Partagez | 
 

 初恋を忘れることはないと言われている ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: 初恋を忘れることはないと言われている ... Dim 20 Sep - 20:43

tenue





    Pourquoi se sentait-il stressé ? C'était tout simplement idiot. Tandis qu'il finissait de ranger ses bons petits plats préparer avec soin dans leurs boîtes, Joo Myeon ne pouvait s'empêcher de se poser milles et unes questions. Et si il se mets a pleuvoir ? Et si son aîné n'aimait pas la cuisine japonaise ? Et s'il était allergique au poulpe ? Et si les vagues étaient trop fortes pour s'y baigner ? Grognant contre lui même, l’infirmier vérifia une énième fois la météo du jour, tout en jetant un regard à sa fenêtre, d'où il voyait la plage. Bon, visiblement, tout semblait s'annoncer pour le mieux. Soupirant une fois son sac finit d'être remplit de nourriture, il partit chercher deux serviettes et de la crème solaire pour compléter. Checkant s'il ne manquait rien, il se tapota les joues, se parlant à lui-même dans sa langue maternelle, le japonais. « Aller, respires. Ca va aller. Il va venir, il te l'a confirmé ce matin. ». Allant dans sa chambre pour inspecter sa tenue, il enfila une veste a manches courtes par dessus sa chemise. Un dernier petit coup dans les cheveux pour bien dégagé son front, et il était fin prêt. A la fois classe et décontracté. Parfait. Il pouvait donc partir à son rendez-vous tant attendu, ravi d'habiter non loin, pour ainsi pouvoir réagir rapidement si quelque chose n'irait pas.

    Arrivé à songjeon beach, Joo Myeon regarda l'heure sur son portable. En avance de 10 minutes, bon. C'était toujours mieux que d'être en retard ! Levant les yeux vers le ciel, il ne pu retenir un sourire face à ce temps radieux. D'autant plus que la plage n'était visiblement pas si pleine qu'elle aurait pu l'être à cette heure là ! Pour le plus grand plaisir de notre jeune homme, tout se déroulait pour le mieux. Un peu perdu dans ses pensées, il ne fit pas attention aux minutes qui défilaient, et alors qu'il tourna la tête par réflexe, il aperçu au loin ce si délicat visage qu'il aimait tant contempler. Celui de Jae Min. De nouveau, ses lèvres s'étirèrent en un tendre sourire, trahissant ainsi sa joie de le voir. Une fois son aîné non loin, il prit la parole, d'une voix calme et chaleureuse « Te voilà... Tu vas bien ? ». Sans pouvoir s'en empêcher, Joo Myeon vient replacer une mèche de l'avocat derrière son oreille, lui frôlant la joue en même temps. « On va s'installer ? Avant que d'autres personnes avec la même idée ne viennent prendre la place ! ». Tout sourire, il l'invita donc à le suivre sur le sable, partant à la recherche du meilleur emplacement pour leur pic-nic, qui avait surotut l'apparence d'un date d'adolescents ♥
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Lun 21 Sep - 1:05

Tenue





    L’excitation et le stress atteignant leurs paroxysmes, Jae Min tournait dans tout son appartement depuis plus d'une demi-heure avec les cheveux entre trempés avec la douche qu'il avait prise précédemment. Pourquoi était-il si anxieux pour un simple déjeuner, un simple pique-nique entre amis ? Lui qui était toujours doté d'un calme sans pareil, le voilà en train de paniquer à la simple vue de sa garde-robe. Qu'allait-il mettre ? Est-ce que ça allait lui plaire ? Et si... Il n'aimait pas le bleu ?! Il était perdu avec ses questionnements insensés et ne savait plus quoi faire. Pourquoi était-il ainsi avec lui ? Dans toute les relations qu'il avait eu jamais il n'appréhendait autant la date butoir du rendez-vous... Et puis ce n'était pas comme s'ils étaient ensembles. Ils étaient justes amis. JUSTE amis. Ils se l'étaient toujours dit à la fac, et Jaemin était persuadé que ça devait rester ainsi. Finalement son choix se porta sur une chemise à motifs blanche dont il retroussa les manche avant de la boutonner. Pourquoi fait compliqué ? Il se regarda dans le miroir de sa chambre, inspecta son apparence, plia correctement son col avant se s'armer de son sèche-cheveux et d'un peigne. Il sécha ses cheveux d’ébènes, se coiffa minutieusement avant de replacer ses mèches correctement. Certaines se rapprochaient dangereusement de ses yeux ; faudrait qu'il fasse un tour chez le coiffeur... Mais avec son emploi du temps chargé il était difficile pour lui de trouver un créneau, dès qu'il avait du temps libre il dormait. Aujourd'hui était une exception, mais il ne le regrettait pas. Voir son ami était bien mieux que quelques heures de siestes.

    Arrivant à la plage avec à sa main une sacoche dans laquelle il avait rangé des kimbaps qu'il avait préparé, il chercha du regard son ami. Le trouver n'était pas compliqué, après tout il pourrait le différencier entre des milliers de personnes. Son visage était unique, son sourire ou même ses yeux, il le connaissait par cœur. Une fois le contact visuel établi, Jae Min souriait réciproquement à son ami, plus léger que le sien mais tout de même sincère. Il était rare de faire sourire le jeune homme, mais avec son ami il avait l'air d'une autre personne, quelqu'un de plus expressif, heureux. Une fois qu'il se rapprocha de lui, il lui répondit « Ça va.... Tu n'as pas trop attendu ? ». Le jeune homme recula légèrement la tête lorsque l'infirmier passa sa main dans ses cheveux ; il était légèrement surpris mais pas pour autant dérangé, au contraire, il arbora timidement un sourire plus prononcé avant de suivre Joo Myeon pour s'installer quelque part. L'aîné pointa du doigt un endroit calme où il y avait un peu moins de personnes « On pourrait aller ici, il y aura moins de chahut. » disait-il en faisant référence aux enfants qui couraient dans tout les sens de l'autre côté de la plage. Une fois paisiblement installés, Jae Min dévisagea son ami qui lui, avait vraisemblablement fait plus d'effort que lui pour s'habiller. Il était sur le coup un peu gêné d'être venu tout simplement habillé avec une chemise. « On a l'impression que tu venais pour un rendez-vous habillé comme ça » Il blaguait bien sûr, après tout ils étaient tellement proche par le passé que Jae Min se permettait d'en rire. Mais au final ça l'avait plus gêné qu'autre chose, l'avocat n'osait plus rien dire, parce qu'en réalité si c'était vrai ça ne lui aurait pas déplu. « Oh euh... J'ai amené des kimbaps j'espère que tu aimes bien ça... » Oui bonne idée... Changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Lun 21 Sep - 17:23

    On ne peut le nier, il avait attendu ce rendez-vous avec une impatience folle. Car oui, il faut le dire, il n'en pouvait plus de ne pouvoir accorder à son aîné à peine une heure de temps en temps. En effet, depuis que les deux jeunes hommes se sont retrouvés, faute de leur travail respectif bien chargé, ils avaient tout juste le temps de manger ensemble et échanger quelques mots. Alors, Joo Myeon avait prit les devants, et ainsi il avait proposé à l'avocat de se réserver toute une journée, rien que pour eux deux. Pour rattraper ses années passées loin l'un de l'autre. Car le japonais était curieux. Curieux de la vie qu'avait bien pu mené celui qu'il considérait comme un petit ange. Ses premiers pas dans le domaine juridique, son petit chez soi, ses amis. Et bien évidemment, sa vie amoureux... En règle générale, Joo Myeon n'aime pas poser des questions sur la vie intime de ses proches, préférant qu’ils en parlent d'eux même, par peur de les mettre mal à l'aise ou de paraître fouineur. Mais pour Jae Min, c'était complètement différent. Il avait besoin de savoir. Alors, il garde précieusement dans un coin de sa tête ce sujet, pour pouvoir l'aborder au bon moment, dans cette après-midi dont il en attendait tant.

