Partagez | 
 

 WHOREHOUSE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
2 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 113
POINTS : 117
ICI DEPUIS : 30/07/2015
COEUR : Non, non ça roule pas. L'amour c'est pas une trottinette.
OCCUPATIONS : Boxer les petits cons.


MessageSujet: WHOREHOUSE. Lun 24 Aoû - 11:32


 

Ft. Kang SeungJoo & Nam YoHan

We're back on Blue wave.

Aujourd'hui je me suis décidément levée du pied gauche et l'envie de m'éloigner au maximum du campus me taraude. Mettre le maximum de distance entre le bâtiment et moi comme pour éviter de devoir faire face à ma nouvelle situation: la colocation. J'ai cette horrible sensation de faire marche arrière dans ma vie et de me retrouver de nouveau coincée dans ce pensionnat débile dans lequel j'ai vécu quelques années. Je crois que c'est la première fois que je regrette ma position dans la famille. En effet le numéro 2 me sied plutôt à la perfection en général. Loin de moi les responsabilités... Seulement, loin de moi le palace dans lequel j'ai l'habitude de vivre. Lily m'a promis s'être arrangée pour que je sois en bonne compagnie. Elle n'a pas voulu m'en dire plus mais si cette blondasse m'a fait un coup tordu j'ai pas fini d'aller squatter son lit avec quelques aventures de passage !

C'est donc appréhensive et agacée que je me décide à investir les lieux, je me rend à la maison des Spades qui se dresse dans un coin du terrain, l'air de dire "Saluuuut, je sors tout droit d'un de tes rêves !". Il faut bien qu'il y ai du positif, Dad en aurait entendu parler sinon, vous pouvez compter sur moi. Suivie de quelques hommes engagés dans le but de faire tout le travail à ma place et de porter mes trop nombreux bagages pour une chambre de ce genre, je longe la piscine en direction du couloir abritant les chambres du rez-de-chaussée. L'endroit semble vide, je n'ai pas croisé un chat ! Je sais pas si je dois commencer à flipper mais bon je peux profiter de mes derniers instants de solitude au moins. Ma chambre est là, trois noms sont inscrits sur la petite plaque fixée sur la porte: mon visage se déride aussitôt en découvrant le nom de Yo Han. Je me mordille la lèvre inférieure en retenant un petit rire, me demandant à quoi ça va ressembler avec nous deux là dedans. On est pas sortis de l'auberge ! A côté le nom de Kang Seung Joo apparait. Je ne le connais pas, enfin pas très bien. Mais il est fort probable que je le connaisse plus que ce que je ne crois lors d'une soirée des spades bien arrosée, j'ai un don pour les trous noirs. Ce qui représente assez souvent un problème je dois dire... Le lendemain je me demande à qui j'ai mis une droite, avec qui j'ai  été trop honnête, ou encore avec qui suis-je devenue meilleure amie... S'il y a une chose à savoir sur moi c'est que j'adoooore faire des choses que je regrette ensuite. Pouce en l'air. C'est pourquoi avec le temps j'ai appris à me foutre un peu de tout et de tout le monde. Mais passons.

J'ouvre la porte comme s'il s'agissait de la porte de la maison hantée d'une fête forraine. Mais c'est plutôt spacieux au final. Rien à voir avec ce que j'ai connu c'est clair ! Grace au ciel de nombreux rangements font face aux lits dans la pièce. Il n'y a personne à l'intérieur d'ailleurs, de toute façon je n'ai pas pris la peine de frapper... Je suppose que je suis la première arrivée. Mes lèvres s'étirent en un sourire.

- Parfait.

Je décide de m'accorder le lit surplombant la pièce, sur la mezzanine, et si un des garçons n'est pas d'accord il n'aura qu'à dormir avec moi. Je m'assieds donc sur le lit en question et m'adresse distraitement à mes hommes de main, leur donnant mes directives, les laissant se charger de déballer mes affaires.

- Faites comme vous-voulez mais faites en sorte que ça rentre, peu importe que vous ayez à monter un meuble supplémentaire.

Je me la joue princesse, en les regardant faire, caressant d'une main l'un de mes deux simamois, Grey. En une heure l'affaire est bouclée et je n'en suis pas mécontente, pour me récompenser du travail que je n'ai pas fais je décide d'aller me chercher une coupe de champagne. Et je reviens finalement avec la bouteille entière. Une fois de nouveau dans la chambre, j'envoie valser mes Louboutin et retire même mon haut pour me retrouver en soutien-gorge et jupe crayon noire. Un soupire s'échappe de mes lèvres boudeuses, comme une enfant punie je m'assois dans un coin, ouvre la bouteille pour en siroter l'alcool en me perdant dans la vue de la fenêtre, attendant simlement que le temps passe. Alcoolique que je suis, il y a toujours un bon prétexte pour boire du champagne, ça me remonte le moral voyez-vous. En effet, les diamants ne sont pas le meilleur ami de la Femme. Le Dom Perignon l'est.



