Partagez | 
 

 sweet dreams are made of this ♣ #kyusun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
queen of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 422
POINTS : 522
ICI DEPUIS : 20/07/2015
AGE : 23

COEUR : oh please fuck me, hurt me, help me, threaten me, consume me, but don't forget to love me
OCCUPATIONS : être une diva, je suis la reine des trèfles après tout


MessageSujet: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 3:44

SWEET DREAMS
Une semaine. Une putain de semaine que je regardais désespérément mon téléphone, dans l'attente inespérée d'un message de la part de Kyusik. Un simple sms, ou un appel, ça n'allait pas le tuer, si ? Je soupirai. Je posai mon téléphone sur le comptoir et je m'accoudai avant d'observer les autres clubs profiter de la salle commune aménagée pour l'occasion. Une petite soirée privée avait été organisée et je faisais acte de présence pour m'assurer du bon déroulement de cette dernière. Je n'avais dénigré personne. Targets tout comme chiffres avaient été invités, et je me complaisais à les regarder profiter de la soirée. Je pouvais donc dire que c'était réussi. J'appuyai mon menton sur ma main, un peu trop pensif pour faire attention à ce qu'il se passait autour de moi, et ce fut là que je le vis.

Mais quel enfoiré. Il se barrait une semaine sans me prévenir, et il revenait comme si de rien n'était ?! Je bouillonnai de rage et de frustration. C'était un réel cercle vicieux entre lui et moi. Quand je le voyais, j'avais envie de le frapper et en même temps, je me retenais très sérieusement de l'embrasser à n'en plus pouvoir. Je secouai ma tête et rechignai en reposant mon regard sur lui, et je quittai mon siège, me penchant sur le comptoir pour faire mine que je cherchais quelque chose de l'autre côté. Mon postérieur ainsi mis en valeur, j'osais espérer que j'allais le faire baver. Mais hors de question qu'il y touche ! Il m'avait laissé en plan une semaine, il méritait une punition. Il allait finir par comprendre qu'il ne fallait pas mettre sa reine à dos. Et encore moins à sang.
(c) AMIANTE


You are my perfect medicine. #kyusun;
There are so many ways to be brave in this world. Sometimes it is nothing more than gritting your teeth through pain, and the work of every day, the slow walk toward a better life. That is the sort of bravery I must have now. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 3:56

SWEET DREAMS
Ah les affaires. Dans le plus grand des secrets, je m’étais éclipsé en début de semaine sans prendre la peine de prévenir qui que ce soit pour aller régler quelques histoires d’argent à Séoul. Informer Jae Sun de mon départ ? Même si cette idée m’avait effleuré l’esprit l’espace de quelques secondes, je m’étais ravisé en me rappelant que la reine n’allait peut-être pas me donner son accord et me priver d’un rendez-vous important. Pour éviter de l’entendre me dire que je ne pouvais pas m’en aller, j’avais donc décidé de fuir la maison des clubs en pleine nuit, bien discrètement, dans le dos de tous les membres de la famille à qui je n’avais pas pris la peine de laisser un message.

Une semaine passait alors et lorsque je jugeais que mes affaires étaient réglées, je décidais enfin à revenir à Busan pour profiter d’une soirée organisée par les étudiants de la maison qui, une fois de plus, s’étaient lâché pour nous offrir une nuit qui allait certainement rester gravée dans nos mémoires. Loin de me sentir coupable de ne pas les avoir prévenu, j’allais déposer mes affaires dans ma chambre et redescendais à la cuisine pour aller me servir un verre de whisky dont je profitais sans retenue alors que Jae Sun pointait son nez dans la pièce pour aller faire mumuse avec les placards. Bien évidemment, mon regard se posait rapidement sur le corps presque trop parfait de ma reine qui mettait son coeur à l’oeuvre dans ses recherches, me poussant à esquisser un sourire alors que je le soupçonnais de jouer avec mes sentiments. Le verre posé sur la table, je coinçais ma lèvre entre mes dents avant de me retourner pour l’observer, appuyé contre le meuble, les bras croisés sur ma poitrine. « Tu cherches quoi ? J’peux peut-être t’aider » Je savais qu’il ne cherchait rien, c’était trop évident pour que je passe à côté de son petit jeu, mais je trouvais cela amusant d’y mettre mon grain de sel. « Essaie l’autre tiroir, celui du bas » Je voulais qu’il se penche un peu plus sous mes yeux.
(c) AMIANTE