    Ne pouvant détacher son regard de Jae Min, l'infirmier répondit par un signe hochement négatif de la tête à la question. Il n'avait pas eut la sensation de l’attendre. Et quand bien même. S'il aurait fallu, il l'aurait attendu une heure, sans aucun problème. Se retrouvant rapidement sur la plage, il se dirigea donc vers l'emplacement pointé par son aîné, approuvant volontiers son choix. Une fois sur place, Joo Myeon sortit de son sac une nappe et l'étendit sur le sable clair, avant de s'y asseoir. Et oui, il avait pensé à tout ! Alors qu'il s'apprêtait à sortir ses nombreux petits plats, il fut couper par la remarque faite de l'avocat sur sa tenue. Souriant, il lui répondit sans hésiter avec sincérité : « C'est le cas, non ? ». Ses yeux brillaient à la fois d'une certaine malice, et d'une tendresse enivrante, surtout lorsqu'il prit à son tour le temps de détailler davantage la tenue de son ami. Même si, évidemment, il l'avait déjà fait auparavant, en toute discrétion. « Et toi tu es... ». Terriblement craquant. « … encore plus beau qu'à l'ordinaire. Je suis flatté. ». Son sourire s'étira assez pour dévoiler ses dents, et finalement, à la suite de son aîné, il commença à sortir ses tupperwares, tous à la suite, son sac digne de la corne d'abondace. « Oui, j'adore ça ! Et je suis persuadé qu'ils seront délicieux ! ». Puisque tu les as préparé toi-même. « Moi, j'ai cuisiné japonais. Là, c'est de l'okonomiyaki, une sorte d'omelette avec du chou... Là des takoyaki, des boulettes avec des morceaux de poulpe... Là des sômen, ce sont des ramen mais froids... Des onigiris, certains sont fourrés ! Ah, oui, et des dorayaki pour accompagner le thé, c'est comme des pains à pancake mais fourrés à la pâte d'haricots rouges ! Voilà... » . En avait-il trop fait ? En réalité, en voyant toutes les boîtes devant eux, plus les deux gourdes de thé, Joo Myeon se sentit gêné. Oui, il en avait fait vraiment beaucoup... Mais que voulez-vous, il tenait tant à faire plaisir à Jae Min, qu'une fois absorbé dans sa cuisine, il ne s'était rendu compte de rien... Se massant un peu la nuque, un soupire de gêne quitta ses lèvres. Là, il était obvious...
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Lun 21 Sep - 18:48

Tenue






    N'était-ce pas pour Jae Min le plus beau jour de sa vie aujourd'hui ? Du moins depuis un moment. Partager un repas avec Joo Myeon n'était pas n'importe quoi comme événement. Cette personne, c'était son crush, mais pas n'importe lequel, son grand amour, le seul qui continue de le hanter et dont il fût incapable d'oublier. Ayant des sentiments inavoués pour lui depuis déjà plusieurs années, le destin a fait qu'aujourd'hui après quelques temps ils se retrouvent et désormais commencent à nouveau à recréer leur unique amitié qu'il avait par le passé. Et au grand malheur de Jae Min, leurs retrouvailles lui prouvèrent qu'il avait toujours des sentiments pour lui, que malgré tout les efforts qu'il avait fait il n'était pas en mesure de pouvoir faire une croix sur lui. Il l'aimait certes, mais ne voulait pas le blesser. Pour lui, Joo Myeon c'était le prince charmant, la personne parfaite qui méritait quelqu'un de tout aussi idyllique... pas lui. C'est bien pour cette raison qu'il n'a jamais fait part de ce qu'il ressentait pour lui. Néanmoins, il semblait que la situation ne tournait pas en sa faveur. Avec les sous entendus qu'ils créeraient, il se retrouvait dans un véritable conflit émotionnel. Lui dire ou ne pas lui dire ? Se confesser ou lui mentir ? Il choisissait toujours de fuir parce qu'il avait peur d'affronter la réalité de potentiellement perdre son ami. Néanmoins, une chose le trahissait. Plus il parlait, plus l'expression calme de l'avocat s'effaçait. Un sourire commençait à apparaître sur son visage car il ne pouvait plus cacher la joie d'être aux cotés d’infirmier même s'ils ne faisaient que se partager un repas.


    Alors que Jae Min blaguait sur la situation ambiguë dans laquelle ils se trouvèrent, son rire s'estompa au moment même ou son ami répondit en tout honnêteté à sa remarque, et ceci par l'affirmative. Étais-ce de la rhétorique ? Le jeune homme lui répondit par un sourire gêné, laissant quelques signes d’embarras, parce qu'après tout cette remarque ne l'avait une fois de plus pas aidé dans son conflit émotionnel. Parce que si ce qu'il pensait pouvait être le cas, il ne serait plus quoi faire. Si ces sentiments étaient réciproques, oserait-il faire le premier pas ? Oser faire ce qu'il n'a jamais fait depuis ce fameux jour ? Par le passé il avait trop peur, mais aujourd’hui trouverai-il le courage d'affronter ses démons ? « C'est moi qui suis flatté... d'être....avec toi aujourd'hui.... » Disait-il tout en croisant le regard de son ami dans une expression bien plus que explicite quant a ces sentiments. Cependant la raison revenait vite à la charge, et même avec qu'il ait le temps de répondre, il rajouta « Je veux dire...qu'avec tes fins d'études tu dois être plutôt occupé pas vrai ? Ça me fait vraiment plaisir que tu ais eu cette idée. » Disait-il tout en passant sa main dans les cheveux en essayant de penser à autre chose. Lorsqu'il voyait son ami déballer toute ce qu'il avait préparé, il prenait consciente qu'il était vraiment ridicule par rapport à lui. Et en même temps ça l'émerveillait. Il était tellement parfait Joo Myeon. Plus il passait de temps avec lui plus il lui trouvait des qualités. « Wouah. T'as préparés tout ça ? Je savais que tu étais bon cuisinier, mais là tu m'épates ! » Disait-il tout en lui souriant avec une innocence enfantine. « J'avais toujours dit à l'époque qu'il fallait qu'un jour je goûte de la nourriture japonaise ; là je vais être servi ! Je suis vraiment ridicule à coté de toi. » Ses joues commençait à arborer de légères rousseurs, gêné par tout le mal que s'était donné l'infirmier. « On était vraiment vraiment proches à l'époque.... C'était le bon vieux temps pas vrai ? » l'expression béate, pleine d’innocence se rappelant alors des bons souvenirs partagés et puis... De cette unique relation qui les liait ; une amitié fusionnelle mais surtout, du début de cette torture, de cet amour inavoué.    

Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Lun 21 Sep - 20:24

    Que pensait-il de Jae Min ? Et bien, pour avoir la réponse, il suffit de regarder le surnom qu'il a donné à son aîné dans son téléphone. 天使. Tenshi. Ange, en japonais. Car oui, à ses yeux, il était aussi beau et pur que ses êtres vivants au ciel. Et cette pensée se confirme à lui dès qu'il voit le plus âgé sourire. Mon dieu. Il resplendit, à ces moments-là. Vraiment. En fait, Joo Myeon est juste accro à ce sourire. Mais également complètement sous le charme de ce visage qui, malgré ses traits quelque peu enfantin parfois, est tout simplement magnifique. Ces commissures de lèvres qui remontent malicieusement, cette bouche rosée tel un pétale de cerisier, ces yeux en amande brillant de candeur, cette peau aussi parfaite que de la porcelaine, ces cheveux au parfum si doux, ces mains douces aux doigts délicats... Aish. En fait, oui. L'infirmier était bien plus dingue de son aîné qu'il ne voudrait bien l'avouer. Peut-être même plus qu'il ne le faudrait... Mais comment pourrait-il se permettre le culot d'avoir des sentiments amoureux à l'égard de Jae Min, lui le fils de yakuza et ancien criminel ? C'était impossible. Il méritait bien mieux. Quelqu'un de clean, sans passé sombre et sans secret meurtrier. Quelqu'un n'ayant pas les mains rouges.

    Flatté d'être avec lui ? Wow. C'était plutôt Joo Myeon qui était honoré d'avoir la présence du plus âgé à ses côtés pour une après-midi entière. Adorable. Toujours absorbé par la tonne de plats qu'il avait préparé, il fut soulagé suite aux dires de l'avocat. Hochant légèrement la tête, il ria un peu avant de prendre à son tour la parole, comme pour se justifier : « J'adore cuisiner, j'ai attrapé le virus par ma mère. Je voulais te faire découvrir plusieurs plats différents, pour te donner un goût de mon pays. Manges ce qui te tente. Si tu n'aimes pas quelque chose, ce n'est pas grave, ne te forces surtout pas ! ». De nouveau, Joo Myeon lui offrit un sourire plein de tendresse, avant d'ajouter : « Tu n'es absolument pas ridicule. C'est moi qui en ait trop fait. Et en plus, j'adore les kimbap ! ». Et pour renforcer ses paroles, le jeune homme prit l'un des kimbap préparés maison pour venir le dévorer avec appétit et plaisir. « Ils sont délicieux ! Vraiment ! C'est toi le chef ici ! ». Tandis qu'il finissait de manger, il reposa son regard -avec plaisir- sur son ami, acquiesçant face à la remarque quelque peu nostalgique de l'avocat. S'essuyant la main avec une serviette, le japonais vint ébouriffer avec douceur les cheveux de Jae Min : « On a beaucoup de temps à rattraper, c'est vrai... ». Attrapant un bâtonnet où 3 boules de takoyaki étaient embrochées, l'infirmier le tendit à celui qui n'avait jamais cesser de tourmenter son cœur. « Mais ça serait avec grand plaisir que j'accepterai de redevenir une personne aussi proche et importante pour toi que je ne l'étais à l'époque. ». Oui. Joo Myeon voulait retrouver une réelle place dans le cœur et la vie du plus âgé. Bien que sans le savoir, il ne l'avait jamais perdue...
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Lun 21 Sep - 22:00