OU SE REBELLER OU TRAHIR, ON NE NOUS LAISSE GUERE DE CHOIX,
A NOUS LES SIMPLES.

Revenir en haut Aller en bas
4 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 81
POINTS : 66
ICI DEPUIS : 21/07/2015

MessageSujet: Re: WHOREHOUSE. Ven 28 Aoû - 13:08

Sac à dos sur tes épaules, tu marchais, tu traînais tes pieds. Ton sac à dos c'est un peu ta maison. Oui t'es un peu comme une tortue, tu transporte ta petite maison sur ton dos, mais comparer à elles toi, t'es pas lent, gros et moche. Puis en plus ta maison elle ne te couvre pas et elle est très vide. Deux tee-shirts qui se courent après, un pantalon. T'as rien. T'es pauvre. Très pauvre. Et tu vas être à présent entouré h24 par ces gosses de riches, c'est vrai que les spades en sont remplit. Parfois tu te demande vraiment ce que tu fous là, puis c'est vrai, c'est eux qui te réclame le plus, distributeur officiel, ça carbure chez les spades. Tu dois pas te plaindre ça te fait un peu de fric et le boss est content. Tu pris juste pour ne pas être tombé avec une nunuche, non tu ne sais pas vraiment qui est cette aerin, sans doute croisé en soirée, vous avez peut-être finit dans un lit ensemble, qui sait, pas toi en tout cas. Tu priais juste pour que cela ne soit pas l'une de ses petites filles à papa qui te fait chier pour un rien. Heureusement yohan faisait lui aussi partit de la colocation, heureusement. Non tu n'es pas vraiment le genre de mec à faire venir les gens vers toi bien au contraire. Alors le fait qu'il y ait yohan avec toi ça te soulager un peu, oui, avouons le.

Tu tires sur ta clope puis tu finis par pousser la porte. Tu retires tes chaussures, elle est déjà là. Tu regardes un peu autour de toi avant de balancer ton sac sur l'un des lits puis repose alors ton regard sur elle. Elle est sa coupe de champagne. Les spades quoi. Trop de luxe autour de toi, trop de truc que tu supporte pas. Toute façon tu squattera même pas cette chambre, tu fera juste acte de présence une fois sur trois mille parce que voilà. Mais toi et ce monde, non c'est juste impossible, ça t'énerve. « salut. » pas de sourire rien, après tout t'es pas ce genre de personne, t'es juste le mec froid qu'on retrouve pour se fournir. En tout cas t'es ce gars quand tu es face à des personnes inconnus au bataillon.
Revenir en haut Aller en bas
4 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 268
POINTS : 247
ICI DEPUIS : 20/07/2015
COEUR : tourmenté par la tigresse slive.
OCCUPATIONS : le cul dans l'canap.


MessageSujet: Re: WHOREHOUSE. Dim 30 Aoû - 21:54

Un dortoir commun ? Ouais, ok. Rien à foutre. Enfin ça c'était jusqu'à ce que la machoire du grand brun ne se décroche face à cette immense baraque qui allait être la leur. Un truc de taré, un bâtiment de malade. Y avait personne pour vraiment pouvoir se payer ça putain c'était un délire éveillé. Transportant un énorme sac de sport, celui qui réunissait toutes les affaires qu'il avait réunies pour pouvoir s'installer précairement sur le canapé de Rob afin de ne plus avoir à vivre chez ses parents malgré son manque cruel d'argent, Yohan déambulait dans les couloirs en compagnie de son âme soeur Rob. Et c'est le mot car de toute évidence ils s'étaient perdus comme deux blaireaux, s'émerveillant dans un premier temps de la beauté des lieux et s'agaçant ensuite dans une blase exemplaire de ne pas trouver cette foutue piaule au beau milieu d'une villa de bobo à la déco digne de ce connard d'Andy. C'était lui qui avait supervisé les travaux d'ailleurs ou quoi ? Soupirant de lassitude il finit par demander leur chemin en croisant un de ses petits camarades. Les chambres pour les cartes faibles hein ? Connard, ça voulait dire quoi ça ? Il espérait au moins qu'on les aient foutus dans la même piaule puisqu'apparemment les colocs étaient imposés. Raté. Rob, Se Nah et Lachlan. Ok visiblement sa chambre était celle d'à côté et son chemin allait séparer celui de son petit Rob. C'est d'la merde. Lâcha t-il en guise de conclusion avant de rejoindre sa chambre. Et lui alors il allait se taper la compagnie de qui ? Aerin et SeungJ. Un sourire fendit son visage, il était pas mal tombé. Shit et avion de chasse à gogo. Il était le dernier, bon. Vous m'avez pas laissé le choix du lit à c'que j'vois. C'est ça d'arriver en retard. Aerin sirotait déjà du champagne, putain sans déconner. Au moins la coloc avec SeungJ n'entrainerait pas un choc des cultures comme ça risquait d'être le cas avec la belle brune. Putain attendez... elle avait ramené son chat ?! Tu t'es enfin décidée Aerin, depuis le temps que je dis qu'il va finir braisé en brochette celui-là. Larguant son énorme sac sur son lit, son regard s'en alla zoner la pièce. C'est trop blanc ici. T'as testé le pieu bro ? Se jettant sur son lit un soupire s'échappa d'entre ses lèvres. Confort. C'est putain de moelleux, Aerin tu devrais venir tester. Un sourire d'autosatisfaction traversa son visage, regard vers le plafond, imaginant la tête que pouvait tirer la belle brune.