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
queen of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 422
POINTS : 522
ICI DEPUIS : 20/07/2015
AGE : 23

COEUR : oh please fuck me, hurt me, help me, threaten me, consume me, but don't forget to love me
OCCUPATIONS : être une diva, je suis la reine des trèfles après tout


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 4:04

SWEET DREAMS
J'avais la ferme intention de le faire craquer. Mais je pensais également à ne pas me laisser faire. Je me connaissais. Je fondais trop facilement dans ses bras. Ses baisers étaient empoisonnés et je n'osais pas faire allusion à son corps que je ne pouvais qu'aimer. Ouais, c'était un vrai petit con qui jouait avec mes sentiments et ce soir, étant très frustré et déçu de son comportement, je voulais lui donner une petite leçon. Alors je continuais à faire mine de chercher, mais ce n'était sans compter sur l'implication soudaine de Kyusik. Premier point déjà, il m'avait remarqué, et je ne doutais pas qu'il avait deviné mon petit jeu. Il était trop perspicace de toute façon. Mais hors de question d'abandonner en si bon chemin. J'esquissai un sourire narquois et je me tournai légèrement vers lui. « Ah ouais ? Ici tu crois ? Tu ne sais même pas ce que je cherche... » Mais je haussai les épaules et je lui obéis, baissant d'un cran mon dos pour ouvrir le placard le plus bas et ainsi fouiller parmi les conserves et autres boîtes alimentaires dont je me fichais éperdument. Là maintenant, Kyusik avait une pleine vue sur mon postérieur. Mais il ne pourrait y poser que ses yeux ce soir. Je devais absolument m'en tenir à ce que je me disais. Ne pas craquer. Ne surtout pas craquer.

« Bon sang, je ne le retrouve pas... » Vite, vite, que pouvais-je bien chercher ? Autant construire mon excuse en béton plutôt qu'en carton non ? Je me mordis la lèvre et après avoir laissé Kyusik profiter de la vue que je lui offrais, je me redressai et refermai les placards avant de m'appuyer sur le plan de travail, les joues gonflées. Je croisai mes jambes, pensif, et je fouillai les placards du dessus. « Tu ne l'as pas vu toi, le tire-bouchon ? » C'était probablement l'excuse la plus incrédule que j'avais pu sortir à Kyusik, et pourtant dieu savait que j'étais nul en alibi ! Ça se voyait comme le nez sur la figure que je ne faisais que l'emmerder. Mais bizarrement, je n'avais pas envie de mettre son absence d'une semaine sur le tapis. Il m'avait manqué... C'était con mais je devais me l'avouer. Il m'avait manqué et il paierait pour ça.
(c) AMIANTE


You are my perfect medicine. #kyusun;
There are so many ways to be brave in this world. Sometimes it is nothing more than gritting your teeth through pain, and the work of every day, the slow walk toward a better life. That is the sort of bravery I must have now. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 21:22

SWEET DREAMS
Je le frustrais en permanence, refusais d’obéir à ses ordres lorsqu’il me forçait à le rejoindre ou à le satisfaire, profitais d’être dans des lieux publics pour le chauffer et ainsi faire tomber une à une les barrières qu’il s’était fixées. J’adorais jouer avec Jae Sun, lui prouver à quel point il était devenu accro. Mon départ était une façon de plus de tester ses limites et je savais qu’à la minute où je poserais les pieds dans la maison que les clubs partageaient, il ne mettrait pas longtemps à venir coller son cul sous mes yeux. Il était comme ça et je ne pouvais pas lui en vouloir, pas vrai ? Le regard posé sur sa chute de reins que j’avais appris à apprécié avec le temps, je laissais mon esprit divaguer quelques instants avant de l’entendre me dire qu’il recherchait le tire-bouchon. Sérieusement, il croyait que j’allais gober ça ? Amusé par cette façon de se jouer de moi, j’attendais encore quelques instants avant de m’avancer pour me coller dans son dos et soulever la main pour pouvoir ouvrir le placard du dessus. Bien que mon geste puisse paraître anodin, j’en profitais pour rapprocher mes lèvres de son oreille tout en fouillant d’une main le contenu du placard. « Le tire-bouchon, hm ? » Je jouais un peu, reculant finalement avant de déposer l’objet sur le plan de travail. « Puisque je l’ai trouvé, tu pourrais nous amener du vin » Sans perdre mon sourire, je m’éloignais pour rejoindre le salon où je prenais place à ma guise tandis que les autres étudiants s’amusaient dans leur coin.
(c) AMIANTE