    Plus le temps passait, plus il était compliqué pour lui de cacher son jeu, ses sentiments. Il faisait semblant, du moins essayait d'agir en tant que simple ami, mais chaque fois le naturel revenait. Celui de vouloir être bien plus qu'un ami. Plus il le regardait, plus il croisait son regard, plus son cœur faiblissait pour lui. Il l'avait toujours su, il était différent des autres, c'était le seul qui lui donnait envie d'affronter ses peurs, le seul pour qui il se sentait vivant. Ce conte de fée avait tout les éléments pour un happy ending : deux protagonistes, un coup de foudre, des sentiments réciproques. Pourtant cette histoire allait aboutir à une tragédie, Jae Min en était persuadé. Il ne devait pas lui avouer ses sentiments parce qu'ils allaient souffrir. Il ne savait pas aimer quelqu'un, cela lui rappelait trop de choses, chaque fois qu'il sortait avec quelqu'un ça se finissait mal à cause du malaise qu'il transmettait part son attitude. Néanmoins, malgré sa forte détermination à rester inflexible ses sentiments commençait à reprendre le dessus. Peu à peu, il était sur le point de craquer.Les compliments s’enchaînaient, et visiblement l'image qu'avait Jae Min de son ami commençait de plus en plus à s'idéaliser. En complément à toute les qualités qu'il avait, il était en plus un bon cuisinier qui plus est, japonais. Il avait toujours rêvé d'aller au japon, mais il n'avait jamais quitté le sol coréen et même, il n'avait que très peu goûté la cuisine japonaise parce qu'en réalité l'avocat négligeait souvent sa santé. Il préférait se noyer dans son travail plutôt que de penser à ce qu'il allait manger par la suite c'était son moyen à lui d'oublier ses problèmes et mes maux qui le tourmentait. La seule chose qu'il savait faire, c'était les kimbaps, car Han Jae son petit frère en raffolait. C'est pour cela qu'il en avait préparé, bien trop prudent pour essayer quelque chose de nouveau. Son regard s'illumina lorsqu'il entendis Joo Myeon le complimenter sur ce qu'il avait préparé. « Ah vraiment ? Ça me fait vraiment plaisir que tu dises ça » Joyeux comme tout, il se contenta de sourire et d'accepter les takoyaki qu'il lui tendait. Entendant alors la phrase qui accompagnait son geste, le jeune homme acquiesça discrètement dans un sourire gêné « On le rattrapera.... Le temps qu'on à perdu.... » Disais le jeune homme timidement sans oser trop en dire avant de manger l'une des boules de takoyaki sans se rendre compte qu'il en avait sur les lèvres. « Oh, j'en avais jamais goûté de ma vie, c'est vraiment bon ! » Le visage de l'avocat prenait des teintes écarlates, qu'il allait justifier par la chaleur environnante si jamais son ami lui faisait la remarque. Finalement, à la fin de sa déclaration il rajouta doucement ce qu'il n'avait pas osé dire avant « Et puis ce n'est pas comme si je t'avais oublié.... » Réellement, ses sentiments étaient à leurs limites respectives ; combien de temps pouvait il encore se voiler la face ?
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Lun 21 Sep - 22:28

    Pour vous faire une confidence, lorsque les deux jeunes hommes se sont retrouvés il y a quelques mois, la nuit qui suivit ces retrouvailles, Joo Myeon fit un rêve qui réveilla les sentiments enfuis au fond de son cœur, qu'il avait secrètement caché lorsque son aîné eut quitté la fac. Et dans ce fameux rêves, ils étaient en couple. Même, pour être plus précis, ils vivaient ensemble, dans l'appartement actuel de l'infirmier. Ca avait été une scène simple de la vie quotidienne de tout couple, mais qui avait eut le don de lui donner des frissons. Car l'un des regrets qu'il avait toujours eut, c'était de n'avoir jamais proposé à Jae Min de passer une soirée, puis une nuit ensemble. Rien qu'eux deux. Oh, attention, sans sous-entendu sexuel ! Non, simplement, dormir à ses côtés. Joo Myeon avait également rêvé de cela plus d'une fois. Son petit ange devait être encore plus magnifique, endormit. Avec les yeux clos et le visage apaisé. Aish. Il devait arrêter de penser à tout cela. Déjà que ce début de rendez-vous le comblait de bonheur tout en l'intimidant d'une certaine façon... Il ne pouvait en réclamer tant de la part de son aîné. D'autant plus qu'il n'avait pas la droit idée de s'il était accompagné ou non dans la vie. Après tout, une personne aussi adorable physiquement que mentalement ne pouvait être célibataire... C'était impossible. Alors oui, du calme Joo Myeon. Tu n'es que son ami. Malheureusement.

    Alors qu'il avait commencé à écouter la réponse de son avocat, l'attention du japonais se retrouva accaparée par tout autre chose. En effet, les lèvres si désirables de Jae Min étaient couvertes de sauce de takoyaki. Hochant simplement la tête, n'écoutant qu'à moitié, il profita de la fin du discours du plus âgé pour venir glisser son pouce sur cette bouche qui hantait certains de ses rêves les plus secrets, et avec cette délicatesse si tendre dont il avait le talent, Joo Myeon vint lui retirer la sauce, qu'il lécha ensuite sur son propre pouce, tout en ayant relever son regard dans celui de son ami. « Moi non plus, je ne t'ai jamais oublié Jae Min. ». Lui donnant le bâtonnet, pour qu'il termine les 3 boules, l'infirmier continua également son repas, alternant entre les kimbap délicieux et ses nombreux plats. Entre eux, la discussion continua, alternant entre détails de leur vie professionnelle et culture japonaise, surtout culinaire. Et finalement, après plusieurs minutes, ils terminèrent ce festin. S'étirant longuement, Joo Myeon, qui avait été jusque là totalement enfermé dans leur petite bulle, parcouru la plage des yeux, avant de prendre la parole. « Ca te dit qu'on aille se baigner ? Il vaudrait mieux profiter du fait que ce ne soit pas encore noir de monde ! ». Rangeant donc tout le petit pic-nic dans son sac, le jeune homme se leva, et sans attendre, se mit torse nu, avant de retirer son short pour finir par n'être plus qu'en short de bain. Se passant une main dans ses cheveux, il tilta alors. « Ah ! La crème solaire ! ». Se mettant à genoux sur la nappe, le japonais sortit de son sac un tube de crème, qu'il tendit à son aîné, avant de se mettre assit dos à lui. « Tu peux m'en mettre ? Je ne tiens pas à devenir une écrevisse. Je te ferai de même, promis ! ». Tout sourire, il ferma les yeux, se mettant en condition pour apprécier au mieux le contact des mains de Jae Min contre sa peau, qui ne saurait tarder. Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Lun 21 Sep - 23:31