HIGHER THAN THE CEILING
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
2 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 113
POINTS : 117
ICI DEPUIS : 30/07/2015
COEUR : Non, non ça roule pas. L'amour c'est pas une trottinette.
OCCUPATIONS : Boxer les petits cons.


MessageSujet: Re: WHOREHOUSE. Lun 31 Aoû - 8:50


 

Ft. Kang SeungJoo & Nam YoHan

We're back on Blue wave.


Je n'ai pas à attendre très longtemps avant que la porte de la chambre ne s'ouvre. C'est donc le dénommé SeungJoo. Ok. Je détaille la marchandise du regard pendant un bon moment. Lui aussi me jette un rapide coup d'oeil et lâche un simple "salut", maintenant installé sur un lit certainement choisi au hasard. Il parle pas pour rien dire au moins, c'est pas mal. Ca fera plus de place pour moi ! Je lève légèrement ma bouteille en sa direction en guise de salutation.


- Comme tu dis.


Mais j'ai pas le temps d'en placer une que YoHan fait irruption dans la chambre à son tour. Je tourne la tête dans sa direction, un sourire collé à ma figure.

- Yoooo ! Comme si tu t'intéressais au lit ? C'est plutôt des personnes qu'y dedans dont tu t'inquiètes.

Je ne retiens pas un petit rire moqueur, parce que des dossiers sur lui j'en ai un paquet. Et inversement. Mais mon rire retombe rapidement lorsqu'il aperçois Grey. Il l'a jamais aimé celui-là. Il va être ravi de la nouvelle.

- Oh... Je ne t'ai pas dis...

J'affiche un air faussement désolé bientôt dénaturé par le sourire pointant malgré-moi sur ma figure. Je laisse un peu planer le suspense, savourant à l'avance ma petite victoire de Reine des Chieuses.

- J'en ai adopté un autre en fait  ! Et  si tu touches à mes chats c'est tes bijoux de famille que je vais déguster en barbecue.

Je tire la langue, m'empêchant d'éclater de rire. Le deuxième est certainement en train de traîner dans le coin, c'est curieux un chat. Je l'ai appelé B, ouais comme dans Gossip Girl.  Ça me va plutôt bien, nan ? Tout le monde a besoin de deux mini bitches qui vous suivent partout. Enfin moi j'en ai besoin, quand je me fais trop chier ou que je suis trop déchirée je les imagine comme dans la Belle et le Clochard, ça m'fais marrer. Mais pour l'instant j'ai deux autres spécimens à observer. Le goulot de la bouteille directement dans ma bouche, je fixe mes deux colocataires. Enfin... Jusqu'à la prochaine remarque de YoHan à laquelle je fais semblant de m’offusquer. Je simule le fait d'avaler de travers avant de me lever et de me diriger vers lui d'une démarche féline. A moitié à poil, sans aucune gêne, je m'étire comme si de rien n'était, laissant glisser mes longues boucles brunes dans mon dos. Du bout de la main je le pousse à s'allonger sur le fameux lit avant de me vautrer sur lui, l'air détaché, de tout mon poids pas si lourd que ça. YoHan c'est un peu mon canapé en règle générale. Quand on part en pic-nique dans un champs c'est pratique, pas de trace d'herbe sur le cul et pas de caillou qui te rentre dedans. Enfin, je suppose. C'est pas trop mon truc les pic-niques.

- Hmmmm... J'avoue c'est franchement confortable.