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
queen of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 422
POINTS : 522
ICI DEPUIS : 20/07/2015
AGE : 23

COEUR : oh please fuck me, hurt me, help me, threaten me, consume me, but don't forget to love me
OCCUPATIONS : être une diva, je suis la reine des trèfles après tout


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 21:52

SWEET DREAMS
Le pire avec Kyusik, c'était qu'il savait extrêmement bien jouer son jeu. Il avait appris à me connaître, tout comme j'avais appris à le connaître. Il me frustrait, il jouait avec mes limites, et j'étais partagé entre l'envie de lui cracher à la figure et celle de profiter de la chaleur de ses bras. Kyusik était typiquement le genre d'homme imbuvable, con à souhait, mais il était devenu une réelle drogue. Ma drogue. Pire que mes seringues soigneusement rangées dans ma chambre. Je ne pensais pas un jour devenir aussi jaloux et dépendant d'un homme. Et il avait fallu que ça tombe sur le plus con de tout le campus. Peu importait. L'avoir à mes côtés était une réelle délivrance. Et il me transportait encore plus loin que les autres ne l'avaient fait par le passé.

Evidemment, l'heure n'était plus venue à la contemplation. J'avais suffisamment joué avec ses nerfs, et ce fut avec un calme quasi-naturel que Kyusik rétrécit la distance entre nous. Mon souffle se fit plus court. Je sentais son souffle s'échouer contre mon oreille et mon cou. Divine expiration avec une semaine d'absence maladive. Je resserrai doucement mes poings sur le plan de travail, m'auto-flagellant de devenir une réelle fraise tagada dès que nos corps entraient en contact direct. Je poussai un petit râle de frustration et je me saisis rapidement du tire-bouchon, le remerciant au passage. Puis je haussai un sourcil. « Du vin ? A cette heure-ci ? Ok... » De toute façon, je ne pouvais pas le contredire, il venait de quitter la cuisine. Alors je sortis une bouteille parmi le lot entreposé dans un coin de la pièce, et je le rejoignis dans le salon où les autres clubs profitaient de la soirée privée. Le petit jeu n'était pas fini, et je devais encore le punir pour ce qu'il m'avait fait. Je posai la bouteille devant lui, me penchai en avant devant lui en courbant exagérément mes hanches, et je vissai lentement le tire-bouchon sur le liège. « Tu as des goûts de luxe à vingt heures toi. C'est nouveau. » Un sourire narquois se dessina sur mes lèvres et je finis par déboucher la bouteille et poser le tire-bouchon sur le côté, tout en laissant mes doigts hagards redessiner le goulot, divine allusion à tout ce que je lui faisais dans notre sphère intime. Alors, allait-il finir par craquer ? Je n'attendais que ça, après tout.
(c) AMIANTE


You are my perfect medicine. #kyusun;
There are so many ways to be brave in this world. Sometimes it is nothing more than gritting your teeth through pain, and the work of every day, the slow walk toward a better life. That is the sort of bravery I must have now. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 22:22