    Ce simple déjeuner entre amis qui avait tout l'air d'un pique-nique des plus ordinaires pris une tournure plus qu’ambiguë. Les deux jeunes hommes avaient vraisemblablement une attirance mutuelle envers l'autre et pourtant... Aucun des deux n'était en mesure de constater les sentiments réciproque de l'autre. L'un bien trop innocent et insouciant, tandis que l'autre pensait bel et bien que son crush était trop parfait pour lui, qu'il méritait mieux. Si Joo Myeon lui avait rêvé d'un futur avec Jaemin, il n'était probablement pas le seul. Par le passé, lorsqu'ils étaient tout les deux dans le même club de basket, le futur avocat était déjà raide dingue du jeune homme. Éperdument amoureux, il n'arrivait pas à l'oublier et ne désirait qu'une chose ; lui tenir la main, toucher sa peau d'ivoire, goûter à ses douces lèvres, plein de choses passait par la tête du jeune homme dès le début de sa rencontre avec lui, mais bien sûr cela devait rester dans son imagination. Parce il avait un réel problème, depuis cet incident, il s’auto-protégeait ; c'est à dire que dès lors qu'un événement pouvait lui rappeler son agression, il était pris d'un sentiment incontrôlable de terreur. Parce que ce jour-là, il avait vécu d'horribles choses qui l'avait traumatisé. On lui avait volé son innocence, mais pas que, aussi une partie de lui-même. Sa joie d'aimer, ce sentiment d'amour, le désir charnel. Pourtant, lorsqu'il voyait son ami, il se disait que peut-être avec lui sa marcherai, qu'après tout ce sentiment était suffisamment fort pour vaincre sa peur. Mais il ne pouvait pas. Parce que si ce n'était pas le cas, il allait en plus de perdre son ami le blesser. Alors la question que le hantait actuellement était la suivante : devait-il risquer de perdre son ami, ou conserver cette amitié si unique même si au long terme il allait en souffrir ? A l'époque son choix avait été rapide, mais aujourd'hui, après l'avoir retrouvé répondre à la question était devenue plus difficile.Entendant l'avocat dire qu'il ne l'avait pas non plus oublié arracha un nouveau sourire au jeune homme. Il avait de la chance Joo Myeon ! Parce que voir sourire aussi naturellement Jae Min ce n'était pas tout les jours malheureusement. Il acquiesça puis mangea alors l'un des takoyaki que lui avait proposé l'infirmier. Ne remarquant pas qu'il avait de la sauce sur la bouche, il continuait paisiblement de parler à son interlocuteur jusqu'à que celui vint frôler délicatement ses lèvres de son pouce lui enlevant alors ce qui s'était déposé au-dessus d'elles. Il lâcha un hoquet de surprise non parce que cela lui avait déplu, au contraire, son visage était désormais rouge tomate. Après ce petit geste innocent, les deux jeunes hommes continuèrent de manger paisiblement jusqu'à ce que Joo Myeon prit l'initiative de proposer à son ami d'aller se baigner, après tout la mer était juste à coté il fallait bien en profiter. « Bonne idée » il suivit son idée, commença alors à déboutonner sa chemise puis finalement retirer son short se retrouvant alors torse-nu avec son short de bain. Lorsque son ami lui demanda de lui mettre de la crème solaire sur le dos, il s'exécuta, après tout pourquoi ça le dérangerai tant que ça ? Il s’essaya derrière-lui, puis commença alors à appliquer soigneusement la crème solaire tout en regardant minutieusement son dos. Il sentait alors l'agréable sensation de ses mains contre sa peau, néanmoins un détail le fit se stopper dans ses mouvements. Sur son dos figurait un tatouage plutôt atypique mais en réalité à la fois familier pour Jae Min. Le style lui disait fortement quelque chose, il l'examinait, mais rien ne lui revenait. Une fois qu'il avait fini, il répondit alors à Joo Myeon « A mon tour ? » Il lui souriait malicieusement tandis que ses yeux se plissaient pendant qu'il finissait sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Mer 23 Sep - 18:49

    Si on demandait à Joo Myeon de décrire sa relation d'avec son aîné, pour dire la vérité, il ne saurait pas quoi dire. Ou plutôt, il ne saurait pas comment s'exprimer. Car l'avocat est à la fois tout pour lui, et à la fois rien du tout, officiellement. En effet, dans son cœur, le plus âgé occupe la place la plus importante. Derrière sa mère, certes, mais tout de même, ce n'est pas rien. Il est tel son soleil, celui qui le remplit de joie avec un simple sourire, celui qui illumine sa journée par son rire. S'ils n'ont que le statut d'amis, l'infirmier désire au plus profond de lui avoir bien plus. S'il éprouve des sentiments à son égard ? Oui, c'était évident. Mais faute de n'en avoir jamais eu l'expérience, il ne saurait dire s'ils sont du domaine de l'amour. La seule chose dont il est persuadé, c'est qu'il souhaite avoir Jae Min à ses côtés, dans sa vie, jusqu'à son dernier souffle. Et cela, il l'avait réalisé rapidement, le jour où son regard recroisa celui de son aîné, après plusieurs années de séparation. Oui, ce jour là, son cœur lui avait fait comprendre qu'il ne pourrait supporter d'être séparé de lui une nouvelle fois. Qu'il en mourrait de chagrin.

    Impatient à l'idée de sentir les fins doigts du fils Byun sur sa peau, le japonais ne fut pas le moins du monde déçu. En effet, entre la température fraîche de la crème et le contact des mains de son ami, Joo Myeon ne pu retenir un long frisson. Les yeux fermés, profitant pleinement de cet instant, il ne pensa même pas à son tatouage complètement exposé sous le nez de son invité. Il fut sortit de sa petite rêverie par ce dernier, qui demanda à son tour d'être badigeonné. Hochant la tête, les deux jeunes hommes échangèrent donc leurs positions. Et tandis qu'il se mettait de la crème sur les doigts, l’infirmier ne put s'empêcher d'admirer la peau parfaite et laiteuse de Jae Min. Et tout en se mordillant la lèvre, il commença à lui couvrir le dos de crème, lui offrant même un discret massage, histoire de le détendre complètement. Puis, sans arrière-pensée, il vint passer ses mains pleines de crème sur ses bras, faisant alors un mouvement de corps d'avant en arrière, se retrouvant ainsi alternativement joue contre joue puis dans son dos. Pour ne rien vous cacher, il en profita même pour humer le parfum du plus âgé. Finalement, lui tapotant les épaules, il se leva et reprit de la crème pour s'en mettre sur son propre torse. « Tu es prêt ? Allons y ! ». Lui offrant un beau sourire, Joo Myeon attendit son ami pour enfin se rendre à l'eau. Pas vraiment frileux, il entra dedans jusqu'à la taille facilement, en prenant alors dans ses mains pour se frotter le visage avec. « Wow, ça fait vraiment du bien ! Je suis tellement occupé que je n'y viens que très rarement, malheureusement. Ca m'avait vraiment manqué ! ». Tout sourire, il se mouilla tout le haut du corps avant de faire la planche, lâchant un soupire d'aise. Là, il était comblé. Vraiment. Malgré lui, il ne pu retenir ses yeux de se poser sur Jae Min, détaillant avec discrétion son corps. Il était définitivement parfait. En tout point. Que ce soit son visage ou son corps. Et d'ailleurs, en le voyant ainsi, si peu vêtu et l'eau perlant sur son corps, le japonais en eut les joues qui prirent une teinte rouge, et il se redressa pour se les tapoter. Calmes toi Hiro...
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Mer 23 Sep - 20:46


    L'amour... ? Qu'était-ce l'amour ? Un sentiment, une émotion ? Une chose à la fois si concrète et équivoque.... "Aimer" pouvait être interprété comme de l'affection, ou une certaine dévotion, un attachement ou alors une attirance physique. Il l'aimait. Mais à quel degré ? Par le passé Jae Min avait probablement abusé de ce terme, de cette expression pour des sentiments superficiels ou pour de simples illusions. Autrefois, il pensait aimer qu'une seule et unique personne. Depuis le début de son existence, il était persuadé d'une chose, il était né pour protéger cet être si fragile, si innocent qui portait le nom de Han Jae. Lorsqu'il lui tenait la main, lorsqu'il était en sa présence, il se sentait vivre, il sentait qu'il avait sa place dans ce monde. Mais aujourd'hui il avait confirmé une chose, il aimait deux personnes. Seuls deux êtres dans ce monde faisait battre son cœur : son frère et Joo Myeon. Mais il y avait une différence, à la fois infime mais aussi tellement conséquente : ces sentiments pour Joo Myeon étaient différents. Dès qu'il croisait son regard, était dans la même pièce que lui ou même tout simplement qu'il songeait à lui, son cœur battait à vive allure ; c'était différent, c'était intense, beaucoup plus intense. C'était une drogue, quelque chose dont il ne pouvait plus se passer dès à présent. Il le savait en acceptant ce déjeuner, qu'il se jetait dans la gueule de loup et ne pourrait plus faire demi-tour.

    Sentant alors le doux contact de son dos avec les mains de son ami, le jeune homme lâcha un soupir d'aise, ferma les yeux, profitant et savourant alors ce moment unique. Parce qu'il ne fallait pas le nier, il appréciait ça. Pas uniquement parce qu'il le massait, mais tout simplement car la proximité des deux jeunes hommes faisaient que leurs joues entraient en contact. Jae Min en rougissait, mais discrètement. Lorsque le plus jeune tapa sur ses épaules, il se releva afin de le suivre vers la mer. Tandis que son ami se montrait plus courageux, l'avocat prit soigneusement le temps de se mouiller la nuque et le haut du corps avant de plonger dans l'eau. Une fois remonté à la surface, tout en passant la main dans ses cheveux afin de les mettre en arrière ; il était vrai que se baigner à la mer était agréable, cela faisait tellement longtemps qu'il n'en avait pas eu l'occasion ! Il chercha du regard l'infirmier. Il était non loin de lui et semblait rêvasser. Déjà que le voir le faisait rougir, pouvoir observer son torse dénudé était bien loin d'être déplaisant. Cependant, au lieu de continuer à profiter de la vue, il fut pris d'une tentation malicieuse. Tandis que le plus jeune était sans défense, il passa sa jambe derrière celles de Joo Myeon avant de le pousser vers l'arrière le faisait alors chuter dans l'eau. « Alors on rêvasse ? » Disait-il en riant aux éclats avant de lui tendre son bras « Ne m'en veux pas, tu auras l'occasion de te venger ».

Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Mer 23 Sep - 22:24

    Il avait peur. Peur d'être tombé amoureux. Pourquoi ? Tout simplement car cela entraînerait trop de choses dont il ne supportait l'idée. Comme mentir sur sa famille, mentir sur sa jeunesse, mentir sur son tatouage, bref, lui faire croire à une vie qu'il n'a jamais eu. Et ça, Joo Myeon ne le voulait pas. Mais en même temps, comment pouvait-il lui dire qu'il venait d'une famille de yakuzas célèbre, qu'il avait fait de très mauvaises choses, mais surtout, qu'il avait tué un homme ? Non. Ca non plus, il ne pouvait se le permettre. Car il était a 99% sûr que son aîné le quitterait après de telles révélations. Ce qu'il comprendrait parfaitement. Alors que faire ? Et bien, simplement taire ses sentiments. Faire comme si de rien n'était, comme si ce cœur qui s'accélérait en la présence de Jae Min ne signifiait rien. Ainsi, il gardait le jeune homme à ses côtés, sacrifiant tout de même un avenir possible. Surtout qu'il mourrait d'envie de lui faire découvrir son pays, ses magnifiques paysages, sa cuisine si riche, sa langue si belle. Mais si sacrifier tout cela lui permettait de continuer d'avancer aux côtés de l'avocat, alors il continuerait de le faire, sans remords.

    Alors qu'il était bien trop occupé à chasser de ses pensées des images peu catholiques du plus âgé, Joo Myeon se sentit basculé en arrière, et sans rien comprendre, se retrouva assit dans l'eau, avec seulement la tête dépassant. Se massant le visage, il lança un « Yah ! » envers son attaquant, avec une moue boudeuse. Mais celle-ci disparut bien rapidement, pour laisser place de nouveau à des rougeurs en voyant Jae Min rire ainsi. Wow. Il était véritablement craquant ainsi. Clignant des yeux, il pesta presque innaudiblement en japonais, avant de fixer le bras tendu. Oeil pour œil, dent pout dent comme on dit ! Saisissant alors le poignet, l'infirmier fit semblant de se redresser, pour mieux tirer le fils Byun à lui, et ainsi le faire tomber à son tour dans l'eau. Éclatant de rire à son tour, Joo Myeon lui ébouriffa les cheveux avant de se relever. « On fait moins le malin maintenant hein ! ». Lui tirant la langue, il s'étira longuement par la suite, avant de regarder aux alentours, lui montrant du doigt des rochers au loin. « On nage jusque là et on y fait quelques plongeons ? ». Sans attendre sa réponse, et comme par défi, il se mit de suite à nager jusqu'au fameux endroit, son côté joueur refaisant surface. Une fois arrivé, il sortit de l'eau et après avoir monté sur le premier rocher, lui tendit la main. « Fais attention, ça glisse ! ». Une fois la main de Jae Min dans la sienne, il la serra doucement, mais avec une certaine poigne tout de même, qui se voulait protectrice. C'est ainsi qu'ils avancèrent jusqu'au rocher le plus haut, en faisant attention. A contre cœur, Joo Myeon lâcha cette main qu'il aurait tant désiré serrer davantage, pour s'avancer au bord. « Je saute et tu me donnes une note sur 10 ? Comme à Danse avec les Stars ! ». Lui adressant un clin d'oeil, le japonais se mit en position et sauta, exécutant un salto-avant avant de plonger dans l'eau tête la première et bras devant, comme les pros. Ressortant ensuite, il se plaqua les cheveux en arrière puis regarda son ami. « Alors ? C'était bien ? ». Tout sourire, il resta dans l'eau à attendre le saut de son aîné. Pourquoi ne remontait-il pas pour être à ses côtés ? Tout simplement pour pouvoir de nouveau l'aider à grimper, et ainsi lui reprendre la main...
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Jeu 24 Sep - 1:01


    Plus il le regardait, plus il en apprenait sur lui, plus il le trouvait désirable. Joo Myeon physiquement ou mentalement était parfait, trop à son goût peut-être. C'était le prince charmant des contes de fées, le romeo des tragédies. Doux, gentil, attentionné, son cœur ne cessait de le réclamer, de lui demander de laisser céder sa conscience, d'enfin cesser cette torture qu'il s'infligeait lui-même. Il fallait qu'il lui avoue ce qu'il ressentait, qu'il l'aimait tout simplement. Cela semblait facile à faire, pourtant il n'osait pas, pas par la peur de l'échec, mais celle de son échec. Qu'il ne puisse répondre à ses attentes, ou même que son malaise ne disparaisse pas avec lui. Si cela était le cas, il allait perdre une précieuse amitié. Pourtant il voulait tenter sa chance, parce qu'il ne pouvait plus faire marche arrière, dès qu'il avait posé son pied sur cette plage il avait conscience de ses sentiments. Désormais il restait à savoir quand. Demain ? Dans trois jours ? La prochaine fois ? Mais surtout comment. Ce n'était pas comme si Jae Min s'était une fois de sa vie confessé. Avec toutes les personnes avec qui il était sorti, c'était bel et bien elles qui avaient fait le premier pas.

    Après avoir puni le plus jeune pour avoir eu un moment d'absence, celui-ci ne se gêna pas pour lui rendre la pareille. Feintant d'accepter l'aide du plus âgé, il accepta sa poignée de main, avant de le tirer dans sa direction. Pris à court et de façon inattendue, il tomba alors lui aussi à l'eau, surpris de sa vengeance subite, il reprit son fou rire de plus belle imitant son ami. Tandis qu'il se laissait ébouriffer les cheveux, il se releva peu après, acquiesçant à l'idée de l'infirmier qui pointait du doigt les rochers au loin. « Oh c'est une bonne idée ça ! » Ils nagèrent alors jusqu'à l'endroit indiqué avant d'escalader les rochers. Vu d'ici ils étaient un peu haut, peut être pas en fait. Mais c'était le coté prudent du jeune homme, un peu hésitant, il accepta avec plaisir la main tendue par son ami qui lui facilita la montée. Arrivés en haut, désormais le véritable jeu commençait, à tour de rôle ils s'amusèrent à faire des plongeons du haut de ces rochers, au début Jae Min était un peu apeuré par la hauteur, mais au final après quelques-uns ça passait tout seul, au final il ne comptait même plus le temps passé à escalader ces rochers. Néanmoins tout à une fin, et le jeune avocat le fit remarquer à son ami en pointant du doigt le soleil. « Peut-être c'est parce que je suis le plus vieux, mais je commence à fatiguer pas toi ? » Peut être était-ce l'âge qui lui faisait dire ça, mais il fallait avouer que depuis qu'il travaillait il se fatiguait beaucoup plus vite, la pression qu'il accumulait au fil des jours se faisait ressentir sur son quotidien. Ainsi, il fit signe à son ami de rejoindre la plage pour aller se sécher. Il marchait alors sur la sable chaud, bien contrasté avec la froideur de son corps qui était due au contact droit avec l'eau. « Je pense qu'on a bien fait de se baigner pas vrai ? Car plus tard il fera trop froid, c'était une bonne idée tout ça » disait-il tout en souriant, désormais il ne pouvait plus s'en empêcher de montrer sa joie au simple fait de lui parler, il ne pouvait plus simplement se retenir, contenir ses émotions. Il fouilla dans sa sacoche, sortit un serviette qu'il déposa sur sa tête tout en s'asseyant, pensif. Il s’essuyait les cheveux, et en même temps cachait son visage songeur, se rappelant désormais des maux qui le hantait. Je l'aime, mais jusqu'à où serai-je en mesure de tenir ? Son cœur battait la chamade, et le conflit émotionnel à l'intérieur de son esprit reprenait. Pourrai-je l'aimer comme il m'aimera ?

Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Jeu 24 Sep - 17:52

    Plus d'une fois il avait tenter d'imaginer ce que serait leur relation à présent si Jae Min était resté à l'université avec lui. Auraient-ils toujours le simple statut d'amis ? Ou au contraire leurs sentiments les auraient-ils amené à être en couple ? Il n'en savait rien, et à vrai dire, cela lui importait peu. C'était plus de la curiosité que des remords. En effet, il préférait vivre dans le présent et avant au jour le jour, que de rêvasser sur des « et si ? ». D'autant plus que rien ne prouvait que Joo Myeon ressentirait toujours cette folle attirance envers son aîné qu'il éprouve aujourd'hui, qu'il contemplerait avec autant de tendresse ce visage d'ange, qu'il dégusterait avec autant de plaisir ces petits gestes tactiles pourtant si anodins. Oui, l'infirmier aimait leur relation actuelle. Il aimait ce fait de redécouvrir le plus âgé. C'était comme un challenge. Celui de lui plaire une seconde fois. Oh, mais attention ! Si le japonais était si tactile et attentionné Jae Min, se n'était pas dans un but de séduction ou quoi ! Non non, tous ses gestes et dires étaient purement naturels. Il ne se forçait pas, et ne se retenait pas non plus. Il voulait simplement être lui même, pour ne pas fausser les idées du jeune homme ou créer de quiproquo. Et puis, c'était si agréable d'effleurer sa peau de bébé...

    Décidément, cette journée était parfaite. En tout point. Déjà, le temps était radieux, et ils se trouvait dans un lieu qu'il affectionnait tout particulièrement. Ils avaient bien mangé et tous les plats japonais que Joo Myeon avait préparé avec soin semblaient avoir ravis son aîné, et maintenant ils s'amusaient dans l'eau, sans se soucier de quoi que ce soit. Il était aux anges, véritablement. Ne voyant pas le temps passer, ce fut son ami qui prit l'initiative de les faire sortir de l'eau, l'infirmier acceptant de suite, ne voulant pas trop abuser des bonnes choses. Hochant la tête, il le suivit donc jusqu'à la plage, où il s'assit face à l'avocat. « Tu sais, si tu as froid, j'habite juste à côté ! ». Liant ses gestes à sa parole, il lui montra du doigt une résidence pratiquement au bord de la plage. Sortant par la suite à son tour une serviette de son sac, il s'arrêta un instant pour regarder Jae Min faire. Tellement mignon. Un doux sourire au visage, le japonais vint remplacer les mains de son aîné par les siennes sur la serviette, et ainsi, avec délicatesse, entreprit de lui essuyer les cheveux, après s'être rapproché de lui. En même temps, il profita de cette proximité pour contempler une nouvelle fois le visage, les traits du fils Byun. Un léger soupire quitta ses lèvres, tandis que de ses pouces, il lui essuya les joues, toujours à l'aide de la serviette, et dit d'une voix calme et basse : « Tu m'as vraiment manqué tu sais... » avant de rajouter pour lui même « 二度と俺を残しないよ... »*. Lui redressant un peu le visage, Joo Myeon plongea son regard dans celui de l'homme qui faisait désormais battre son cœur, comme pour lui ancrer ses dires au plus profond. Et il était persuadé que même sans parler la langue, Jae Min comprendrait ses dires...






* "Nidoto ore o nokoshinai yo" = "Ne me quittes plus jamais"
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Jeu 24 Sep - 22:12

Essayant une nouvelle fois de réprimer ses sentiments amoureux au plus profond de son être, Jae Min perdait son regard dans le vide, tandis que d'un mouvement automatique ses mains frottaient la serviette qui recouvrait sa tête. Il l'avait positionné de façon à ce que son regard ne puisse être tenté de croiser celui qui pourrait alors lui faire perdre ses moyens dans le moment présent. Avec la journée qu'il venait de passer, avec ces paroles et gestes échangés, cela avait enclenché un mécanisme dangereux. Parce que désormais il était trop tard, l'engrenage s'était amorcé et son cœur ne voyait plus que lui ; lui seul. Adieu amours passagers et attractions illusoires, désormais son cœur ne battait plus que pour lui... C'était évident. Il était à nouveau tombé amoureux comme il y avait six ans, lorsqu'ils s'échangèrent une poignée de main pour la première fois, que leurs regards se sont croisés.... Jae Min l'aimait déjà. Ce fût le coup de foudre, le destin, quel que soit le mot ou le terme utilisé, il était persuadé d'une chose. Sans lui il n'était plus rien. Je t'aime Il voudrait le crier devant lui, le lui avouer, lui dire qu'il aimait tout de lui, qu'il voulait en savoir encore plus que lui, que la simple amitié ne lui suffisait pas. Il était différent des autres, et cette sensation le prouvait. Il n'était pas une passion éphémère, mais bel et bien un sentiment concret, quelque chose de bien plus fort.


Soudainement Jae Min sentit le contact chaud des mains de l'infirmer sur les siennes, il les baissa, avant de le laisser alors manipuler la serviette et lui sécher les cheveux. Désormais plus sous sont contrôle, le haut de son visage était désormais complètement dégagé, en proie au regard meurtrier de Joo Myeon. Ses joues reprirent une teinte rougeâtre, tandis que son regard essayait tant bien que mal d'éviter le contact visuel. Trop dur trop demandé pour le petit cœur de l'avocat. En entendant la douce voix de son ami, en même temps que celui-ci lui relevait le menton, rendant alors la confrontation visuelle inévitable, son cœur allait lâcher. Observant alors ses yeux, son regard suivit le mouvement avant de retomber sur sa bouche, mais surtout de ses lèvres qu'il prit le temps d'examiner. La distance qui séparait les siennes de celles de l'avocat semblait si dérisoire sur le moment... mais c'était trop d'un coup Même s'il ne comprenait pas ce que disait le japonais, il le fixa longuement, dans un instant de silence presque éternel, oubliant de respirer. Puis soudainement, dans un instant d'égarement, perdant alors toute trace de lucidité, il réduisit à néant l'espace entres leurs lèvres tant désirées. Un baiser chaste, innocent sans grandes arrières-pensées, si bien que lorsque le jeune homme rouvrit les yeux qu'il avait précédemment fermés, il en était terriblement gêné. Que faire ? Il avait laissé sa passion guider sa raison, mais était-ce la bonne chose à faire ? Il était désormais muet, perplexe ne trouvant alors aucune explication à sa soudaine action à l'exception du fameux je t'aime. Mais rien ne sortait de sa bouche, pas un son, il n'entendait plus le murmures des vagues, la berceuse du vent plus un seul son ; à l'exception d'un : celui des battements de incessant de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Jeu 24 Sep - 23:00

    Depuis cette soirée où son aîné lui avait confesser l'épisode tragique de sa vie arrivé au lycée, Joo Myeon s'était fait la promesse secrète de le protéger quoi qu'il arrive, jusqu'à son dernier souffle. Pour que plus jamais il ne subisse une telle chose, mais aussi pour qu'il ré apprenne à faire confiance aux autres, et à croire en l'amour. Pourtant, s'il n'avait jamais douté de lui à ce sujet, voilà que le japonais avait peur. Peur d'échouer, peur de lui rappeler ces gestes infâmes, peur de le dégoûter. Il voulait tellement bien faire, qu'il s'infligeait une pression incroyable, qui pourrait au final jouer en sa défaveur. Mais il désirait tant lui faire oublier ce drame... A vrai dire, détail plutôt insolite, il avait éprouvé cette volonté de protéger Jae Min dès leur première rencontre, sur le terrain de basket de l'univers, à l'époque où tout deux y étaient dans le même club. Quand il avait vu pour la première fois celui qu'il croyait être, à l'époque, son cadet, faute de cette bouille déjà terriblement mignonne. Il lui avait paru tel un chaton abandonné et sans défense, qui n'attendait que des bras chaleureux pour se réfugier. Et c'était ce qu'il avait, et continue même, tenté de devenir.