Evidemment je parle plus pour YoHan que pour le lit.

- Alors vous deux... Vous-vous connaissez comment ?

Mon intérêt pour la réponse est limité, c'est vrai. Mais apparemment ça l'fait de poser des questions aux gens et puis on sait jamais des fois que j'apprenne une histoire choquante c'est toujours bon à prendre !



OU SE REBELLER OU TRAHIR, ON NE NOUS LAISSE GUERE DE CHOIX,
A NOUS LES SIMPLES.

Revenir en haut Aller en bas
4 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 81
POINTS : 66
ICI DEPUIS : 21/07/2015

MessageSujet: Re: WHOREHOUSE. Mer 2 Sep - 11:47

Non t'es pas le genre à te lancer dans une conversation sauf si c'est pour vendre ton petit business, c'est vrai t'es pas doué avec ça. Alors si en face la personne ne bouge pas vraiment, vous pouvez rester dans un long. Très long silence. Heureusement pour vous yohan débarqua. Toi, t'étais sur le sol en train de sortir de quoi te rouler ton petit pet', tu relève alors la tête lorsqu'il te parle grave, j'suis pas habitué à autant de propreté. les murs de l'ancien truc qui te servait de logement ? Franchement vu l'état personne n'aurait pu dire la couleur d'origine. On pouvait voir un gros contraste entre aerin et vous, la petite riche et les deux gros pauvres de l'université. C'est vrai vous étiez a peu prés au même niveau avec yohan, peut-être que toi t'étais quand même plus bas dans l'échelle. Tu finis par reposer ton attention sur ton pet' tout en les écoutant. Ils avaient l'air d'assez bien te connaître, sans doute que tout le monde se connaît entre eux dans les spades, y a que toi qui fait ton asocial et qui t'occupe juste de vendre. Tu t'en fous du reste, de ces trucs superficiel. Ouais. Ca c'est juste ce que tu te force à penser. Mais passons. meec, non j'ai pas encore testé, toute façon tout est confortable pour moi. tu finis par allumer ton pet' et te laisse tomber sur le lit. oh meeerde. tellement bon. tout change de ton taudis ici. En même temps tout est mieux que ce taudis.

Tu te fous en tailleur sur celui-ci coude posé sur ton genoux, tu tire sur ton pet' puis pose ton regard sur les deux. hm rob me l'a envoyé pour se procurer quelque truc et depuis bah c'est un bon petit client maintenant. un pote aussi. Mais bon ça tu le cries pas sur tous les ponts, t'aimes pas dire que tel ou tel personne est ton pote, ton ami ou je ne sais quoi non. C'est psychologique, paraît. Puis voyez comme monsieur est très bavard, non pardon vous n'avez pas ted mosby avec vous, ça c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
4 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 268
POINTS : 247
ICI DEPUIS : 20/07/2015
COEUR : tourmenté par la tigresse slive.
OCCUPATIONS : le cul dans l'canap.


MessageSujet: Re: WHOREHOUSE. Ven 4 Sep - 11:33


Ouais bon le lit en soit il était cool quoi qu'il arrive, la bombe à demi à poil marquait un point. Mh c'est vrai ça, tu veux venir y faire un tour ? A quoi ça sert de perdre du temps ? Ils en ont déjà perdu assez ces dernières années.  S'ils squattent mon lit je les bute. Etait-ce bien clair cette histoire de chats ? Même pas peur de la castration par ongles manucurés. Pour avoir vécu en colocation avec lui-même depuis sa naissance Yo Han n'était pas non plus un grand habitué de la propreté. Sans doute rien de comparable avec SeungJ qui devait ses conditions de vie déplorables à ses finances. Yo les grandes oreilles avait, lui, la chance d se tenir en compagnie d'amis pétés de thunes. Le canapé de Rob était aussi moelleux qu'un lit tout à fait convenable, sans parler de son appart en lui-même. Cela dit niveau propreté c'était pas trop ça non plus, d'où le fait qu'il soit lui aussi un peu déboussolé face à tant de blancheur. Si tu veux garder cet endroit dans cet état il va falloir t'y investir corps et âme ma très chère. Levant al tête en direction d'Aerin un sourire de gros malin sur les lèvres, il se faisait déjà un plaisir d'imaginer cette bombe chasser les poussières avec son plumeau dans une tenue quasi similaire à celle qu'elle adoptait actuellement. C'est beau de rêver, hein, l'imaginer en train de se donner du mal pour un truc aussi relou que ça. Le pire dans l'histoire c'est qu'ils allaient devoir se taper tous ses délires de gosse de riche. De quoi créer le contraste. SeungJ s'accorde : le lit est une dinguerie. Respirant par ses grandes narines, l'odeur du joint de son coloc arrive jusqu'à lui, la délectation ne serait pas suprême si une brunette cannonissime ne débarquait pas dans son champ de vision. Ah enfin tu te décides. C'est malsain tu sais, j'ai une copine. L'hopital qui se fou de la charité, et sans aucune gêne qui plus est. Se laissant tomber sur le lit aux ordres implicites d'Aerin la dominatrice, le spade se retrouva à jouer le canapé intermittent. Si c'était pas aussi douloureux... Décale toi vers la gauche tu vas me stériliser. Souffle coupé, il ne la pria même pas de dégager. Parce qu'on dégage pas Aerin. Fallait pas qu'elle ait l'idée de ne jamais revenir vous comprenez. Tournant son regard vers SeungJ comptant leur histoire ô combien émouvante, il ne perdit pas le nord. Maintenant qu'on combine avec la colocation j'espère que tu vas me faire des réducs mec. Ca me ruine ton matos. En parlant de matos, il mata un instant celui d'Aerin avec l'angle de vue qu'elle lui offrait. Parlons peu parlons bien, il s'adressa de nouveau à son colocataire sans aucune gêne quant à la présence de la brune.D'ailleurs je suis d'avis à faire un point sur la baise parce que c'est important ça les gars. Perso je me réserverais bien le créneau de l'immédiat, SeungJ tu peux prendre ce soir t'en penses quoi ? Comme elle est déjà à moitié à poil ça vire déjà la partie barbante.