SWEET DREAMS
Bien évidemment que je savais jouer à ce jeu que j’avais moi-même instauré entre nous. Cela le surprenait-il tant que cela ? Habitué à lui faire subir le moindre de mes désirs et à lui refuser tout ce que je ne jugeais pas ou peu intéressant, il m’était devenu très facile de jouer avec ses nerfs. Après cette semaine passée loin de Busan, à enchainer les rendez-vous professionnels et à développer comme je pouvais mon business, j’avouais être heureux de revenir et de voir qu’il avait eu de la peine à m’attendre. Chaque mouvement, chaque regard qu’il posait sur moi me rappelait à quel point il tenait à ma personne et qu’il ne pouvait pas s’en passer. Cela me rendait fou, égayait le désir que je ressentais pour lui à chacune de nos rencontres. Il était à moi et à personne d’autre…Bien que cela ne soit pas véridique et surtout vérifié par mes soins, je savais qu’il m’était fidèle dans un certain sens et qu’il n’allait pas perdre cet intérêt qu’il me portait. Même si nous n’étions pas un couple, cette relation que nous avions me suffisait…Pour l’instant tout du moins. « ça te surprend tant que ça ? » Il n’était pas étonnant que je boive du vin et sa question me paraissait presque étonnante compte tenu du nombre de fois où je l’avais fait devant lui. Ou peut-être que non ? Je ne me souvenais pas. Quoi qu’il en soit, je n’arrivais pas à décrocher mon regard de ses doigts qui jouaient avec le goulot de la bouteille, m’arrachant un fin sourire que je gardais discret. Quel enfoiré. Il savait parfaitement ce qu’il faisait et j’adorais ça autant que je détestais l’idée de me faire avoir aussi facilement. Sans cacher l’intérêt que je lui portais tout soudainement, je tendais mon verre à Jae Sun pour qu’il me serve alors que je restais sagement assis sur le canapé en face de lui. Lentement, je guidais l’une de mes mains sur le noeud de ma cravate sur lequel je tirais pour libérer mon cou avant de défaire quelques boutons de ma chemise. Mon accoutrement n’était pas vraiment adapté à la soirée, mais j’avais eu la flemme de me changer. « Je suis exténué, sers moi un verre »
(c) AMIANTE


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
queen of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 422
POINTS : 522
ICI DEPUIS : 20/07/2015
AGE : 23

COEUR : oh please fuck me, hurt me, help me, threaten me, consume me, but don't forget to love me
OCCUPATIONS : être une diva, je suis la reine des trèfles après tout


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 22:24

SWEET DREAMS
Je faisais glisser mes doigts le long de la bouteille comme si elle était précieuse. Comme s'il s'agissait de porcelaine que je chérissais. Mais il ne fallait pas se mentir: ça avait clairement une connotation phallique et j'imaginais une toute autre chose alors que je caressais le goulot. Moi, pervers ? J'étais tenté de dire non. C'était probablement humain, quelque chose qui nous caractérisait si bien et qui nous distinguait de l'animal: notre esprit étriqué pouvait s'ouvrir à toutes les fantaisies. Alors aguicher Kyusik de cette manière, je trouvais ça normal. Et tout n'était que pure vengeance pour m'avoir laissé seul tout ce temps. Une semaine, c'était énorme pour moi qui me refusait pertinemment d'assumer ma dépendance envers lui. Je voulais le haïr, je voulais le détruire, je voulais l'anéantir. Mais en réalité, tout ce que je voulais, c'était me l'approprier et le chérir comme cette bouteille de porcelaine imaginaire.

Evidemment, je ne m'attendais pas à ce que Kyusik me cède aussi facilement et rapidement. Il était doué ce petit con. Pourtant, je mourais d'envie de gagner ce soir. Ce n'était presque jamais le cas. D'habitude, il réussissait toujours à prendre le dessus sur moi, à croire qu'il était quasi-immunisé contre ce genre de provocation. La preuve étant qu'il me tendait son verre innocemment, me demandant de lui servir un verre tout en se décontractant dans ses vêtements. Je poussai un soupir. Je ne devais pas m'avouer vaincu. Je pouvais toujours lui résister. Je lui servis sa coupe de vin discrètement, me concentrant sur le liquide qui coulait dans le récipient. « Tu aurais pu me prévenir que tu partais une semaine... » Il fallait maintenant que je ramène le sujet principal sur le tapis. Il devait savoir que ça ne m'avait pas plu et que je n'étais pas enclin à le laisser tranquille. Je m'assis à côté de lui, un peu tendu, et je me servis à mon tour à boire. « Tu croyais que j'allais refuser que tu partes ? C'est mal me connaître. »
(c) AMIANTE


