi Burton


:
 


+

HEARTS:
 

Yo soy el rey del mundo:
 

I'm the man with no name
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

p'tit curieux

MessageSujet: Re: On joue à papa et maman? ft. Jiwon

Revenir en haut Aller en bas
 
On joue à papa et maman? ft. Jiwon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 SHADES OF (CRADES) CARDS :: Yeon Bar Alley-