HIGHER THAN THE CEILING
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
2 of spades

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 113
POINTS : 117
ICI DEPUIS : 30/07/2015
COEUR : Non, non ça roule pas. L'amour c'est pas une trottinette.
OCCUPATIONS : Boxer les petits cons.


MessageSujet: Re: WHOREHOUSE. Ven 4 Sep - 12:27


 

Ft. Kang SeungJoo & Nam YoHan

We're back on Blue wave.

J’acquiesce exagérément de la tête quand SeungJoo m'explique les conditions de sa rencontre avec Yohan. C'est bon à savoir ça, j'ai l'habitude de me fournir en ville mais si le matos peut venir à moi ça  m'arrange plutôt. Surtout maintenant que je vais être coincée de cet espèce de dortoir.

- D'accord. On va bien s'entendre alors... T'as pas quelques trucs à nous proposer puisqu'on a rien de mieux à faire ?

Ignorant mon canapé de substitution, un large sourire déforme mon visage. Mon amour de la drogue va finir par me rendre vieille moche et édentée mais j'essaie de ne pas y penser pour l'instant. Je préfère m'amuser avec Yohan par exemple, qui déblatère ses conneries dans mon dos. Je ne l'entends même plus à la fin, mais je décide tout de même de laisser respirer ses attributs, ça peut encore servir, des fois que se soit trop la dèche. Je le laisse s'amuser avec ses conquêtes, je me le réserve encore un peu, histoire que sont expériences lui ai appris des choses plus intéressantes on sait jamais. Je glisse mes bras en arrière, autour de son cou, une position nécessitant de me cambrer d'une manière plus provocante encore. Faut dire que je suis pas facilement gênée de ma tenue ou des regards pour le moins insistants qu'on peut m'adresser, je ris même à la proposition de mon nouveau coloc.

- Merde chéri ça tombe mal, y a déjà Andy qui doit passer me voir.

Ce qui est absolument faux mais y a de bonnes chances que ça embête un peu mon interlocuteur. Andy ou son point sensible. C'est marrant de les faire entrer en concurrence de temps en temps ça sauve une journée je vous assure ! Je tourne la tête en direction de SeungJoo, un sourcil légèrement haussé, sourire au coin des lèvres.

- Par contre ce soir j'ai rien de prévu.

Quitte à jouer la prostituée, autant y aller carrément, de toute façon je me soucie pas trop de le choquer. Autant qu'il s'y habitue tout de suite. Faut dire qu'on en ferait bien son quatre heure de ce ptit SeungJoo, et son joint aussi j'en prendrais bien un peu. L'odeur qui s'en dégage me chatouille les narines, comme une carotte suspendue devant le museau d'un âne.



OU SE REBELLER OU TRAHIR, ON NE NOUS LAISSE GUERE DE CHOIX,
A NOUS LES SIMPLES.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

p'tit curieux

MessageSujet: Re: WHOREHOUSE.

Revenir en haut Aller en bas
 
WHOREHOUSE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 SHADES OF (CRADES) CARDS :: ♠ Spades kingdom :: rez-de-chaussée :: chambre 1.1-