You are my perfect medicine. #kyusun;
There are so many ways to be brave in this world. Sometimes it is nothing more than gritting your teeth through pain, and the work of every day, the slow walk toward a better life. That is the sort of bravery I must have now. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 22:30

SWEET DREAMS
La connotation sexuelle qu’avait son geste ne m’avait bien évidemment pas échappé, mais cela ne m’empêchait pas de garder les idées claires et de lui faire part de mon envie de boire ce verre de vin. Jae Sun s’imaginait sûrement que j’allais lui sauter dessus à la première occasion, que j’allais lui céder uniquement parce qu’il se montrait désirable sous mes yeux. En temps normal, j’aurais ris de ce comportement mais après une semaine passée à travailler à la capitale, je devais avouer, discrètement bien sûr, que ses petites attentions éveillaient ma libido que je n’avais pas satisfaite dernièrement. Il m’arrivait rarement de craquer le premier car je savais me contenir et ne rien laisser transparaître sauf qu’aujourd’hui je n’étais pas au meilleur de ma forme. Me priver de sexe aussi longtemps était rare, vraiment. Moi qui passais mes journées à trouver de bonnes occasions de m’amuser, m’étais privé de mon activité favorite pendant une longue semaine au détriment de mon travail. Autant dire que mon état actuel rivalisait avec celui d’un jeune puceau. Toutefois, je ne lui montrais aucun signe de faiblesse et me concentrais sur ce verre qu’il me servait avant de froncer très légèrement les sourcils à sa remarque qui sonnait comme un reproche. Sérieusement, était-ce le moment d’avoir cette conversation ? Sans daigner lui répondre, je portais le liquide à mes lèvres pour en avaler une gorgée et tournais la tête pour poser mon regard sur Jae Sun qui m’assurait qu’il ne m’en aurait pas empêché, chose que je peinas à croire. « Je voyais pas l’utilité de t’en tenir informé » Il était vrai que notre relation avait évolué ces derniers mois, mais nous n’étions pas un couple et je détestais avoir l’impression de lui devoir des comptes. « Tu n’aurais pas accepté. Ou alors, tu te serais incrusté et ça m’aurait empêché de me concentrer. » Je souriais légèrement, taquin. Oui, avec lui à côté de moi, j’aurais été incapable de réfléchir plus de 5 minutes aux raisons qui m’avaient poussées à me rendre à Séoul. Mon cerveau se serait déconnecté comme par magie pour laisser les commandes à ce que j’avais entre les jambes et autant vous dire que ce n’était pas une bonne chose. Presque sans m’en rendre compte, je posais l’une de mes mains sur sa cuisse avant de reboire une gorgée de vin. « je t’ai manqué, avoue »
(c) AMIANTE


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
queen of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 422
POINTS : 522
ICI DEPUIS : 20/07/2015
AGE : 23

COEUR : oh please fuck me, hurt me, help me, threaten me, consume me, but don't forget to love me
OCCUPATIONS : être une diva, je suis la reine des trèfles après tout


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 22:38

SWEET DREAMS
Evidemment qu'il m'avait manqué. Cet enfoiré avait quand même le chic de me le faire rappeler, et pour le coup je mourais d'envie de lui enfoncer sa cravate dans la gorge. Je ne supportais pas qu'on m'expose la réalité à la figure. Une réalité que je peinais à fuir parce que je ne voulais pas m'avouer les sentiments que j'éprouvais à l'égard de Kyusik. Mais il trouvait toujours la petite bête. Il enfonçait toujours le couteau dans la plaie. A croire que ça lui plaisait de faire ça. Quelle enflure. Je devais me ressaisir et reprendre le dessus sur la situation. Certes, il n'avait pas à dire quoi que ce soit sur sa vie, mais j'étais une reine très jalouse et curieuse. Ne pas savoir ce que faisait Kyusik, ni où, ça me rendait malade. Et inconsciemment, j'avais peur qu'il m'abandonne au profit d'un ou d'une autre que moi. Voilà, j'étais un gamin pourri gâté qui refusait de casser son jouet. Alors je baissai mes yeux sur mon verre, laissant mes doigts glisser le long de la coupe, la gorge serrée. « Même pas vrai... » Je ne pouvais pas le nier, il m'avait manqué. Et même si je venais encore une fois de lui mentir, au fond je savais qu'il avait déjà tout sondé à travers mes yeux. Mes yeux qui me trahissaient toujours.