    N'arrivant pas à détacher son regard, Joo Myeon ne pensait à rien. Vraiment. Il était enfermé par cette petite bulle hermétique qu'ils s'étaient créé, n'ayant même plus conscience qu'ils étaient dans un lieu public, avec plusieurs personnes proches d'eux. Non, il s'en fichait. Seul le bruit des vagues lui créait un cadre. Pour lui, c'était comme si le temps venait de s'arrêter, pour leur offrir cet instant magique. Tellement ailleurs, le jeune homme ne remarqua même pas l'approche de Jae Min, et ce fut ce si doux contact sur ses lèvres qui le ramena à la réalité. Hein ? Clignant des yeux à maintes reprises, il se pinça un peu les lèvres, comme pour vérifier s'il n'avait pas rêvé. Un baiser ? Réalisant alors ce qu'il venait de se passer, l'infirmier eut tellement peur que son aîné prenne la fuite par gêne ou autre, il se saisit alors plus fermement du visage du garçon entre ses mains, pour venir l'imiter. Et ainsi, ses lèvres vinrent capturer celles du plus âgé, tandis que ses yeux se fermèrent. Et contrairement à l'avocat, Joo Myeon fit durer ce baiser, comme pour ancrer à tout jamais sur ses lèvres cette sensation dont il avait tant rêvé. Ce ne fut que par manque de souffle qu'il décolla à contre cœur sa bouche, le plus lentement possible, ayant tellement peur que tout cela soit irréel. Ouvrant alors les yeux, il contempla un instant le garçon, avant de sourire avec cette folle tendresse dont il avait le secret, lui baissant la serviette pour qu'elle soit sur les épaules de l'avocat. Lâchant un petit rire de gêne, il lui replaça une mèche, parlant de nouveau à voix haute pour lui même : « 夢じゃない願ってるんだ... » *. Venant poser son front contre le sien, il ferma les yeux et respira profondément, pour reprendre le contrôle sur les battements bien trop rapides de son cœur. Et finalement, il brisa une nouvelle fois le silence, cette fois-ci dans la langue maternelle de Jae Min, à voix basse, comme pour confesser un secret : « Si tu savais... depuis combien de temps j'en rêvais... ».





* "Yumejanai negatteru nda" = "J'espère que ce n'est pas un rêve"
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Ven 25 Sep - 1:07

    Voilà il l'avait fait. Il avait enfin atteint les lèvres qu'il désirait tant, la possibilité de pouvoir sentir leur douceur au contact des siennes. C'était magique, unique. Quelque chose qu'il ne pensait qu'exister dans les songes et les contes : la passion. Celle-ci engendrait peine et colère, mais aussi amour. Cependant avoir eu le courage d'enfin le premier pas l'engageait désormais dans une promesse risquée ; celle de ne pas fuir. Parce qu'il avait peur de l'amour, mais seulement d'un aspect. De l'attraction physique, du désir charnel. Du plus profond de son être il détestait ça, ça le dégoûtait au plus haut point, et pourtant il devait désormais y faire face en conséquence de ce baiser. Ce baiser plein de promesse qui l’engageait implicitement à tout cela, bien sûr à condition de Joo Myeon ait évidemment des sentiments réciproques. Et sa réponse fût relativement rapide. A peine l'avocat venait de se remettre de ce qu'il venait de faire et qu'il était tout simplement gêné parce qu'il venait de se passer, il vit alors l'infirmier se ramener vers lui renouant alors le contact entre leurs lèvres. S'embrassant à nouveau, contrairement à celui qu'avait initié le plus âgé, ce baiser se fit plus long et langoureux. Il fût comme un choc électrique, une sensation éphémère s'en dégageait, étrange mais aussi si addictive. Cette sensation, c'était somme si Joo Myeon allait tout réapprendre à Jae Min, lui montrer ce qu'est l'amour sous un autre angle, qu'il peut être bon d'aimer quelqu'un et qu'il n'y a pas de souffrance. Car il ne ressentait pas de dégoût dans le moment présent. Il n'avait pas envie de prendre la poudre d'escampette, et même s'il le fallait il pourrait l'embrasser à nouveau.

    Jae Min n'en revenait toujours pas de ce qu'il venait de se passer. De ce qu'il avait fait, et de ce qu'ils avaient fait : ils s'étaient embrassés, ils avaient finalement osé d'avouer leurs sentiments. Désormais, au lieu de penser à toutes ses choses qui effrayaient tant le jeune homme, il se focalisait sur le moment présent, sur la joie éprouvée, sur la sensation de s'être libéré d'un poids sur la conscience. Désormais il était honnête, et il ne lui cachait plus rien. Il rougissait de plus belle, sentant à nouveau leur proximité à leur paroxysme. Leurs fronts se touchaient, et il sentait le souffle du plus jeune caresser sa peau. Malheureusement pour lui, il ne comprenait pas le japonais, mais pouvait tout de même comprendre la suite de sa phrase visiblement destinée à lui. « Nous en rêvions tout les deux » Répondait-il à sa confession. Le jeune homme caressa le visage du plus jeune avec sa main, pensif, perdu. Que devait-il faire dans un tel moment ? Lui qui n'avais jamais expérimenté tout cela, il se retrouvait dans un terrain inconnu. « Je n'aurai jamais pensé te le dire mais..... Je t'aime. » disait-il à voix basse dans telle une timide confession.
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Ven 25 Sep - 17:03

    Joo Myeon est l'opposé même du coureur de jupons. Ne comprenant pas cette passion qu'ont ses camarades masculins de séduire n'importe qui uniquement dans le but de gonfler son égo et/ou de partager son lit, il n'a pas vraiment de talent dans ce domaine si étrange pour lui qu'est la séduction. C'est pourquoi tout ceux qui le connaissent vous dirait que sa façon d'agir envers son aîné est purement naturelle. Son intention n'était pas du tout de faire faiblir Jae Min sous ses élans de tendresse pour l'attirer dans son lit, et le jeter par la suite. Oh non. C'est pourquoi ce baiser qu'il lui avait donné en retour n'en était pas un anodin. Loin de là. Pour le japonais, ce baiser avait un message, une signification importante. Celle de sentiments qu'il n'avait jusqu'alors jamais osé s'avouer, mais pourtant bien présents, et ce depuis bien trop longtemps déjà... Mais à présent, tout était clair. Ce que Joo Myeon éprouvait pour l'avocat était bien au delà que de la simple amitié et de l'attirance physique. Il n'y avait plus aucun doute là dessus. Pourtant, même s'il se sentait libérer d'un certain poids, une nouvelle crainte, une nouvelle peur s'empara de lui. Celle de leur futur...

    Toujours sur son petit nuage, il profita du contact de la main de Jae Min sur sa joue, glissa la sienne par dessus également, tandis que son sourire s'étirait. Néanmoins, il ne put retenir une expression de surprise face à la déclaration si franche et directe de son aîné, ses joues elles se teintant d'un beau rouge clair. « E-... Eeh ?! ». Même s'il était touché au plus profond de lui, et honoré, Joo Myeon n'en restait pas moins surprit qu'il prononce ces mots si rapidement, presque comme s'il en était enfin libéré. Finissant par lui offrir un immense sourire remplit de joie, il allait lui répondre à son tour, pour lui confirmer la réciprocité de leurs sentiments et ainsi le rassurer, mais fut couper par une brutale averse, qui n'avait pourtant pas lieu d'être. Se redressant rapidement, le japonais remit la serviette sur les cheveux de Jae Min et se pressa de tout ranger dans son sac, enfilant à la vitesse de l'éclair sa chemise et ses chaussures. Jetant un coup d’œil à son aîné pour vérifier qu'il ne soit plus pieds nus, Joo Myeon lui prit la main et lui dit : « Viens, ne restons pas là ! » avant de se mettre à courir avec lui sous cette pluie puissante. Lui serrant bien la main, il se remercia lui même d'avoir choisit un appartement si proche de la plage, et ainsi il les mena jusqu'au auvent de l'entrée de sa résidence. Soupirant, à la fois de soulagement et d'agacement, il constata qu'ils étaient dans un piètre état. Inspectant le ciel qui s'était noircit d'un coup, l'infirmier mit ses cheveux mouillés en arrière de sa main libre, il dit d'un ton déçu : « C'était pas prévu... On dirait bien qu'on doit mettre une croix sur l'option bronzette... ». Par ailleurs, sans s'en rendre compte, ses doigts étaient venus d’entrelacer à ceux de l'avocat, naturellement. Tournant alors la tête vers celui-ci, il lui essuya une joue de son pouce et sourit. « Tu veux qu'on attende ici ? Si tu as peur d'attraper froid, on peut aussi monter, je vis ici. ». De nouveau, sa proposition ne comportait aucun sous entendu ou quoi que ce soit de ce genre. Il voulait simplement pouvoir continuer cette après-midi si parfaite en compagnie de Jae Min, sans que celui-ci ne tombe malade ou soit mal à l'aise pour une quelconque raison. Son rôle de protecteur étant d'autant plus important à présent.
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 47
POINTS : 201
ICI DEPUIS : 13/09/2015
COEUR : It's like I fell in love with him up from everlasting
OCCUPATIONS : Avocat au barreau de Busan


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Ven 25 Sep - 19:35

    D'ordinaire Jae Min était quelqu'un de prudent, de réservé. Jamais il ne prend d'initiative lorsqu’il est en terrain inconnu ; ce qu'il ne maîtrise pas, il le craint, il tente de le fuir. Pourtant aujourd'hui il faisait face à quelque chose qu'il n'avait jamais connu et pourtant il prit en quelque sorte l'initiative. Même s'il on peut considérer de Joo Myeon avait bel et bien facilité la tâche de part ses gestes et sa tendresse si naturelle, l'avocat fût le premier à briser cette barrière qu'ils s'étaient imposés ; il l'avait de par ce doux baiser fait rompre, cette limite entre l'amitié et l'amour. Car désormais, c'était comme si toutes les émotions qu'ils avaient retenu furent libérés ; exprimées par ce deuxième baiser qui s'est vu être bien plus intense. Leurs regards se croisaient, mais avec un regard bien différent d'il y a quelques minutes, comme si tout cela les avait libéré d'un poids, d'une charge énorme au sein de leurs cœurs. Reprenant lentement son souffle, haletant, il posa sa main sur sa joue d'une douceur incomparable. Puis, d'une voix qui s'est faite lente et douce afin de pouvoir prendre soin de prononcer correctement chaque syllabe comme s'il chérissait cette phrase, le plus âgé se confessa. Ses paroles allèrent droit au but, ne laissant alors aucune possibilité de quiproquo ; il l'aimait.

    Son cœur battait la chamade, et n'attendait plus qu'une chose, entendre sa réponse, mettre fin à ses doutes qui subsistaient. Malgré la surprise qu'éprouva l'infirmier au premier abord, s'en suit son visage qui s'illumina d'un large sourire, qui en disait bien long sur sa réponse. Alors c'était un oui ? Tandis que Jae Min était dans son monde, bercé par le doux regard de son ami, il sentit alors de l'eau glisser peu à peu sur sa peau, et ce n'était pas celle de la baignade ; c'était de la pluie. Le temps qu'il réalisait que la météo était bel et bien décidée à lui pourrir la vie, Il vit le plus jeune ranger ses affaires, et fit de même. Il enfila rapidement ses chaussures ainsi que ses vêtements dans la plus grande rapidité. Se faisant guider la la puissante poignée de main de son ami, ils se retrouvèrent devant une résidence, qui s'avérait être là où il logeait. Instinctivement, leurs doigts s’entremêlèrent ; il était dans un autre monde, il rêvait. Jamais il n'aurait imaginé se tenir devant l'être qui faisait battre son cœur de cette manière, avec cette tendresse dans son regard, avec leurs mains liés. Jae Min n'avait pas vraiment fait attention, mais tout les deux étaient dans un piètre état ; leurs vêtements étaient trempés, de ce fait il ne refusa pas la proposition de son ami à aller se réfugier chez lui. « Bonne idée, je commence à avoir froid ». Il se laissa alors encore un fois guidé par son bras, silencieusement jusqu'à atteindre l'ascenseur dans lequel ils pénétrèrent. Désormais tout les deux enfermés dans dans espace clos de moins de cinq mètres carrés, l'air semblait manquait, mais ça c'était sûrement du à la tension qui venait de se créer. La proximité et on ajoutait à cela la chemise ouverte de Joo. Bien qu'avant il l'avait vu torse-nu, le voir ainsi, à moitié dénudé le rendait même encore plus attirant. Jae Min s'en mordillait la lèvre inférieure tandis qu'il l'observait appuyer sur l'étage de son appartement. A peine son doigt se décolla de celui-ci que l'avocat profita du fait que leurs mains étaient liées pour le plaquer contre la paroi de l'ascenseur ; il était bien trop désirable, il était tombé sous son emprise. De son autre main il caressa sa joue et de son pouce sa mâchoire tout se rapprochant dangereusement avant de l'embrasser. Désormais il s'était accommodé à la sensation que cela procurait, pouvait-on même dire qu'il en était devenu accroc. Il voulait humecter ses lèvres de ses marques ; les dévorer. Il pressa ses lèvres contres les siennes dans un mouvement passionné qui fut bien moins timide que le précédent baiser. Néanmoins, il fut malheureusement interrompu par la sonnerie de l'ascenseur rappelant aux deux jeunes hommes qu'il venait d'arriver à destination. « Putain, j'aurai tellement eu envie que tu habites dans un gratte-ciel.... »
Revenir en haut Aller en bas
workalcoholic

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
p'tit curieux
POTINS : 53
POINTS : 175
ICI DEPUIS : 20/09/2015
COEUR : i love him from the bottom of my heart
OCCUPATIONS : infimier à BNU + doctorant en médecine (spécialité pédiatrie)


MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ... Ven 25 Sep - 20:58

    A ses yeux, Jae Min était un être délicat, dont sa pureté le fascinait. En effet, déjà à l'époque où ils ne se connaissaient qu'à peine, il avait prit l'habitude d'observer son aîné, et les réactions de ce dernier l'avait toujours fait sourire d'attendrissement. Le garçon était tel un soleil, à rayonner avec ce sourire si communicatif. Un rien l'émerveillait, et ça, ça avait eut le dont de charmer Joo Myeon de suite. Comment pouvait-il vivre si facilement, avec cette candeur digne d'un enfant en bas âge ? C'était incroyable. Alors, maintenant que leur relation avait franchit un cap des plus important, l'infirmier se sentait comme... coupable. Il ne voulait pas salir son petit ange, surtout avec ses mains couvertes de sang. A bien y réfléchir, ils étaient l'opposés l'un de l'autre. Lui, un criminel, et Jae Min, une victime. Il désirait plus que tout garder le plus âgé aussi blanc comme neige... Pourtant, malgré lui, il savait qu'avec ce baiser échangé, ou plutôt, ces, il en faisait son complice. Pas seulement vis-à-vis de son passé, mais dans ce crime si universel et intemporel qu'est l'amour.

    A la réponse de l'avocat face à sa proposition d'aller au chaud, Joo Myeon fut secrètement ravi de la réponse de ce dernier. Non pas car cela lui donnait des idées peu catholiques, non non, simplement car cela faisait un bon moment qu'il avait envie de lui faire découvrir son petit cocon. C'est donc avec un hochement de tête plein d'enthousiasme qu'il l'entraîna à l'ascenseur, appuyant sur le dernier étage. Bien trop occupé à se demander si son appartement était bien rangé -surtout que cela était complètement inutile, vu sa maniaquerie-, il fut surprit de se retrouver plaqué à la paroi, avec un Jae Min dont les sentiments enfin libérés semblaient l'avoir presque dévergondé ! Loin de déplaire à l'infirmier, celui-ci se laissa volontiers faire, et sentit un frisson remonter son échine lorsque leurs lèvres se retrouvèrent de nouveau liées. Prolongeant volontiers cet échange, sans jamais tomber dans le vulgaire, il glissa sa main libre à la hanche du plus âgé, le rapprochant ainsi davantage à lui. Mais malheureusement pour eux, la résidence ne comportant que 5 étages, les portes s'ouvrèrent rapidement. Souriant doucement, une moue surprise fit de nouveau son apparition sur son visage en entendant les dires du plus âgé. Venait-il réellement de jurer ?! Lâchant un petit rire attendrit, il vint lui tirer avec douceur la joue, comme on le fait à un enfant impatient. « Tu auras tout le temps que tu désires une fois chez moi ! ». L'entraînant de nouveau, Joo Myeon alla à sa porte l'ouvrir, et le laissa entrer en premier, lâchant contre son envie sa main pour refermer derrière eux et poser son sac. « Max doit dormir sur mon lit, évitons de le réveiller, sauf si tu veux avoir une grosse boule de poil dans les jambes ! ». Une fois pieds nus, il effleura le long du bras de son aîné pour revenir lui prendre la main, se lançant dans une petite visite de sa demeure, finissant par la salle de bain. « Tu peux prendre une douche si tu veux te réchauffer. Je te prêterai des affaires. Comme ça, tu seras propre et au sec ! ». Jae Min acceptant sa proposition, l'infirmier vint lui voler un doux baiser avant de se détacher et laisser entrer dans la pièce. Commençant à partir en direction de sa chambre pour se changer et enfiler des vêtements secs, il fit demi-tour et vint toquer à la porte de la salle de bain. « J'ai oublié quelque chose ! ». A peine l'avocat eut-il ouvert la porte, que le japonais se saisit avec délicatesse du visage de cet homme qui faisait battre son cœur, pour l'embrasser bien plus franchement et passionnément qu'auparavant, avant de lui susurrer contre les lèvres, dans une sincérité et douceur incomparables : « 愛してるよ... » *.




* "Aishiteru yo" = "Je t'aime"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

p'tit curieux

MessageSujet: Re: 初恋を忘れることはないと言われている ...

Revenir en haut Aller en bas
 
初恋を忘れることはないと言われている ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 SHADES OF (CRADES) CARDS :: Songjeong Beach-