Je posai ma tête sur le canapé, pensif, et je l'observai boire son verre de vin nonchalamment. Et alors . Lui avais-je manqué, moi ? Avais-je occupé son esprit au moins une fois cette semaine, alors qu'il faisait je ne savais quoi quelque part loin de moi ? Je resserrai le verre entre mes mains, comme pour le protéger de tout mal extérieur. Ensuite, je dégageais une mèche de mon visage qui me dérangeait, et je tendis une main vers sa tenue, plissant doucement sa chemise au niveau de sa clavicule. « Est-ce que je t'ai manqué, Kyusik ? » Ma voix s'était faite plus douce, plus discrète soudainement, comme si j'avais peur qu'un club nous entende. Pourtant, je me doutais bien que ça ne trompait personne. Il se passait quelque chose entre Kyusik et moi. Tout le monde savait ce qu'il advenait de nous. Tout le monde, sauf moi.
(c) AMIANTE


You are my perfect medicine. #kyusun;
There are so many ways to be brave in this world. Sometimes it is nothing more than gritting your teeth through pain, and the work of every day, the slow walk toward a better life. That is the sort of bravery I must have now. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
4 of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 265
POINTS : 198
ICI DEPUIS : 14/07/2015
AGE : 23

COEUR : Je m'aime
OCCUPATIONS : Bachelor en sport. Directeur de sa petite magouille : drogues, réalisateurs de films pornos. Acteur aussi


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 22:51

SWEET DREAMS
Notre relation ne cessait pas d’évoluer et pourtant, je ne fuyais pas comme j’avais l’habitude de le faire. Au contraire, plus les choses se concrétisaient, plus je prenais plaisir à jouer avec lui, à le taquiner et à lui rappeler qu’il ne pouvait pas se passer de ma personne. Habituellement, je me lassais assez vite de mes conquêtes, testant de nouvelles choses le plus souvent possibles, avec le plus de personnes différentes alors pourquoi m’entêtais-je à revenir vers Jae Sun à chaque fois ? Cela n’avait pas de logique mais j’avais fini par m’y habituer en remarquant qu’il ne servait à rien de trouver une explication à tout ce qui nous arrivait. Conscient de lui avoir manqué, je n’arrivais pas à m’empêcher de lui poser la question pour voir s’il allait avoir le cran de me répondre ou s’il allait une fois encore esquiver la question. Sa réponse était un mensonge, comme d’habitude mais je ne m’arrêtais pas sur ce détail en sachant qu’il n’était pas du genre à avouer ses faiblesses.

« Hm bien sûr » Je n’insistais pas. Pas tout de suite. Après tout, j’aurais l’occasion de lui reposer cette question à la minute ou nous nous retrouverions dans sa chambre ou dans la mienne alors je ne voyais pas l’intérêt de m’y pencher sur la question pour le moment. Occupé à profiter de ce verre de vin qui n’allait pas m’aider à me remettre en forme, je détournais le regard l’espace de quelques instants jusqu’à ce qu’il ne finisse par me demander si lui, m’avait manqué. Que devais-je répondre à cela ? J’étais le champion de l’esquive, celui qui parvenait toujours à se débrouiller pour ne pas avoir à en dévoiler trop et ça n’allait pas changer maintenant. « Tu en penses quoi, toi, si je te dis que j’ai bandé en pleine réunion d’affaires après avoir perdu le fil de la discussion et m’être un peu trop concentré sur la façon dont j’allais bien pouvoir te faire jouir quand je viendrais me glisser dans tes draps au plein milieu de la nuit ? » J’avais murmuré cette question, préférant éviter d’éveiller l’intérêt des autres sur cette relation que je m’attardais à garder discrète. Ce n’était pas très vendeur, que les gens pensent que j’étais en couple alors il valait mieux que cette image du type innaccessible reste intact.
(c) AMIANTE


★ Heo Kyusik


Viens petit, viens.

notice me sunbae


Proud to be clubs

Revenir en haut Aller en bas
queen of clubs

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 422
POINTS : 522
ICI DEPUIS : 20/07/2015
AGE : 23

COEUR : oh please fuck me, hurt me, help me, threaten me, consume me, but don't forget to love me
OCCUPATIONS : être une diva, je suis la reine des trèfles après tout


MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun Dim 13 Sep - 23:11

SWEET DREAMS
Loin de moi l'idée d'attendre une réponse honnête de la part de Kyusik. Il n'était pas le genre de personne à mettre son coeur à nu comme ça. Quelque part, il était comme moi en fait. On se voilait la face mutuellement et on refusait d'assumer nos comportements si contraires. On brisait nos codes, on violait nos principes, tout ça pour croiser nos regards et frotter nos corps l'un contre l'autre. C'était ça qu'on aimait. Savoir qu'on s'appartenait mutuellement tout en feignant la réalité des choses. Je ne savais pas si un jour j'arrêterais de me faire du mal comme ça, à contourner le problème ou même à le fuir. Je ne me sentais pas prêt, en fait. Tout comme je ne sentais pas Kyusik prêt. A vrai dire, j'avais encore du mal à lire à travers ses lignes, et il était difficile pour moi de sonder son coeur. D'où cette question anodine qui m'était venue à l'esprit: lui avais-je manqué ? Sa réponse en fut d'autant plus troublante. Il me renvoyait la balle tout en jouant encore avec mes sentiments. Si bander en pleine réunion en pensant à moi était une marque d'affection, alors je prenais ça sous le signe du compliment. Alors je me détendis un peu, souriant, et je bus une nouvelle gorgée de ce vin pour alléger un peu plus mon esprit. « Ce que j'en pense ? Hum... tu prenais ton pied au moins ? » Un petit rire s'échappa de mes lèvres et je reposai le verre sur la table basse, près de la bouteille de vin. Evidemment, après avoir parlé de ça, ça avait éveillé grandement mon intérêt même si je devais garder en tête mon objectif premier: le punir pour son absence injustifiée.

Plus les minutes s'écoulaient, et plus l'alcool faisait effet dans mon organisme. Ca ne jouait pas en ma faveur, clairement, et j'éprouvais des difficultés à me concentrer. Je n'arrêtais pas de penser à nos petits moments privilégiés seul à seul, loin des regards indiscrets. Je les aimais, ces petits moments. Je les chérissais comme la prunelle de mes yeux. Parce que Kyusik ne faisait attention qu'à moi et ça me faisait du bien, mine de rien. Mon esprit s'échauffait. Mes pensées devenaient plus obscènes. « J'ai chaud... » Le jeu devait continuer cela dit. Je n'en avais pas fini avec Kyusik. Lentement, je retirai mon chandail et le posai sur le côté, plissant légèrement les yeux tout en me mordant la lèvre inférieure. Bizarrement, je n'avais plus envie de parler à Kyusik. Je fonçais droit dans mon propre piège. Et ce n'était pas la faute de l'alcool. C'était de la mienne. Car dès le début, j'avais perdu.
(c) AMIANTE


You are my perfect medicine. #kyusun;
There are so many ways to be brave in this world. Sometimes it is nothing more than gritting your teeth through pain, and the work of every day, the slow walk toward a better life. That is the sort of bravery I must have now. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

p'tit curieux

MessageSujet: Re: sweet dreams are made of this ♣ #kyusun

Revenir en haut Aller en bas
 
sweet dreams are made of this ♣ #kyusun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FLASHBACK] sweet dreams are made of this | Conrad & Sam
» Ending de Sonic 2 et ses dérivés
» Roskva ✢ My dreams are made of frozen lakes and flying birds
» [Sweet Dreams]Lire, le meilleur moyen pour se détendre ~.
» [Sweet Dreams]Fait maison c'est le meilleur ~ [PV : Allysea]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 SHADES OF (CRADES) CARDS :: ♣ Clubs Kingdom-